Aujourd'hui : Vendredi, 19 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Syrie : les Arméniens de Kessab rattrapés par le conflit
Publié le : 27-03-2014

Fait religieux

Tigrane Yegavian | le 24.03.2014 à 15:01

Les Arméniens de Syrie réunis en 2009 à Deir ez-Zor pour commémorer le 94e anniversaire du génocide de 1915. (Photo : Flickr/Ashnag)

Vendredi 22 mars à l'aube, des combattants islamistes, dont le Front Al-Nosra affilié à Al-Qaïda, ont déclenché « l'opération Anfal » contre les troupes fidèles à Bachar al-Assad à partir de trois points de la frontière turco-syrienne afin de prendre le contrôle du point de passage de Kessab. Cette localité est située dans la région côtière de Lattaquié, berceau de la famille Assad, jusqu'ici relativement épargnée par le conflit. Le nom d'« Anfal » (le butin), fait référence à la sourate 8 du Coran mais ce nom est aussi de sinistre mémoire pour les Kurdes irakiens : de février à septembre 1988, ils perdirent 180.000 des leurs au cours de l'entreprise d'extermination orchestrée par le régime de Saddam Hussein et désignée sous le nom "d'opération Anfal".

A Kessab, quelques heures après les premiers coups de feu, des renforts de l'armée régulière syrienne, assistés par plusieurs unités de combattants volontaires, sont arrivés sur le champ de bataille tandis que la plupart des civils - environ 400 familles - ont à peine eu le temps de fuir en direction de la ville de Lattaquié.

Adossée à la frontière turque, la petite ville de Kessab et ses alentours - environ 3.500 habitants - abrite une importante population arménienne, dernier reliquat d'une présence plurimillénaire, ayant miraculeusement échappé au génocide de 1915. Jadis partie intégrante du sandjak d'Alexandrette, région syrienne rétrocédée en 1939 à la Turquie par la France en échange de sa neutralité dans le conflit à venir, le canton de Kessab est demeuré en territoire syrien sous l'impulsion de ses habitants qui craignaient de nouvelles persécutions. Aujourd'hui, ces derniers sont menacés par les rebelles islamistes.

Ballottés entre Damas et la Turquie

Au cours de deux jours de combats, diverses sources s'accordent sur le chiffre de 130 morts parmi lesquels un des commandants du Front Al-Nosra, Omar al Turkmani, ainsi que de Hilal al-Assad, parent de l'actuel président et chef d'une milice pro-régime. De son côté, Damas, par la voix de son ambassadeur à l'ONU, a accusé la Turquie voisine de « soutien au terrorisme » tandis que le ministère syrien des affaires étrangères dénonçait dimanche 23 mars « une agression militaire inédite et injustifiée par le gouvernement turc contre la souveraineté du territoire syrien dans la région frontalière de Kessab ». Le même jour des avions type F16 de l'armée de l'air turque abattaient un chasseur syrien qui avait pénétré son espace aérien à 1,5 kilomètres de la frontière syrienne.

Si le gouvernement arménien a tardé à réagir face aux profanation de plusieurs églises arméniennes, diverses instances représentatives de la diaspora, notamment en France, ont fait savoir leur indignation, pointant du doigt la Turquie pour son soutien logistique accordé aux rebelles. Cité par l'AFP, un activiste anti-régime de la région indiquait ce lundi 24 mars que les rebelles contrôlent le poste frontière de Kessab et environ 90% de la bourgade. Toujours selon cette source, les forces du régime utilisent tous leurs moyens pour bloquer l'avancée rebelle vers la mer, menant des raids et lançant des barils d'explosifs à Kessab et dans la zone proche du Jabal al Turkman, aux mains des combattants islamistes.




Retour à la rubrique


Source/Lien : Fait religieux



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org