Aujourd'hui : Dimanche, 23 septembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Un ex-chef de la police accusé de négligence dans l’assassinat de Hrant Dink libéré en attendant son procès
Publié le : 07-01-2015

NAM

L’Ancien chef de la direction du renseignement de la police de Trabzon Faruk Sari, qui a été renvoyé devant le tribunal sur des accusations de négligence dans l’assassinat du journaliste turco-arménien Hrant Dink, a été libéré par le tribunal.

La cour a imposé une interdiction de voyage. Hrant Dink a été assassiné en plein jour devant les bureaux de son journal Agos par un adolescent ultranationaliste le 19 janvier 2007.

Sarı est venu au palais de justice d’İstanbul pour témoigner devant le procureur Gökalp Kökçü dans le cadre d’une enquête en cours contre des agents publics sur des accusations de négligence dans l’assassinat de Hrant Dink,

Après son témoignage de deux heures, Gökalp Kökçü a dit que Sarı était directement responsable de la prévention de l’assassinat de Hrant Dink, qui a été tué malgré un renseignement existant quant au sujet de son possible assassinat, et a exigé l’arrestation de Sari en vertu de l’article 83 du Code pénal turc (TCK). L’article 83 traite de la négligence causant la mort en raison de l’incapacité à prendre les mesures appropriées pour éviter la mort. Selon les rapports des médias, Sari a nié tout lien avec l’assassinat de Hrant Dink lors de son témoignage.

Gökalp Kökçü a renvoyé Sarı devant la 2ème cours pénale d’istanbul. Sarı a témoigné devant le juge pendant une heure. Après son témoignage, le juge a décidé de libérer Sarı de façon provisoire.

Dans le cadre de l’enquête, deux anciens chefs de l’unité de la police nationale du renseignement - Sabri Uzun et Ramazan Akyürek - et un ancien chef de la police, Ali Fuat Yilmazer, ont témoigné en tant que suspects.L’ancien vice-gouverneur İstanbul Ergun Güngör a également témoigné en tant que suspect début décembre. Des autres personnalités de haut rang ont été appelés à témoigner en tant que suspects, dont l’ancien chef de la police d’Istanbul Celalettin Cerrah, l’ancien chef de l’unité de renseignement du Département de la police d’Istanbul, Ahmet Ilhan Güler et l’ancien chef de la police de Trabzon Reşat Altay.

mardi 6 janvier 2015,
Stéphane ©armenews.com




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org