Aujourd'hui : Jeudi, 19 juillet 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Génocide arménien : un lobbying US pro-Turc à 65 M€
Publié le : 25-02-2015

Nouvel épisode de la guerre interne entre Erdogan et ses opposants : après la presse güléniste qui a lancé dimanche un pavé dans la mare au sujet de la supposée annulation du Centenaire de Gallipoli (destiné à contrecarrer les Commémorations des 100 ans du génocide arménien), c'est au tour du CHP (kémaliste) de se saisir de la question du génocide arménien pour s'offusquer des 65 millions de dollars dépensés par la Turquie pour bloquer sa reconnaissance par le Congrès américain. Le tout sur fond de double-langage d'Ankara avec la communauté juive américaine.


Nor Haratch

Scandale : comment Ankara bloque la résolution sur le Génocide à Washington

Article du : 24 février , 2015

Révélation : le gouvernement d’Erdogan aurait versé 65 millions de dollars à 19 entreprises de lobbying pour redresser son image anti-israélienne et… bloquer le vote de la résolution sur la reconnaissance du Génocide des Arméniens auprès du Congrès Américain ! Le plus gros scandale jamais révélé à la veille du centenaire des crimes de 1915 perpétrés par l’Empire ottoman, selon l’enquête menée par une unité anti-corruption en Turquie.

Le responsable de l’unité d’enquête sur la corruption en Turquie, Aykut Erdogdu, vient de révéler à la presse un certain nombre de documents prouvant que l’AKP, le parti au pouvoir, a payé 65,4 millions de dollars à des groupes de pression aux États-Unis pour promouvoir sa politique. Comme un grand nombre de pays, la Turquie travaille en effet à Washington, avec une variété de groupes qui s’activent pour défendre ses intérêts dans la capitale américaine. Mais avec deux chantiers ultra-sensibles qui font toute la spécificité de ce régime : le blocage d’une résolution relative au Génocide de 1915 devant le Congrès, et le maintien de bonnes relations avec l’Etat hébreu en dépit d’un discours de plus en plus antisémite au sommet de l’Etat.

L’unité d’enquête sur la corruption aurait établi, selon Aykut Erdogdu, que « l’AKP a payé 65,400,000 dollars pour faire pression sur les entreprises aux États-Unis pour dire au monde qu’ils sont des amis d’Israël. Nous avons des documents pour le prouver », a déclaré dans un communiqué Erdogdu lors de sa conférence à Istanbul. Le député du CHP a affirmé que l’AKP a rémunéré 19 firmes de lobbying aux États-Unis, y compris DiNovo Stratégies, FleishmanHillard, Neusner Communications, Livingston Group, Groupe Gephardt et DPA Piper. Erdogdu explique par ailleurs que le gouvernement exploite les sensibilités du peuple turc au conflit Palestine-Israël afin de consolider son soutien auprès de l’électorat conservateur.

Des entreprises de lobbying qui ne vont pas manquer que travailler à plein régime dans les semaines qui viennent. D’une part dans la perspective du 24 avril prochain, avec ce véritable serpent de mer que constitue le projet de résolution sur la reconnaissance du Génocide des Arméniens par le Congrès américain, et la conjoncture sans précédent que constitueront les commémorations de son Centenaire en Arménie et partout dans la diaspora arménienne. D’autre part dans la perspective du 7 juin prochain, date des prochaines élections législatives en Turquie. Car, comme à la veille de chaque scrutin, l’AKP ne manquera pas de recourir à une rhétorique antisémite pour gagner les voix de la base conservatrice. Il s’agira alors, une nouvelle fois, de colmater les brèches dans les relations avec Israël.

Marc VAROUJAN

******

Turquie-Israël : une amitié à 65 millions de dollars au frais du contribuable turc

Article du : 22 février , 2015

Pro-palestinien en façade, pro-israélien en coulisse, le gouvernement d’Erdogan cultive l’art consommé du double langage, pour concilier popularité et nécessité stratégique. Mais ce double discours aurait coûté la bagatelle de 65,4 millions de dollars, ce que dénonce le parti d’opposition le CHP. Une somme en partie dépensée à Washington dans l’action de lobbying visant à contrer la reconnaissance du Génocide des Arméniens.

L’AKP dépenserait des millions pour paraître l’« ami d’Israël ». C’est ce que révèle le principal parti d’opposition, le Parti républicain du peuple (CHP) par la voix du député, Aykut Erdogdu, qui affirme que le Parti Justice et Développement au pouvoir (AKP) a dépensé jusqu’en 2013 65,4 millions de dollars pour se donner l’image d’une administration pro-israélienne, se présenter au monde comme des amis d’Israël, tout en prétendant, devant ses électeurs de base qu’il est l’un des plus virulents critiques d’Israël.

Désormais à la tête de l’unité d’enquête sur la corruption, Aykut Erdogdu, vient de révéler à la presse un certain nombre de documents illustrant l’importance donnée aux relations avec Israël par l’administration Erdogan. Ces documents prouvent, selon Erdogdu, que l’AKP a payé 65,4 millions de dollars à des groupes de pression aux États-Unis pour promouvoir ses relations avec le gouvernement israélien. Comme un grand nombre de pays, la Turquie travaille, à Washington, avec une variété de groupes qui s’activent pour défendre ses intérêts dans la capitale américaine.

Ces groupes de pression rémunérés avec lesquels la Turquie aurait travaillé au cours des dernières années ont surtout oeuvré au blocage de la résolution reconnaissant le Génocide des Arméniens de 1915 perpétré par l’Empire ottoman. L’autre chantier de ces groupes de pression concernent le colmatage des relations avec Israël, dans un contexte où les représentants du gouvernement AKP ont de plus en plus recours à une rhétorique antisémite pour gagner les voix de la base conservatrice avant les élections législatives du 7 juin de cette année.

En résumé, «Nous [CHP] avons déterminé que l’AKP a payé 65,400,000 dollars pour faire pression sur les entreprises aux États-Unis pour dire au monde qu’ils sont des amis d’Israël. Nous avons des documents pour le prouver », a déclaré dans un communiqué Erdogdu lors de sa conférence à Istanbul. Le député a affirmé que l’AKP a payé 19 firmes de lobbying aux États-Unis, y compris DiNovo Stratégies, FleishmanHillard, Neusner Communications, Livingston Group, Groupe Gephardt et DPA Piper. Erdogdu affirme que le gouvernement exploite les sensibilités du peuple turc au conflit Palestine-Israël afin de consolider son soutien auprès de l’électorat conservateur.

« D’une part, ils se décrivent au peuple turc comme étant dans une lutte constante avec l’Israël tandis que d’autre part ils travaillent dur pour faire croire au lobby juif aux Etats-Unis que l’AKP est une administration pro-israélienne et dépensent à cette fin des millions de dollars. Cela est une grande hypocrisie », a déclaré Erdogdu.
Le caucus juif non officiel au Congrès a traditionnellement soutenu la position de la Turquie sur la question arménienne dans le passé, mais ce soutien semble être sur le déclin au cours des dernières années parallèlement à l’usage, par les représentants gouvernementaux, d’une rhétorique de plus en plus antisémite.







Retour à la rubrique


Source/Lien : Nor Haratch



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org