Aujourd'hui : Vendredi, 19 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
La Suisse condamne un Turc pour négation du génocide arménien
Publié le : 11-03-2007

LE MONDE | 10.03.07 | 13h40 • Mis à jour le 10.03.07 | 13h40
GENÈVE CORRESPONDANCE

Vendredi 9 mars, le tribunal de police de Lausanne a reconnu coupable de "discrimination raciale pour négationnisme" Dogu Perinçek, le président du Parti des travailleurs turcs, à l'issue d'un procès qui s'est ouvert mardi. Cet homme de 65 ans, leader d'un groupuscule d'extrême gauche avait en 2005, durant un déplacement en Suisse, affirmé que le génocide arménien de 1915 était un "mensonge international".

Qualifié par le juge Pierre-Henri Winzap de "provocateur arrogant" et de "raciste", M. Perinçek a été condamné à 90 jours-amendes avec sursis à 100 francs suisses par jour (62 euros) et 3 000 francs d'amende, pour avoir violé la norme antiraciste helvétique qui interdit de nier ou minimiser un génocide. Il devra verser 1 000 francs suisses à l'Association Suisse-Arménie qui s'était constituée partie civile, et s'acquitter de 15 800 francs suisses de frais de justice.

Au cours de deux jours d'audience, Dogu Perinçek a expliqué que si "des massacres" contre des Arméniens ont bien eu lieu en 1915, on ne peut parler de génocide. A l'appui de cette thèse, deux historiens se sont succédé à la barre, dont un Français, Jean-Michel Thibaux, invité par le ministère turc des affaires étrangères. Dans le camp de l'accusation, une sociologue allemande et un chercheur français, Yves Ternon, ont rappelé que le génocide contre les Arméniens était incontestable.

Par ce verdict la justice helvétique fait preuve d'indépendance. En visite en Turquie en octobre 2006, le ministre de la justice, Christoph Blocher (nationaliste), avait critiqué la norme suisse, l'accusant de restreindre la liberté d'expression. Il regrettait qu'une enquête ait été ouverte contre l'historien Yusuf Halacoglu, autre négationniste turc poursuivi en Suisse. Le département de M. Blocher travaille à un projet de révision du code pénal sur ce point.

Agathe Duparc
Article paru dans l'édition du 11.03.07.




Retour à la rubrique


Source/Lien : Le Monde



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org