Aujourd'hui : Mercredi, 25 avril 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Kessab : campagne dans les réseaux sociaux pour une attention immédiate
Publié le : 04-04-2014

NAM

Kessab, une ville peuplée d’Arméniens dans le nord-ouest de la Syrie, à la frontière avec la Turquie, avec ses neuf villages voisins, reste au centre de l’attention des Arméniens à travers le monde. Les événements tragiques du 22 au 25 mars quand la population pacifique est devenue une cible d’attaques brutales des rebelles syriens armés, ont soulevé des préoccupations internationales, cependant, aucune réponse juridique adéquate n’a été donnée à ce jour.

Alors que les réseaux sociaux sont submergés par des pétitions à différentes instances avec des impulsions et les moyens de « sauver Kessab », le Bureau de défense des droits de l’Arménie a adressé un appel urgent au Haut Commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme, au Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, à l’Institut international de l’Ombudsman , à l’Institut européen de l’Ombudsman, au Comité de la Croix-Rouge internationale, Human Rights Watch, et Freedom House. :

« ... En tenant compte du fait que les événements de Kessab ont les éléments constitutifs du crime de génocide, tel qu’établi dans la convention de 1948 et que la prévention du génocide est considéré comme une norme erga omnes reconnue par la Cour internationale de Justice des Nations Unies, aujourd’hui plus que jamais, nous demandons à la société internationale et aux organisations internationales d’entreprendre des études approfondies visant à établir si les pays voisins comme la Turquie, ou d’autres États avaient le contrôle effectif des opérations et si des violations flagrantes des droits de l’homme ont été commises à Kessab et de préserver la population d’origine arménienne de Syrie ou autre ... »

Le directeur adjoint de l’Institut Caucase, l’analyste politique Sergey Minasyan a dit que la seule réponse internationale adéquate dans de telles circonstances serait une intervention militaire. Il croit que les États-indiqué et la Russie et certaines structures internationales ont fait des déclarations que grâce aux efforts de la diaspora arménienne.

« Pour moi, ce qui importe le plus, c’est quand l’armée syrienne sera en mesure de reprendre le contrôle de Kessab, ce qui permettra à nos compatriotes de rentrer chez eux » a dit Minassian, ajoutant que le soutien militaire de la Russie à l’armée syrienne serait d’une grande aide dans cette question.

La déclaration du Médiateur cite également certaines données rapportées et les faits historiques : « Il a été rapporté qu’il y a eu 80 victimes civiles, 670 familles arméniennes et la majorité de la population de Kessab ont été évacués vers des zones plus sûres dans Basit et Lattaquié. De même, dans les années 1909 et 1915 à la suite du génocide arménien par les légions turques, les Arméniens ont été forcés de quitter Kessab, et les massacres d’aujourd’hui et la déportation forcée des Arméniens de Kessab est la troisième de leur histoire ».

Expert en études turques Artak Shakaryan estime que les événements de Kessab ont été une autre étape contre le président syrien Assad et que les Arméniens ont subi les évènements car ils habitaient là tout simplement que plutôt être la cible intentionnelle de l’attaque, en raison de leur appartenance ethnique.

« Il est évident que les Turcs aident les assaillants en Syrie, mais le but est de prendre Kessab plutôt que de tuer les Arméniens. La mission dde Kessab avait un autre objectif - elle est sur le chemin de Lattaquié, qui est d’une importance stratégique, parce que la famille du président syrien Bachar al-Assad se trouve dans cette zone et le pouvoir d’Assad vient de Lattaquié. Par conséquent, l’objectif de l’armée turque était de prendre le contrôle de Lattaquié afin de toucher le pouvoir d’Assad et de l’affaiblir » a dit l’expert.

Le ministère turc des Affaires étrangères a publié une déclaration plusieurs jours après les événements Kessab, exprimant sa volonté d’accepter la population arménienne de Kessab, en Syrie, et assurer leur sécurité. Fait intéressant, plus tôt, du matériel vidéo est apparue sur YouTube montrant comment des camions avec des militants armés sans effort et sans entraves ont franchi la frontière turque à Yayladagi et pénétré à Kessab.

Arménien de Syrie Vazgen Mesropian, vice-président du bureau arménien du parti social-démocrate Hunchakian a dit qu’une telle déclaration vient du ministère des Affaires étrangères d’un pays qui, paraît-il, a été le premier à ouvrir le feu, a retiré les fils de fer barbelés et laisser les terroristes attaquer Kessab .

« C’est à la demande du peuple arménien de ne pas limiter la question à une condamnation mais que le ministre arménien des Affaires étrangères exprime une protestation sur toutes les plateformes internationales directement contre l’auteur du génocide la Turquie, de sorte que des mesures punitives pénales soient appliquées contre Erdogan et son administration » a-t-il dit.

La chanteuse de renommée mondiale Cher a également fait un post sur Twitter lié aux évènements récents dans Kessab : « S’il vous plaît vérifier ce qui se passe à Kessab, en Syrie. Chrétiens et Arméniens innocents tués par les Turcs. # Sauvegarder Kessab ». Plus tôt, la star américaine Kim Kardashian avait rejoint des dizaines de milliers de compatriotes arméniens dans le cyberespace en condamnant les récentes attaques par des militants islamistes sur la ville de Kessab, avec l’acteur russe Sergey Bezrukov, le batteur du groupe américain Blink 182 Travis Barker , le boxeur Nikolay Valuyev et autres.

Par Gayane Mkrtchyan

ArmeniaNow

vendredi 4 avril 2014,
Stéphane ©armenews.com




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org