Aujourd'hui : Mercredi, 19 décembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
L’assassin de Dink serait prêt à parler
Publié le :

NAM

ANKARA (Hurriyet Daily Nouvelles) - Selon le quotidien Hurriyet, qui cite une source du journal Taraf, le tireur qui abattu journaliste turco-arménien Hrant Dink il y a près de huit ans serait finalement décidé à “parler“.

Ogün Samast qui était âgé de seulement 17 ans quand il a tiré sur Dink devant son bureau à Istanbul le 19 janvier 2007 aurait écrit une lettre au procureur général chargé de l’enquête dans laquelle il ferait part de son intention de « prendre la parole ».

Samast, qui est emprisonné dans une prison de haute sécurité de type -F-à Kandira, dirait dans sa lettre vouloir apporter un nouveau témoignage.

Dans une déclaration faite il y a deux ans, Samast avait expliqué que l’assassinat avait été commis selon un « plan en trois étapes“.

“Il y a une point que je ne ai pas pourtant jamais expliqué, y compris devant le tribunal. J’ai rencontré une personne trois mois avant l’assassinat ... Je dirais qui est cette personne et quelle est sa relation avec l’assassinat de Dink, “ avait déjà dit Samast à l’époque.

Dink a été assassiné par Samast en plein jour dans une rue animée à l’extérieur des bureaux de l’hebdomadaire bilingue turco-arménien Agos dans le quartier de Sisli. L’assassinat a provoqué l’indignation dans le pays et des manifestations de masses qui avaient rassemblé des centaines de milliers de personnes.

Samast avait été condamné à 22 ans de prison par un tribunal pour mineur, mais les avocats représentant la famille Dink ont à plusieurs reprises exprimé leur consternation devant l’absence d’enquête sur les personnes ou les groupes qui auraient commandité l’attentat.

À la fin octobre, le procès a pris une tournure significative après que le tribunal d’Istanbul chargé de superviser l’affaire a annoncé qu’il allait se concentrer sur les accusations concernant des suspects appartenant à une « organisation criminelle », conformément aux demandes formulées depuis le début du procès par les avocats représentant la famille de la victime.

En conséquence, Samast est également susceptible d’être jugé pour de nouvelles accusations.

Au début novembre, la Cour constitutionnelle a déclaré que les soupçons concernant des fonctionnaires et les institutions qui seraient impliqués dans l’assassinat devaient être étudiés.

L’ancien chef de la police d’Istanbul Celalettin Cerrah était censé témoigner auprès du procureur dans ce jugement en dernière instance. Cependant, Cerrah s’était fait excuser pour le report de son témoignage au motif de l’absence de son avocat qui est à l’étranger.

jeudi 27 novembre 2014,
Ara ©armenews.com




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org