Aujourd'hui : Mercredi, 21 août 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : enquête sur une éventuelle négligence dans l'affaire Dink
Publié le :

ISTANBUL, 30 jan 2007 (AFP) - Les autorités turques cherchent à vérifier si, comme l'affirment les médias, la police a été informée il y a un an d'un projet de meurtre visant le journaliste d'origine arménienne Hrant Dink, tué le 19 janvier, mais n'y a pas donné suite, a affirmé le gouverneur d'Istanbul.

« Nous étudions les allégations concernant Erhan Tuncel », un informateur de la police selon les médias, écroué avec cinq autres personnes soupçonnées d'implication dans l'assassinat de M. Dink, a déclaré tard lundi le gouverneur Muammer Güler, cité par l'agence de presse Anatolie.

Plusieurs articles de presse affirment mardi que Tuncel, un étudiant de Trabzon (nord-est) proche du groupe ultra-nationaliste auquel est imputé le meurtre, aurait averti la police locale en février 2006 d'un projet d'assassinat du journaliste.
Tuncel aurait indiqué que Yasin Hayal, également placé en détention provisoire en lien avec le meurtre, avait prévu de se rendre à Istanbul pour y tuer Hrant Dink, le directeur de la publication du quotidien bilingue turc-arménien Agos.

L'informateur a fourni l'adresse où Hayal entendait résider à Istanbul, a rapporté le quotidien populaire Sabah.
L'information a été transmise à la police d'Istanbul, qui n'a rien trouvé de suspect à l'adresse indiquée et n'a pas poussé l'enquête plus loin, selon le journal libéral Milliyet.

Milliyet a précisé que Tuncel était devenu un informateur de la police en 2004, en échange d'une immunité après qu'il eut été impliqué dans un attentat à la bombe contre un restaurant McDonalds de Trabzon, un crime pour lequel Hayal a passé 11 mois en prison.

La police a renoncé à recourir aux services de son informateur à l'été 2006, craignant qu'il soit un agent double, a ajouté Milliyet.

Hrant Dink, qui a toujours défendu sa nationalité turque, s'était attiré les foudres des cercles nationalistes pour avoir dénoncé le génocide arménien de 1915-1917 que la Turquie nie catégoriquement. Il a été tué le 19 janvier devant le siège de son journal bilingue Agos.

Un tribunal d'Istanbul a inculpé Ogün Samast, un chômeur de 17 ans, du meurtre du journaliste. Hayal est soupçonné d'avoir donné de l'argent et l'arme utilisée pour le crime à Samast.
Outre les six prévenus déjà écroués, deux personnes ont été arrêtés lundi dans le cadre de l'enquête et trois autres mardi, a affirmé la police.

L'identité des cinq nouveaux suspects, en cours d'interrogatoire par la police d'Istanbul, n'a pas été dévoilée.



Retour à la rubrique




   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org