Aujourd'hui : Samedi, 15 décembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Focus sur Kessab : Des inquiétudes persistent sur le rôle de la Turquie dans les attaques sur la ville peuplée d’Arméniens en Syrie
Publié le :

NAM

Malgré les critiques entendues de tous les milieux en Arménie que le gouvernement est resté muet sur la tragédie de Kessab en Syrie où les Arméniens ont abandonné leurs foyers sous la menace d’attaques par des militants islamistes, le président Serge Sarkissian a soulevé la question à La Haye, où il assistait à un sommet de deux jours sur la sécurité nucléaire.

Pourtant, Serge Sarkissian nÂ’a pas condamner la Turquie sur la situation Kesab.

La population arménienne de Kessab a dû être évacuée vers la province côtière voisine de Latakia en fin de semaine dernière après que des militants islamistes aient pénétré le territoire en provenance de la Turquie et ont saisi la ville après des affrontements avec les troupes gouvernementales syriennes. Dimanche, la Turquie a abattu un jet syrien, insistant sur le fait qu’il avait violé son espace aérien. La Syrie, cependant, nie toute violation de l’espace aérien turc par son avion de guerre, accusant effectivement la Turquie d’intervenir dans les affrontements entre les troupes gouvernementales et les rebelles armés syriens. Damas a qualifié les actions d’Ankara comme d’une agression sans précédent.

Au cours des trois dernières années de la guerre syrienne Kessab est largement restée en paix. Il n’y a pas encore de rapports sur les victimes parmi les Arméniens dans la ville. Selon les données du clergé arménien envoyé à Aram I, Catholicos de la Grande Maison de Cilicie, basé au Liban, 2000 personnes ont quitté Kessab. A en juger par ce que les différents Arméniens de Syrie écrivent sur les réseaux sociaux en ligne, la majorité de la population a été en mesure de trouver un logement chez leurs parents à Lattaquié, environ 250 personnes ont été hébergées dans l’église arménienne locale et l’école. Différents organismes de bienfaisance communautaires fournissent de l’aide.

Une vidéo est apparue sur Youtube montrant un militant islamique marchant autour de l’église arménienne et en disant qu’ils ne vont pas nuire aux otages, mais assurer la défense des civils.

L’église semble intacte dans cette vidéo.

Dans sa déclaration le Président Sarkissian a également fait référence à des événements historiques, notant que c’est la troisième fois que les Arméniens de Kessab ont été déplacés - les deux premières déportations ont eu lieu en 1909 et 1915 et ont été commises par les Turcs. La deuxième fois, c’était dans le cadre du génocide arménien.

« Le troisième déplacement des Arméniens de Kessab est aujourd’hui un sérieux défi pour les mécanismes du 21e siècle de défense des minorités ethniques. Je pense que tout le monde devrait se rendre compte que ces parallèles devraient donner à réfléchir à toutes les parties » a souligné le président arménien qui dans le même temps à remercier les autorités syriennes « pour les mesures qu’ils ont adoptées dans ce moment difficile pour la défense des Arméniens de Kessab ».

Serge Sarkissian a également assuré que l’ambassade d’Arménie en Syrie travaille sur un programme de mesures nécessaires pour aider pleinement les Arméniens de Kessab.

Sept membres du Parlement arménien ont également exprimé leur préoccupation sur le déplacement des Arméniens de Kesdab - cinq des législateurs sont de la faction au pouvoir du Parti républicain, l’un Edmon Marukyan n’est pas affilié à aucune faction, et l’autre est membre du parti Héritage dans l’opposition Tevan Poghosyan. Ils ont appelé les autorités syriennes et turques à mener une enquête impartiale sur les événements.

« De la communauté internationale, nous exigeons une évaluation sans équivoque de ce cas odieux de violations des droits de l’homme, par l’envoi d’observateurs de l’ONU sur les territoires peuplés d’Arméniens à Kessab, de se documenter sur les violations massives des droits de l’homme sur place » ont déclaré les députés arméniens.

Mercredi une manifestation aura lieu devant le bureau de l’ONU et le centre d’information de l’OTAN à Erevan. Les participants de l’action à venir accusent la Turquie d’aider les militants à saisir Kessab et les villages environnants. Ils vont envoyer une lettre aux bureaux de l’OTAN et de l’ONU à Erevan exigeant qu’ils mettent en garde « leur allié » contre le soutien des activités terroristes et des opérations terroristes à l’encontre des Arméniens.

Par Siranuysh Gevorgyan

ArmeniaNow

vendredi 28 mars 2014,
Stéphane ©armenews.com




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org