Aujourd'hui : Mardi, 17 septembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Assassinat de Hrant Dink
Publié le :

« Le journaliste turc d'origine arménienne Hrant Dink, dont les deux dernières années n’avaient été que souffrances dues aux poursuites judiciaires interminables dont il avait fait l’objet, a été tué par un homme armé inconnu » écrit le journal The New Anatolian - « Acteur de premier plan dans diverses organisations pro-démocratiques et de la société civile, Hrant Dink a lutté pour les besoins de démocratisation en Turquie et les questions de la liberté d’expression, des droits civiques et celles concernant la communauté arménienne en Turquie » écrit de son côté Hurriyet. - « Cette attaque a été dirigée conte nous tous, contre notre solidarité et unité en tant que Nation, contre notre paix et stabilité… » a déclaré le Premier ministre Erdogan - « Une provocation visant à créer des tensions en Turquie et à empêcher son processus d'adhésion à l’UE… ». L'assassinat de Hrant Dink en entre-filets dans les Unes de la presse turque...
Et ce que ces journaux turcs ne disent pas, ce que Erdogan hypocritement ne rappelle pas, c’est que les soi-disant poursuites judiciaires contre le journaliste assassiné ont été initiées par l’état turc lui-même, notamment pour "insulte à l'identité nationale turque" en raison de ses propos sur les massacres d'Arméniens commis sous l'empire ottoman, qu'il avait osé qualifier de "génocide", tel qu’ils l’ont d’ailleurs été reconnus par l’Europe, notamment la France, et par une déclaration du Parlement européen en septembre 2006 qui rappelait dans le cadre des négociations au projet d'adhésion de la Turquie, que « bien que la reconnaissance du génocide arménien en tant que tel ne constitue pas formellement un des critères de Copenhague, il est indispensable qu’un pays sur le chemin de l’adhésion aborde et reconnaisse son passé ». Et c’était bien là le sens du combat de Hrant Dink dans son pays.
Ce que ces journaux turcs ne disent pas, ce que Erdogan hypocritement ne rappelle pas c’est que c’est l’état turc qui l’a condamné de ce seul fait à six mois de prison avec sursis…
Ce que ces journaux turcs ne disent pas, ce que Erdogan hypocritement ne rappelle pas, c’est que ni le gouvernement turc, ni Erdogan, ni aucun de politiciens, ou des médias turcs (à de rares exceptions près) ne se sont élevés contre de telles procédures et condamnations, et que cela ne les a aucunement empêché de continuer leurs négociations pour l’adhésion au sein de l’UE.
Le gouvernement aura beau rejeter la faute sur un soi-disant acte de « terrorisme nationaliste » turc, c’est lui qui en porte la responsabilité.
Et enfin, est-ce parce que les médias turcs jouissent de cette incontestable liberté d’expression et d’opinion, qu’ils pratiquent le même négationnisme d’une page d’histoire de leur pays, tout comme le fait leur gouvernement ?
"In fact, it can be seen that particular groups, especially the Armenian Diaspora, is making “propoganda by death” after the murdering of Dink" se permet même de conclure Turkish Weekly...
Mais çà ce n'est ni de la propagande ni de l'insulte...




Retour à la rubrique


Source/Lien : Newropeans Magazine



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org