Aujourd'hui : Mardi, 18 juin 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Une provocation qui en dit long
Publié le :

NAM

EDITORIAL

L’incident qui s’est produit mardi au cours de la réunion organisée par la FRA Dachnagstoutioun en mémoire des victimes du pogrom de Soumgaït montre que la tension générée par le conflit du Haut Karabagh est hélas en train de déborder le cadre des frontières régionales. On ne peut que regretter qu’un meeting de commémoration tenu dans l’enceinte même de l’Assemblée nationale ait pu dégénérer ainsi, du fait d’une provocation azerbaïdjanaise procédant d’une rare arrogance.

La venue d’agents perturbateurs dans cette manifestation commémorative n’a cependant hélas rien d’étonnant. Elle s’inscrit dans la logique de haine savamment entretenue par le régime Aliev. Celle-ci s’exprime notamment par des menaces permanentes de guerre contre le Haut Karabagh et l’Arménie, une propagande raciste et la promotion des criminels qui se sont rendus coupable d’actes de barbarie anti-arménienne (affaire Safarov). Le tout sur fond de négationnisme d’Etat du génocide des Arméniens, comme il se doit.

Cette politique vise à exacerber dans le peuple azerbaïdjanais un sentiment d’arménophobie qui est aujourd’hui en train de s’exporter en France, créant un trouble à l’ordre public grave au sein même de l’Assemblée nationale, au coeur de la démocratie. Il est particulièrement déplorable qu’elle ait eu pour conséquence d’empêcher cette commémoration de se tenir jusqu’au bout dans la sérénité et la compassion envers les victimes d’un des derniers grands pogroms du XXe siècle, qui a eu pour caractéristique d’être perpétré en milieu urbain et en période de paix (à des centaines de kilomètres du Haut Karabagh).

L’événement qui s’est déroulé hier est grave. Le temps est venu que le gouvernement de M.Ayrault prenne ses responsabilités et rappelle aux Etats turcs et Azerbaïdjanais les limites à ne pas dépasser en matière de propagande raciste et négationniste sur le sol national. Il est temps que les esprits se calment et que les mœurs politiques républicaines, qui commencent par le respect dû aux morts, reprennent leur droit.

Il n’y a pas de solution alternative à la paix pour le conflit du Haut Karabagh. La France qui participe aux négociations est une terre de démocratie et de dialogue. Cet environnement devrait être mis à profit par les parties pour promouvoir la raison plutôt que de tenter d’y faire revivre les passions régionales, l’intolérance, la provocation à la haine et l’oppression.

Ara Toranian

mercredi 27 février 2013,
Ara ©armenews.com




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org