Aujourd'hui : Dimanche, 22 septembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Ankara nie le génocide arménien
Publié le :

Le ministre turc des affaires étrangères Abdullah Gül a à nouveau nié à Davos l'existence du génocide arménien, après un entretien avec la présidente de la Confédération.

Il a parlé d'»incompréhensions» avec la Suisse sur ce thème, mais il juge les relations bonnes.

Il y a quelques «incompréhensions» et quelques problèmes sur la question de l'Arménie, a déclaré samedi à l'ATS M. Gül à l'issue de sa rencontre avec Micheline Calmy-Rey en marge du Forum économique mondial (WEF). «Il n'y a pas eu de génocide» arménien entre 1915 et 1917, a-t-il répété.

«Les gens qui le souhaitent peuvent venir voir par eux-mêmes. Ils peuvent venir faire des études avec des historiens», a-t-il ajouté.

Les massacres et déportations d'Arméniens entre 1915 et 1917 dans l'Empire ottoman ont fait plus de 1,5 million de morts selon l'Arménie, 250 000 à 500 000, selon la Turquie. Ankara reconnaît des tueries de part et d'autre mais récuse catégoriquement la notion de génocide.

«Fort potentiel»

Malgré tout, M. Gül estime les relations entre la Suisse et la Turquie «bonnes», notamment dans le domaine commercial. «Il y a un fort potentiel pour les améliorer», a-t-il déclaré.

Le chef du Département fédéral de justice et police (DFJP), Christoph Blocher avait violemment critiqué la norme pénale anti- raciste, lors d'une visite à Ankara en octobre dernier. Il a regretté que ce texte ait conduit à une enquête en Suisse contre l'historien turc Yusuf Halacoglu pour ses propos sur le génocide arménien, dans un discours à Winterthur (ZH) en 2004.

Visites annulées

Le conseiller fédéral avait estimé qu'une personne a le droit d'exprimer une opinion qui n'est pas la position officielle.

La justice suisse a ouvert en 2005 des enquêtes contre Yusuf Halacoglu et le politicien turc Dogu Perinçek pour décider si des propos tenus en Suisse sur le génocide arménien violent la norme antiraciste. Des visites en Turquie de Mme Calmy-Rey et de l'ancien conseiller fédéral Joseph Deiss avaient par la suite été annulées.

Le procès de Dogu Perinçek, qui avait qualifié le génocide arménien de «mensonge international» lors de plusieurs discours sur sol suisse, sera jugé en mars au Tribunal de police de Lausanne.

Le Conseil national et plusieurs parlements cantonaux ont reconnu l'existence d'un génocide arménien perpétré par l'armée ottomane. Le Conseil fédéral parle lui officiellement des «événements tragiques de 1915».

Source: SDA/ATS




Retour à la rubrique


Source/Lien : 20 Minutes



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org