Aujourd'hui : Jeudi, 19 octobre 2017
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Site officiel du Centenaire du génocide arménien de 1915
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2014 - Part I
Publié le : 16-11-2011

Le Collectif VAN alimente un Observatoire du Négationnisme, accessible en ligne. Il vous propose ici un récapitulatif des principaux faits et articles négationnistes relevés depuis 2006. Ce listing répertorie également quelques faits positifs.


Reproduction autorisée en citant la source : Collectif VAN - Observatoire du Négationnisme






Observatoire 2014


- 09 janvier 2014: Les Canadiens d'origine turque ont lancé une pétition en décembre 2013, pour demander la suppression de toutes les références au génocide arménien dans le programme scolaire des lycées de Toronto à partir de la 11e classe. Cette pétition s’inscrit dans le cadre des initiatives négationnistes menées de longue date et visant à annuler la décision prise en 2008 de la part du Conseil scolaire du district de Toronto (TDSB) d’enseigner aux élèves le génocide des Arméniens, des Juifs et des Tutsi rwandais.
Canada : pétition turque contre l’enseignement du génocide



- 16 janvier 2014: Fait positif - Le dernier numéro de la Revue internationale et interdisciplinaire Droit et Cultures consacré au thème "Espaces des politiques mémorielles. Enjeux de mémoire", contient un certain nombre de contributions, dont une analyse intéressante de Sévane Garibian, concernant la décision du Conseil Constitutionnel français de février 2012 invalidant la loi de pénalisation du négationnisme.
"La mémoire est-elle soluble dans le droit ?"


- 27 janvier 2014: Fait moyennement positif - Le président de la République française a effectué une visite officielle en Turquie durant laquelle le chef de l'État a abordé le sort des Arméniens en 1915. Lors de la conférence de presse avec le Président turc Abdullah Gül, François Hollande a enjoint la Turquie d'effectuer son «travail de mémoire», même s'il devait être «douloureux», il a également déclaré vouloir transposer dans le droit national une décision-cadre européenne de 2008. Le texte punit pénalement «l'apologie, la négation ou la banalisation grossière publiques des crimes de génocide, des crimes contre l'humanité ou des crimes de guerre».
Si, dans son discours, le Président de la République française a bien parlé de « sujets sensibles, notamment ceux de la mémoire », à aucun moment il n’a employé le terme de génocide pour « 1915 », se contentant d’expliquer « nous avons également une décision-cadre de 2008 qui demande à chaque État de rendre punissable l'apologie ou la négation de crime de génocide ».

Ce n'est qu'en réponse à une question de la correspondante parisienne du journal turc Hurriyet que le sujet du génocide arménien a été abordé plus en détails, essentiellement par le Président turc qui a entonné le refrain habituel des souffrances mutuelles visant à insinuer que 3 millions de Turcs auraient été massacrés par les Arméniens durant la Première Guerre mondiale.

Lors de sa visite, François Hollande s'est aussi entretenu avec Rakel Dink, la veuve du journaliste arménien abattu par un jeune nationaliste turc devant son journal, Agos, il y a sept ans, le 19 janvier 2007.

Génocide arménien : une loi à 20 milliards d’euros ?
Turquie : conférence de presse de François Hollande
François Hollande : Visite officielle dans un État négationniste
François Hollande rencontre la veuve de Hrant Dink
François Hollande en Turquie
France-Inter : "François Hollande et le serpent de mer turc"
Génocide arménien : l'appel de François Hollande
Les trois dossiers épineux que François Hollande doit évoquer en Turquie
Hollande à Ankara : une visite au pire moment
François Hollande appelle la Turquie à faire son « travail de mémoire » sur la tragédie arménienne
Hollande et le génocide arménien
Turquie : les inquiétudes de François Hollande



- 31 janvier 2014: France - Inspirateur de la loi Boyer sur la pénalisation de la négation du génocide arménien, loi qui a été censurée par le Conseil constitutionnel début 2012, l'avocat marseillais Philippe Krikorian vient de subir un nouvel échec devant la Cour d'appel d'Aix. La requête qu'il avait déposée pour "voie de fait" au nom d'une dizaine de personnes contre le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et le préfet des Bouches-du-Rhône a été rejetée dans un arrêt. Les appelants ont été condamnés aux dépens. Philippe Krikorian demandait à la justice d'enjoindre au chef du gouvernement de "transposer en Droit français" une décision européenne qui aboutirait selon lui à pénaliser la négation du génocide arménien. Il allait même jusqu'à demander une astreinte de 10 000 euros par jour de retard !
Génocide arménien : un avocat marseillais retoqué par la Cour d'appel



- 05 février 2014: Turquie - Les membres du parti au pouvoir AKP et les deux partis de l’opposition se sont unis au Parlement et ont discuté de ce qu’il conviendrait de faire pour contrer « les revendications de génocide arménien », et ils sont tous tombés d’accord pour lutter contre. Lorsqu’il s’agit du génocide arménien, ils atteignent un consensus rapidement et facilement.
Génocide arménien : union turque contre 2015



- 18 février 2014: Ayşe Kulin est depuis des décennies l’une des auteures les plus lues en Turquie. Pour présenter son nouveau roman « Hayal » (Le Rêve), elle a été invitée à l’émission « Questions incompatibles » sur la chaîne CNN Turc. Ses propos concernant le génocide arménien ont choqué les esprits. Ayşe Kulin s’est exprimée en ces termes : «J’aime beaucoup les Arméniens mais ceci [1915] est une déportation. C’est un évènement vécu durant la guerre. C’est difficile de dire génocide pour ce qui a été vécu pendant la guerre… Nous n’avons pas commencé à les massacrer sans rime ni raison comme l’ont été les Juifs. »
Turquie : Nous n’avons pas massacré les Arméniens sans raison (Ayşe Kulin)



- 19 février 2014: Turquie - Bese Hozat, co-présidente du KCK (Union des Communautés du Kurdistan), a analysé dans le média kurde Fırat News, l’assassinat des trois militantes du PKK à Paris en janvier 2013. Elle s’est exprimée ainsi : « En Turquie, en dehors de l’État officiel, il existe aussi des États parallèles. Par exemple, la confrérie Gülen est un État parallèle. Le lobby d’Israël, ainsi que les lobbies nationalistes arménien et grec sont chacun un État parallèle ». Sebahat Tuncel et Ertuğrul Kürkçü, co-présidents du HDP (Parti démocratique du peuple), ainsi que les journalistes du journal arménien AGOS, ont vivement réagi à cette déclaration gravissime. Alors que les débats autour des propos de Bese Hozat continuaient, le leader du PKK, Abdullah Öcalan, a adressé une lettre à la communauté arménienne de Turquie pour les apaiser. Elle a été publiée le 30 janvier 2014 dans le journal AGOS. Les journalistes du journal AGOS et ceux du journal Taraf ont analysé cette lettre.
Réponse des Arméniens de Turquie à Öcalan
Öcalan veut le soutien des Arméniens contre « le lobby du capital »
Turquie : Les Kurdes et les « lobbies » arménien, grec et juif
Taner Akçam : « Le PKK est le parti Union et Progrès kurde »
L'opération séduction d'Öcalan en direction des Arméniens…



- 20 février 2014: Fait positif au final - Le centenaire du génocide arménien se profilant, il y a davantage de confrontations avec la Turquie. Les dirigeants turcs ne semblent pas comprendre que plus ils nient le génocide et essaient de contrer les activités arméniennes, plus ils contribuent à faire de la publicité pour le génocide et les justes demandes des Arméniens. De fait, grâce aux deux réponses de la délégation turque aux déclarations de l’ambassadeur Nazarian, le Conseil de sécurité des Nations Unies a longuement discuté de la question du génocide arménien pour la première fois.
Affrontement Arménie - Turquie à l’ONU



- 21 février 2014: Fait positif - Trente-sept spécialistes mondiaux des génocides ont écrit une lettre ouverte, soulignant des “inexactitudes historiques et conceptuelles“ dans la décision de la Cour Européenne des droits de l’Homme [CEDH] dans l’affaire du nationaliste turc Dögü Perinçek contre la Suisse, et appellent le gouvernement suisse à demander un réexamen du jugement de la Cour. Ces experts faisant autorité dans le monde entier dans la recherche sur le génocide et les Droits de l’homme qualifient d’irréfutables les preuves du génocide des Arméniens, et désapprouvent la hiérarchisation que la Cour n’a pas hésité à créer entre les génocides.
37 spécialistes mondiaux des génocides s’élèvent contre la CEDH
CEDH/Génocide arménien : la Suisse se doit de faire Appel
IHD Turquie : La Suisse doit faire appel de l’Arrêt Perinçek/CEDH
Combattre le négationnisme, jusqu’à la Cour européenne des droits de l’homme
La communauté arménienne d’Amérique du Sud conteste la décision de la CEDH sur la négation du génocide
CEDH : Les experts des génocides font pression sur la Suisse


- 04 mars 2014: Le célèbre député négationniste turc Yusuf Haladjoglu du parti d'extrême-droite MHP « Mouvement national » vient d’affirmer au journal turc « Djihan », qu’Erhan Tuncel, condamné comme étant l’un des commanditaires de l’assassinat de Hrant Dink, serait d’origine arménienne... Selon Yusuf Haladjoglu qui prétend être historien, Erhan Tuncel est un Arménien né dans le village de Temté, dans la région d’Elazig (Kharpert). Et Haladjoglu de lancer avec un brin de cynisme « Il ne faut pas s’attarder sur le fait qu’un Arménien a commandité l’assassinat d’un autre Arménien. Ce n’est pas très significatif...mais il faut le reconnaître sérieusement... ».
Le négationniste turc Haladjoglu affirme qu’Erhan Tuncel, l’un des commanditaires de l’assassinat de Hrant Dink est arménien


- 12 mars 2014: Fait positif - Après avoir été condamnée par la Cour Européenne des Droits de l'Homme le 17 décembre 2013 dans l'affaire qui l'opposait au négationniste turc Dogü Perinçek, la Suisse, à quelques jours de la date limite fixée au 17 mars 2014, a finalement choisi de se ranger à l'avis des plus grands spécialistes des génocides et de faire appel de l'arrêt très problématique de la CEDH. La Suisse refuse le jugement de la Cour européenne des droits l'homme (CEDH) donnant raison au nationaliste turc Dogu Perinçek. Elle demande donc à faire appel devant la Grande Chambre de la CEDH à Strasbourg. Dogu Perinçek avait été condamné en Suisse pour discrimination raciale après avoir qualifié le génocide arménien de "mensonge international".
CEDH : La Suisse fait appel de l'Arrêt pro-Perinçek
Génocide arménien: forte pression sur Berne pour qu'elle recoure
Génocide arménien: recours de la Suisse à Strasbourg
CEDH : la victoire morale de la Suisse
L’Arménie salue la décision de la CEDH
CEDH : texte de l’appel de la Suisse
Pénalisation du négationnisme : Une solution alternative à l’attentisme



- 14 mars 2014: Un comité spécial, constitué sous la supervision directe du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, a été mis en place aux fins de contrer les revendications arméniennes de reconnaissance du génocide des Arméniens. Un an avant la centième commémoration du génocide, ce comité a envoyé une lettre à tous les ministères, et leur a demandé de soumettre des propositions pour empêcher la reconnaissance du génocide.
La Turquie constitue un comité anti reconnaissance du génocide Arménien



- 24 mars 2014: Allemagne - Environ 100 manifestants ont protesté vendredi soir avec des drapeaux turcs, des drapeaux allemand et des bannières contre la représentation d’une pièce sur le génocide des Arméniens dans l’Empire ottoman. « Les événements de 1915 sont des événements qui doivent être explorés par les historiens et font encore l’objet de discussions scientifiques » a déclaré Aras Tugrul, l’un des organisateurs.
Des négationnistes turcs protestent à Constance contre une pièce de théâtre sur le génocide des Arméniens



- 31 mars 2014: Selon l’historienne allemande Elke Hartmann, de mère arménienne, de nombreux documents d’archives sur le génocide arménien sont en train d’être détruits à Alep (la Turquie - pourvoyeuse d'armes et de facilités pour les islamistes - vise la destruction des Arméniens de Syrie et de leur mémoire).
Alep : Destruction d’archives sur le génocide arménien


- 07 avril 2014: La ville arménienne de Syrie, Kessab, qui était une destination de vacances appréciée, a récemment subi de violentes attaques menées par des groupes de rebelles liés à Al-Qaeda, avec la complicité de la Turquie. Des hommes armés sont entrés dans la ville, ont pillé les maisons et les magasins arméniens, pris des familles en otages et profané les trois églises de la ville. Lorsque l’acteur critique est la Turquie et la cible est une ville arménienne, alors l’affaire de Kessab prend d’autres proportions.
Kessab en Syrie : la destruction d’un refuge arménien sûr
Syrie : l’attaque de Kessab conduira la Turquie à La Haye
Kessab : la désinformation de la Turquie
Aide pour les réfugiés arméniens de Kessab à Vakıflı [Turquie]
Témoignage d’une Arménienne de Kessab, réfugiée à Vakıflı [Turquie]
Syrie : le Parlement européen condamne les attaques contre les Arméniens et les Kurdes
Syrie : le village arménien de Kessab est libéré
Le village arménien de Kessab libéré par l'armée syrienne
Syrie : 250 familles de retour à Kessab


- 23 avril 2014: Malgré la pression des médias turcs, la municipalité d’Almelo - une ville des Pays Bas de près de 80 000 habitants dont une communauté arménienne de plus d’un millier de membres - a autorisé le 24 avril, l'inauguration du mémorial du génocide arménien. Mais le dimanche 1er juin 2014, une grande manifestation négationniste et nationaliste turque - réunissant de 3000 (selon la police) à 6000 personnes (selon les organisateurs) a exigé la destruction de ce mémorial.
Malgré la pression turque, le mémorial dédié au génocide arménien sera bien inauguré à Almelo (Pays Bas)
Vidéo de la manifestation négationniste et nationaliste turque à Almelo (Pays Bas), mise en ligne le 2 juin 2014
Des milliers de Turcs protestent de nouveau contre le monument arménien à Almelo.



- 23 avril 2014: Hakkı Akil, qui a commencé son mandat à titre d’ambassadeur de la Turquie à Paris le 14 Avril, a décrit la « question arménienne », qui est la question la plus épineuse dans son portefeuille, comme « navrante ». Akil a souligné qu’il était prêt à s’engager dans un “dialogue sans préjugés“ avec les Arméniens de France avant 2015, le 100e anniversaire du génocide perpétré contre les Arméniens ottomans. “Deux nations qui sont si semblables devraient enfin faire la paix. Nous devons prendre des mesures pour la réaliser », a déclaré Akil dans sa résidence officielle à Paris.
Les Turcs veulent une discussion impartiale sur le génocide



- 23 avril 2014: Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a présenté mercredi 23 avril les condoléances de la Turquie "aux petits-enfants des Arméniens" victimes des massacres survenus sous l'empire ottoman, entre 1915 et 1917. Le chef du gouvernement turc s'est bien gardé d'utiliser le mot "génocide" et surtout de reconnaître la responsabilité de la Turquie. Pour la plupart des Arméniens de diaspora (mais également d'Arménie), il s’agit d’une déclaration stratégique, qui intervient à la veille des commémorations du génocide arménien. Les Arméniens ne croient pas à la compassion de l’État turc... Pas plus que les associations turques des droits de l'homme. Mais cette déclaration constitue peut-être un premier pas.
Erdogan : Une déclaration pour contrer le Centenaire du génocide arménien
Erdogan et le génocide arménien : la déclaration néo-négationniste
Condoléances de la Turquie aux "petits-fils des Arméniens tués en 1915"
Erdogan présente ses condoléances aux petits fils des Arméniens tués en 1915
Génocide Arménien : "On ne veut pas d'une reconnaissance au rabais"
Génocide arménien : Erdogan présente ses condoléances au nom de la Turquie
Génocide arménien: pourquoi la Turquie présente ses condoléances
Condoléances de la Turquie aux Arméniens : "Cela renforce la négation du génocide"
Turquie: les inédites condoléances d'Erdogan aux Arméniens
La Turquie et la mémoire arménienne
"C'est un tremblement de terre, doublé d'un tsunami"
Déclaration d’Erdogan : La poursuite de la stratégie d’Ankara
Turquie-Arménie : Erdogan et ses condoléances
Erdogan présente ses condoléances au peuple arménien : manipulation et stratégie négationniste
Génocide arménien: Aznavour pas convaincu par les "condoléances" d'Erdogan
Génocide arménien : la Turquie fait un geste
Réactions mitigées après les condoléances d’Erdogan aux Arméniens
Génocide arménien: "Il n'y a pas d'évolution de la position de la Turquie"
Turquie : vers une reconnaissance du génocide arménien ?
Génocide arménien : «Erdogan renforce sa position négationniste»
1915 : des condoléances sincères ?
Les «condoléances» du Premier ministre turc déçoivent les Arméniens
Génocide de 1915 : les Arméniens ne croient pas à la compassion turque
Cet aveu turc toujours attendu
Réaction à Erdogan : L’Ouest encourage, les Armeniens insensibles à la déclaration du Premier Ministre turc
Génocide arménien : Erdogan présente ses condoléances au peuple arménien mais ne reconnaît toujours pas le génocide
Génocide arménien : Erdogan présente ses condoléances
A quand la reconnaissance du génocide arménien par la Turquie ?
Arméniens en France : "On est loin de la reconnaissance du génocide"
Condoléances – Le patriarche arménien salue les déclarations du Premier ministre turc
Condoléances d'Erdogan : "une parole positive" pour les Arméniens
Génocide arménien. L'Arménie attend plus de la part de la Turquie
Génocide arménien: des Turcs répondent aux « condoléances » d‘Erdogan


- 24 avril 2014: Fait positif - À l'occasion du 99e anniversaire du génocide arménien de 1915, le Mouvement antiraciste européen (EGAM) et l'Union générale arménienne de bienfaisance (UGAB) ont fait le déplacement en Turquie pour la deuxième année consécutive. Invitée par les partenaires turcs de l'EGAM, DurDe ! ("Dis stop au racisme !") et l’Association des Droits de l’Homme (IHD), la délégation européenne a participé aux commémorations du génocide du 21 au 25 avril. De nombreuses personnalités ont soutenu l'initiative, à l'instar de Charles Aznavour (auteur compositeur et interprète franco-arménien), l’avocat français Serge Klarsfeld ou encore Bernard Kouchner (médecin et homme politique). Le Collectif VAN soutient également cette initiative.
Hier en Turquie, hommages aux victimes du génocide arménien
Turcs, Arméniens et Européens, commémorons, ensemble et en Turquie, le génocide arménien !


- 24 avril 2014: Le monde a été témoin une fois encore d’une crise de colère turque, lorsque la Commission des Affaires étrangères du Sénat [américain], malgré les pressions intenses exercées par le régime d’Ankara et ses entreprises de lobbying largement rétribuées, a adopté la résolution 410 sur le génocide arménien par 12 voix contre 5. C’est la première fois en un quart de siècle que cet organe adopte une telle résolution. Les responsables à Ankara ont fait de la résolution du Sénat leur toute première priorité. La diatribe turque contre le vote du Sénat incluait également un avertissement de Davutoglu indiquant que « la Turquie ne resterait pas silencieuse » si la résolution sur le génocide arménien passait de la Commission à l’ensemble du Sénat. Le ministère des Affaires étrangères a réagi encore plus durement, accusant la Commission « d’outrepasser son autorité et sa responsabilité. » Davutoglu s’est empressé de téléphoner au Secrétaire d’État, John Kerry, l’exhortant à empêcher l’adoption de la résolution.
Cent ans après, la Turquie est toujours hantée par le génocide


- 25 avril 2014: Fait positif - Le président français qui participait aux commémorations du génocide à Paris, a salué « une évolution » dans le discours de l'exécutif turc. Au sujet des condoléances de M. Erdogan, François Hollande a déclaré : « C'est un mot qu'il faut entendre mais qui ne peut pas encore suffire. » Il en a profité pour annoncer qu'il serait présent en 2015 aux commémorations du centenaire du génocide. François Hollande a annoncé aussi sa participation, le 24 avril 2015 à Erevan, aux cérémonies du centenaire du génocide arménien.
Génocide arménien : le texte intégral du Président de la République
24 avril : François Hollande aux cérémonies du génocide arménien
Génocide arménien : Hollande salue l'« évolution » du discours turc
Hollande à Erevan pour le centenaire du génocide arménien
Pour Paris, les «condoléances» d’Ankara sur le génocide arménien ne suffisent pas
Génocide arménien. François Hollande à Erevan pour le centenaire
Génocide arménien : François Hollande veut faire adopter une loi contre le négationnisme


- 25 avril 2014: Comme chaque année, la Maison Blanche a diffusé un communiqué à l’occasion du 24 avril, Jour du Souvenir arménien. Le président américain indique comme à l’accoutumée: « J'ai toujours affirmé mon propre point de vue de ce qui s'est passé en 1915, et mon avis n'a pas changé ». Barack Obama, une fois encore, n'a pas osé prononcer le mot en "G" : Génocide. Si on se rappelle effectivement que lors de sa première campagne électorale Barack Obama affirmait que les États-Unis méritaient un Président qui dirait officiellement que les événements subis par les Arméniens en 1915 étaient un génocide, il n’a pas été en mesure, une fois élu, d’être ce Président courageux que les Américains méritaient…
Génocide arménien : Obama toujours au point mort



- 05 mai 2014: Alors que toute la presse turque a annoncé que le film « The Cut » de Fatih Akın, grand réalisateur germano-turc, évoquerait le génocide arménien de 1915, aucun média français ne s’est fait l’écho de ce « détail » d’importance. Pour des raisons inexpliquées, ce film a été retiré par le réalisateur de la liste des œuvres qui concourent au Festival du Film de Cannes 2014.
The Cut de Fatih Akin et le génocide arménien



- 06 mai 2014: Bruxelles - Dimanche 4 mai, la police a dispersé les personnes qui s'étaient rassemblées en vue d'un meeting antisémite, devant la salle "Akdeniz", à Anderlecht, qui accueille d’ordinaire des mariages de la communauté turque. Les vitrines de cette salle faisaient la part belle à un affichage électoral particulier, puisque y étaient exclusivement mis en avant des candidats du Parti Socialiste belge, bien connus dans leur communauté d'origine (turque), pour leurs positions ultra-nationalistes et/ou négationnistes envers le génocide arménien. Des figures françaises, connues pour leur antisémitisme, avaient annoncé leur participation au "Congrès européen de la dissidence", prévu l'après-midi dans la salle "Akdeniz", avant d'être interdit. Le député belge Laurent Louis, Alain Soral, Hervé Ryssen, Kemi Seba ou encore "l'humoriste" Dieudonné avaient fait part de leur venue. Certains d'entre eux ont déjà fait l'objet de condamnations judiciaires en France.
Bruxelles - Une même salle pour les négationnistes turcs et leurs homologues antisémites



- 07 mai 2014: Le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu a publié une déclaration cynique dans The Guardian. A défaut d’avoir donné une sépulture aux 1,5 millions de victimes arméniennes du génocide de 1915, la Turquie souhaite « enterrer » une douleur qui serait « commune » aux Arméniens et aux Turcs. Si le diplomate turc parle bien des « atrocités de masse, de l’expulsion et de la déportation », cela ne concerne absolument pas le sort des Arméniens, mais celui des « musulmans ottomans » morts dans les Balkans, ou victimes des échanges de population, suite aux guerres d’indépendances de 1912-1913, un épisode qui n’a précisément aucun lien avec les Arméniens, ni en termes de lieux, ni en termes de temps...
Davutoglu : “ Turcs et Arméniens, nous devons enterrer notre douleur commune“



- 09 mai 2014: Le 8 mai 2014, le Pape François a reçu Karekine II, Catholicos de l'Eglise Apostolique d'Arménie. Si le pape a fait allusion au génocide arménien de 1915, il ne l'a pas cité de manière explicite. On aurait tant aimé que ce pape, révolutionnaire sur bien des sujets, soit également celui qui s'affranchisse des tabous de la real-politik. Un pas qu'on espère le voir franchir en 2015, centenaire du génocide perpétré par les Jeunes-Turcs contre la population arménienne de l'Empire ottoman.
Le Pape François évoque la place d'honneur des martyrs arméniens



- 09 mai 2014: Quelques jours après sa déclaration astucieusement libellée du 23 avril, qui avait conduit certaines personnes à croire qu’il avait reconnu le génocide arménien, le Premier ministre turc Erdogan a fait marche arrière lors d’une émission télévisée américaine très suivie, affirmant que les massacres des Arméniens en 1915 n’étaient pas un génocide. Lorsque le journaliste chevronné Charlie Rose a demandé au Premier ministre s’il était possible de qualifier les massacres de génocide, Erdogan est devenu la risée des spectateurs du monde entier en déclarant : « Ce n’est pas possible, car s’il s’agissait d’un génocide, pourrait-il encore y avoir des Arméniens vivant dans ce pays [Turquie] ? »
Erdogan : Ce n’est pas un génocide car il reste des Arméniens en Turquie
Erdogan : un pas en avant, deux pas en arrière


- 13 mai 2014: Fait positif - Lors de sa visite d'Etat en Arménie, François Hollande a condamné toute négation du génocide arménien de 1915 et estimé que la reconnaissance de ces massacres perpétrés sous l'empire ottoman n'était pas "destinée à diviser mais à rassembler". Le président français, qui a confirmé sa présence aux cérémonies du centenaire du génocide arménien, le 24 avril 2015 à Erevan, a dit également qu'il plaide pour une reconnaissance universelle de cet épisode de l'Histoire.
Génocide arménien: pas de négation (Hollande)
Hollande condamne à Erevan toute négation du génocide arménien
Hollande condamne toute négation du génocide arménien



- 16 mai 2014: Fait positif - En réponse à une motion inscrite à l’ordre du jour par la présidente du Meretz, Zehava Gal-On, et demandant au gouvernement israélien qu’il reconnaisse le génocide arménien avant son 100ème anniversaire en 2015, le Président de la Knesset, Yuli Edelstein, a déclaré lors d’une session spéciale qui s’est tenue le mardi 13 mai 2014 : « Comme Juifs, nous devons reconnaître les souffrances du peuple arménien, même si nous ne faisons de reproches à personne. Dans ce débat, des reproches ne sont faits à aucun pays d’aujourd’hui ; il n’est que l’expression de notre empathie pour les victimes du massacre et de ses terribles conséquences ».
Knesset : Reconnaître le génocide arménien, un impératif moral pour les Juifs


- 04 juin 2014: Fait positif - Suisse - L'Appel de la Suisse devant la Grande Chambre de la CEDH est accepté. Dans un arrêt du 12 décembre 2007, le Tribunal fédéral avait confirmé la condamnation pénale du nationaliste turc Dogu Perinçek, qui avait nié l’existence du génocide arménien au cours de ses apparitions en Suisse. Le politicien turc a ensuite fait recours contre la Suisse auprès de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), qui lui a donné raison. La Confédération refuse cependant le jugement de la Cour qui donne raison à Perinçek au nom de la liberté d’expression, et a annoncé le 11 mars 2014 déposer un recours devant la Grande Chambre à Strasbourg. Selon le journal suisse “Neue Zürcher Zeitung“, c’est aujourd’hui que le collège de la Grande Chambre va décider s’il y a lieu ou non de renvoyer l’affaire devant la Grande Chambre pour un nouvel examen. Cet Appel a été accepté : il sera plaidé le 28 janvier 2015.
Génocide arménien : Le recours de la Suisse jugé aujourd’hui
L'affaire du nationaliste turc Perinçek sera réexaminée à Strasbourg
L'affaire Perinçek sera encore examinée à Strasbourg



- 06 juin 2014: Vatican - Le pape François a rendu hommage à "l'histoire d'émigration, de persécution et de martyre" des Arméniens, en recevant le "catholicos" orthodoxe Aram Ier, mais sans évoquer directement les grands massacres de 1915 sous l'Empire ottoman.
Le pape François évoque le "martyre" des Arméniens
Le pape a reçu Aram Ier : hommage au "martyre" des Arméniens



- 12 juin 2014: La collusion turco-américaine sur la question du génocide arménien a été récemment corroborée par Deniz Kahraman dans le journal turc Aydinlik. Il a révélé que les deux gouvernements avaient écrit ensemble la déclaration du Premier ministre Erdogan du 23 avril 2014, dans laquelle il présentait ses condoléances aux Arméniens, aux Turcs et à d’autres ayant péri pour diverses raisons pendant la Première Guerre mondiale, mettant ainsi à un même niveau les morts des soldats turcs et des victimes du génocide arménien. Rappelons que le ministre des Affaires étrangères Davutoglu a vendu la mèche en annonçant au Parlement que le message du 23 avril d’Erdogan faisait partie de la campagne turque pour saper les initiatives arméniennes de commémoration du centenaire du génocide.
Génocide arménien : La Maison Blanche a écrit les condoléances d’Erdogan



- 13 juin 2014: Etats Unis - Dans une lettre laconique le nouvel ambassadeur de Turquie à Washington, Serdar Kılıç, a accusé le Comité juif américain d’être « injuste, insultant et manifestement hors de contact avec la réalité » lorsque le groupe a publié une déclaration le 23 Avril reconnaissant le génocide arménien et invitante la Turquie à faire face à son histoire.
L’ambassadeur turc aux Etats-Unis irrité par la reconnaissance du génocide par des ONG juives



- 19 juin 2014: Australie - Le Comité australien du Centenaire du génocide arménien avait invité le journaliste arméno-américain Harut Sassounian à s’exprimer lors des manifestations commémoratives du génocide arménien, qui ont eu lieu à Sydney et Melbourne, et à faire un discours officiel devant le Parlement de la Nouvelle-Galles du Sud, la semaine du 24 avril. L’Alliance turco-australienne avait envoyé une lettre de trois pages à tous les membres du Parlement, les exhortant à boycotter sa présentation. La lettre habilement rédigée, très certainement par les lobbyistes professionnels de l’ambassade turque, contenait des déclarations erronées et des accusations diffamatoires. Bien que Gunes Gungor, le directeur exécutif de l’Alliance turco-australienne, ait essayé de saper sa présentation, les membres du Parlement et les invités, y compris des chercheurs, des élus et les responsables de la communauté juive ont fait une standing ovation à Harut Sassounian.
Génocide arménien : échec des négationnistes turcs au Parlement australien



- 20 juin 2014: Fait moyennement positif - Shmuel Meirom, l’Ambassadeur d’Israël en Arménie, a affirmé que le nouveau président israélien, Reuven Rivlin suit de près les demandes de reconnaissance du génocide arménien par Israël. Et se poserait la question si la Knesset devra voter la reconnaissance du génocide arménien lors du 100ème anniversaire de sa commémoration. L’Ambassadeur d’Israël en Arménie a également précisé que le président israélien dans sa campagne présidentielle avait invité tous les pays à reconnaître le génocide arménien. Mais le diplomate israélien a ajouté que de telles décisions n’étaient pas le fait du président mais de la Knesset.
Shmuel Meirom (Ambassadeur d’Israël en Arménie) « le peuple d’Israël est sensible à la question du génocide arménien »





Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2006

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2007

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2008 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2008 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2009 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2009 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2010 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2010 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2011

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2012

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2013

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2014 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2014 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2015 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2015 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2016 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2016 - Part II

*********************************************

Sommaire de l'Observatoire du Négationnisme

*********************************************

Reproduction autorisée en citant la source :
Collectif VAN - Observatoire du Négationnisme





Retour à la rubrique


   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org