Aujourd'hui : Vendredi, 23 août 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie: le meurtrier présumé de Hrant Dink déféré devant un tribunal
Publié le :

ISTANBUL (AFP) - L'adolescent de 17 ans, Ogün Samast, soupçonné d'avoir assassiné le journaliste d'origine arménienne Hrant Dink, a été déféré mercredi sous d'importantes mesures de sécurité devant une cour d'Istanbul pour y être inculpé.

Le suspect, un jeune homme sans emploi de la ville de Trabzon (Nord-est), un bastion nationaliste, a avoué avoir tué par balles Hrant Dink, 52 ans, devant le siège de son journal, l'hebdomadaire Agos, en plein centre d'Istanbul.

Samast, qui serait proche d'un groupuscule ultranationaliste, portait un gilet pare-balles et une casquette lorsque des dizaines de policiers anti-émeutes l'ont escorte d'un véhicule blindé au palais de justice de Besiktas, sur la rive européenne de la métropole.

Quatre autres suspects interpellés dans le cadre de l'enquête ont également été présentés à la même cour. Cent mille personnes, selon les organisateurs, ont participé mardi à Istanbul aux obsèques de Hrant Dink. Les funérailles ont été marquées par des appels à la réconciliation entre les peuples turc et arménien, profondément divisés sur la question du génocide arménien sous l'empire ottoman.

Ainsi, le patriarche arménien de Turquie, Mesrob II, saluant l'engagement de Hrant Dink en faveur du dialogue turco-arménien, a affirmé que sa mort avait, de manière paradoxale, permis de réunir, à l'occasion de ses obsèques, des responsables d'Ankara et d'Erevan.

Le patriarche a également lancé un vibrant appel aux dirigeants turcs, leur demandant d'oeuvrer pour l'éradication des sentiments antiarméniens en Turquie. "Nous conservons toujours espoir de voir d'urgence l'amorce d'efforts visant à éradiquer l'animosité envers les Arméniens en Turquie, à commencer par (des efforts dans) les manuels scolaires et les écoles", a-t-il dit dans une homélie à l'église de son patriarcat.

A la suite de l'office religieux, Hrant Dink a été inhumé sous de très nombreux applaudissements dans un cimetière arménien. "Si par ce drame on pouvait aussi réveiller (...) un processus de compromis ou de paix, ce serait une bonne chose", a commenté Christophe Masse, député du Parti socialiste français et représentant aux funérailles la candidate socialiste à la présidentielle française Ségolène Royal.

Une première cérémonie a été organisée dans le quartier d'Osmanbey, sur la rive européenne de la ville, devant l'hebdomadaire bilingue (turc-arménien) Agos dont M. Dink était l'un des fondateurs et le directeur de la publication. La foule, d'abord quelques milliers de personnes, s'est graduellement enflée et la procession s'est transformée en un rassemblement monstre.

Les gens portaient de petits panneaux ronds noirs et blancs proclamant "nous sommes tous Arméniens !" et "nous sommes tous Hrant !", en turc et en arménien. Des milliers de policiers étaient déployés, des renforts étant arrivés des provinces avoisinantes pour les funérailles de cette personnalité connue de la minorité arménienne, forte de 80.000 personnes.



Retour à la rubrique



Source/Lien : Yahoo!



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org