Aujourd'hui : Samedi, 30 mai 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Une militante verte dÂ’origine turque attaque Laurent Leylekian en diffamation
Publié le :

NAM

Aucun membre d’Europe Ecologie les Verts (EELV) n’était présent, jeudi 24 janvier, au procès en diffamation intenté contre Laurent Leylekian pour un article paru sur le site internet France-Arménie en 2010.

La militante verte, Sirma Oran-Martz, poursuit l’ancien directeur de France-Arménie magazine, Laurent Leylekian, pour diffamation à la suite de la publication d’un article intitulé « Martz attaque ! » Le jugement de la 17e chambre correctionnelle de Paris sera connu le jeudi 28 février.

Exclue de la liste de gauche, Sirma Oran-Martz avait déjà reproché au maire socialiste de Villeurbanne, Jean-Paul Bret, de l’avoir écartée de sa liste lors des municipales de 2008, car elle refusait de se positionner publiquement sur le génocide des Arméniens. Déboutée, elle avait versé des dommages et intérêts à Jean-Paul Bret. Aujourd’hui, la jeune femme d’origine turque accuse l’auteur Laurent Leylekian de l’avoir déshumanisée dans le texte « Martz attaque ! ». « Dans ses propos, Laurent Leylekian assigne les gens à leur origine. De part la naissance, on est coupable d’être turc. Où va-t-on ? », s’indigne-t-elle, pendant la première heure du procès, le menton légèrement relevé et les cheveux, colorés en blond, balayés en arrière.

Le prévenu, Laurent Leylekian, a présenté d’une voix posée les deux faits sur lesquels il s’était fondé pour argumenter son texte. « Je ne partais pas de rien. Je me suis basé sur le dernier jugement de Sirma Oran-Martz et sur sa participation à la marche négationniste qui a eu lieu le 18 mars 2006 à Lyon. J’ai utilisé un ton satirique pour souligner des éléments graves. J’ai voulu faire un peu Le Canard enchaîné », a expliqué le journaliste Laurent Leylékian.

Devant la mauvaise foi de Sirma Oran-Martz, les débats ont pris une tournure plus agressive. « Si vous ne savez pas pourquoi vous manifestez, c’est un peu embêtant. Vous manifestez contre un texte et vous ne savez pas ce qu’il est écrit dans ce texte », a rétorqué le président, agacé, invitant Sirma Oran-Martz à s’asseoir.

Entendu en qualité de témoin, l’étudiant en Histoire et doctorant à Ankara, Maxime Gauin, connu pour ses positions négationnistes, a contesté une fois de plus l’intention génocidaire des gouvernements turcs.

Fiche à l’appui, Maxime Gauin est venu exposer « trois points » devant le juge.

« Vous êtes là pour répondre à des questions. Comment saviez-vous quelles étaient les questions qu’on allait vous poser ? », a demandé le juge, excédé.

L’avocat de Laurent Leylekian, Me Charrière-Bournazel, a démontré l’ambiguïté de la militante verte, soulignant que durant le procès, Sirma Oran-Martz avait à tout prix évité de prononcer le terme génocide. L’historien Yves Ternon, la militante des Droits de l’Homme Hilda Tchoboian et le député François Rochebloine ont été entendus en tant que témoins. Tous trois ont mis en évidence le tempérament modéré et raisonnable de Laurent Leylekian.

Après plusieurs heures de débats, Madame le Procureur, a rappelé que, selon la jurisprudence de la Cour européenne des Droits de l’homme, la liberté d’expression permet d’être plus critique à l’égard des personnalités politiques que des personnes privées. Elle a également souligné le ton humoristique de l’article, se rapprochant de l’édito et qui lance un débat plus large sur le négationnisme. La question est désormais de savoir si Sirma Oran-Martz est visée personnellement et s’il faut poser des éventuelles limites à cette liberté d’expression.

samedi 26 janvier 2013,
Laetitia ©armenews.com




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org