Aujourd'hui : Lundi, 18 novembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Vives critiques contre Erdogan sur le sionisme
Publié le :

20 minutes

01 mars 2013 12:45

Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan s'est attiré vendredi les foudres de la part du secrétaire général de l'ONU, de Washington et d'Israël pour avoir assimilé le sionisme à un «crime contre l'humanité».

«Comme c'est le cas pour le sionisme, l'antisémitisme et le fascisme, il devient maintenant inévitable de considérer l'islamophobie comme un crime contre l'humanité», a déclaré mercredi à Vienne M. Erdogan devant le 5e Forum organisé par l'Organisation des Nations unies (ONU) pour promouvoir le dialogue entre les religions et entre les peuples (UNAOC).

«Si ces commentaires sur le sionisme ont été traduits correctement, alors ils ne sont pas seulement faux mais ils contredisent aussi les principes qui ont fondé l'Alliance des civilisations», a estimé un porte-parole du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

«Le secrétaire général juge maladroit que des commentaires aussi blessants et qui suscitent des divisions aient été prononcés à une réunion qui avait précisément pour thème le leadership responsable», a-t-il ajouté.

«Déclaration sombre et mensongère»

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou s'est lui aussi insurgé contre ces propos. «C'est une déclaration sombre et mensongère d'un genre que l'on pensait révolu dans ce monde», a déclaré M. Netanyahou.

La Maison blanche a également dénoncé les propos de M. Erdogan, quelques heures avant la visite vendredi du secrétaire d'Etat américain John Kerry à Ankara, où il doit précisément s'entretenir avec le premier ministre turc. Un porte-parole américain a indiqué que M. Kerry allait le faire savoir à M. Erdogan.

«Nous rejetons l'assimilation par le premier ministre Erdogan du sionisme à un crime contre l'humanité, qui est offensante et fausse», a déclaré un porte-parole du conseil de sécurité.

Israël cible d'Erdogan

Le premier ministre turc, qui a fait ses classes politique au sein de partis islamistes, est un habitué des déclarations à l'emporte-pièce. Israël est devenu au cours d'une des dernières années une des cibles privilégiées de ses colères.

Réagissant à l'opération militaire israélienne «Plomb durci» dans la bande de Gaza, M. Erdogan avait violemment pris à partie l'ancien premier ministre israélien Shimon Peres lors du forum de Davos, en janvier 2009.

Après l'assaut d'un commando israélien en 2010 contre un navire humanitaire à destination de Gaza, qui s'était soldé par la mort de neuf ressortissants turcs, M. Erdogan a accusé Israël de «terrorisme d'Etat». En 2011, il a affirmé qu'il considérait l'Etat hébreu «comme une menace pour la région car il dispose de la bombe atomique».

(ats)




Retour à la rubrique


Source/Lien : 20 minutes



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org