Aujourd'hui : Jeudi, 12 décembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie: Erdogan lance des limogeages en chaîne dans la police
Publié le :

L'Humanité

le 8 Janvier 2014

Le premier ministre turc Erdogan cherche à étouffer le scandale de corruption qui le menace sur fond de rivalité avec Abdullah Gul, l’autre homme fort de l’AKP.

Fragilisé par les scandales, le premier ministre turc Tayyip Erdogan multiplie les contre-attaques. Il vient de relever de leurs fonctions environ 350 policiers supplémentaires, dont des responsables chargés de la lutte contre les crimes financiers. Cette charrette sÂ’ajoute aux centaines de policiers déjà révoqués ou limogés au lendemain du scandale de corruption ayant éclaté le 17 novembre, et qui a touché lÂ’entourage du premier ministre dont lÂ’un de ses fils.

La magistrature visée

La justice est également dans le collimateur du gouvernement: des magistrats chargés de l’enquête sur la corruption qui s’est traduite par une vingtaine d’interpellations de personnes proches du premier ministre ont dû jeter l’éponge quand ils n’ont pas été remplacés par des juges politiquement sûrs et dociles. Ces coups de balai s’inscrivent dans la lutte opposant le premier ministre à la confrérie islamiste de Fethullah Gulen, très influente au sein de la police et de la magistrature. Erdogan est même convaincu que c’est la confrérie qui tire toutes les ficelles afin de l’empêcher de briguer la magistrature suprême en 2014 si le Parlement adoptait la révision constitutionnelle instaurant l’élection du président de la République au suffrage universel, et ce au profit du président Abdullah Gul.

Rivalité

La rivalité entre Tayyip Erdogan et Abdullah Gul, les deux hommes forts du Parti de la justice et du développement (AKP, issu de la mouvance islamiste), est désormais sur la place publique. Les divergences sur la manière de gérer les problèmes auxquels est confronté le gouvernement se sont accrues depuis juin dernier, quand le gouvernement faisait face à la protestation populaire. «Erdogan aime Gul (gul désigne la rose en turc – NDLR), mais ne supporte pas les épines de Gul», confiait-il à des journalistes.

H. Z.




Retour à la rubrique


Source/Lien : L'Humanité



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org