Aujourd'hui : Mercredi, 18 juillet 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Le procès des assassins de Hrant Dink se concentrera sur les revendications de l’existence d’une « organisation criminelle »
Publié le : 12-11-2014

NAM

Le procès des assassins du journaliste turco-arménien Hrant Dink a pris un tournant important après qu’un tribunal à Istanbul ait annoncé qu’il va étudier les allégations d’une participation des suspects à une « organisation criminelle », une décision que les avocats représentant la famille de Hrant Dink avaient demandé depuis le début du nouveau procès.

La 5ème Haute Cour pénale d’Istanbul a pris cette décision le 30 octobre à la suite du verdict de la Cour suprême qui a infirmé le jugement du procès initial, au motif qu’il n’avait pas étudié l’assassinat du célèbre rédacteur en chef de l’hebdomadaire Agos dans le contexte d’un crime planifié et organisé.

Selon la décision, les suspects seront rejugés sur l’accusation d’être membres d’une organisation criminelle.

La Cour suprême d’appel avait également annulé les acquittements d’importants suspects dont Yasin Hayal, qui a été accusé d’être l’instigateur de l’assassinat et le “chef d’une organisation terroriste ». Hayal et d’autres suspects, tels que Erhan Tuncel et Ersin Yolcu, seront également rejugés.

Le tireur Ogün Samast, qui a été condamné à 22 ans par un tribunal pour enfants, est également susceptible d’être jugé pour de nouvelles accusations, le tribunal ayant décidé d’associer son cas avec le principal procès de l’assassinat. Samast avait seulement de 17 ans quand il a tiré sur Hrant Dink devant son bureau à Istanbul le 19 janvier 2007.

Cependant, les avocats se méfient du verdict de la Cour suprême, car il définit le but de l’assassinat comme un « acte politique », plutôt qu’un acte de terrorisme. Pour qu’un assassinat soit considéré comme un “acte terroriste“, il doit être engagé avec un objectif clair contre l’ordre public de l’Etat, selon le code pénal turc.

Les avocats ont déjà annoncé qu’ils allaient essayer de prouver que les activités de l’organisation sont allés au-delà de l’assassinat de Hrant Dink.

La décision intervient seulement quelques jours après que le ministère de la Justice ait ouvert la voie à des enquêtes sur neuf fonctionnaires, y compris les officiers supérieurs de la police occupant des postes clés au moment de l’assassinat , comme l’ancien chef de police d’Istanbul Celalettin Cerrah. Les policiers avaient été accusés de négligence et d’avoir menaçé Hrant Dink avant sa mort.

L’Association les Amis de Hrant Dink salué la décision dans un communiqué lu en face du palais de justice d’Istanbul le 30 octobre, tout en exigeant que les fonctionnaires soient accusés d’« assassinat ».

Les avocats de la famille Dink réclament depuis longtemps que l’enquête se concentre sur la “toile réelle des connexions“ qui ont conduit à l’assassinat de hrant Dink, tout en exprimant quelques attentes avec la révision du procès.

mercredi 12 novembre 2014,
Stéphane ©armenews.com




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org