Aujourd'hui : Dimanche, 9 août 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Les législateurs d’Arménie préparent une déclaration appelant les parlements du monde entier à reconnaître le génocide
Publié le :

NAM

Les législateurs arméniens vont adopter une déclaration appelant les parlements et les organisations interparlementaires dans le monde entier à reconnaître le génocide arménien.

L’adoption de la déclaration avant le 100e anniversaire du génocide arménien a été lancé par Zaruhi Postanjyan députée de l’opposition du Parti Héritage . Avant d’être soumis à la chambre, elle a trouvé un appui unanime à un comité clé où le consensus politique est une chose extrêmement rare.

Malgré un vif débat au sein du comité des relations étrangères, tous ses membres ont voté à l’unanimité une conclusion positive de mettre la question à l’ordre du jour de la session plénière.

Ce qui est devenu le point de controverse est de savoir si la déclaration devrait faire une référence à la Déclaration pan-arménienne sur le Centenaire du génocide arménien qui a été adoptée par la Commission d’Etat pour la coordination des événements pour la commémoration du 100e anniversaire du génocide Arménien du 29 janvier.

Le document de 12 points, en particulier, exprime “la volonté unie de l’Arménie et du peuple arménien pour atteindre une reconnaissance internationale du génocide arménien et l’élimination des conséquences du génocide, préparant à cette fin un ensemble de revendications juridiques comme point de départ dans le processus de rétablissement de droits individuels, communaux et pan-arméniens et des intérêts légitimes “.

Le leader d’au moins un parti d’opposition, le Congrès National Arménien (ANC), estime que la Déclaration nuit potentiellement aux relations arméno-turques. Levon Ter-Petrossian, qui a dirigé l’Arménie en tant que président entre 1991 et 1998, a écrit une série d’articles et de lettres ouvertes plus tôt cette année affirmant que les demandes auprès de la Turquie ne doivent pas être définies comme une politique d’Etat et ne devraient donc pas faire partie de la Déclaration.

Levon Zurabyan, le chef de la faction parlementaire de l’ANC, a déclaré qu’ils ne peuvent pas “apprécier“ les dispositions de la Déclaration pan-arménienne car mettant « sérieusement » en péril les intérêts de la République d’Arménie et de la République du Haut-Karabagh.

« À notre avis, c’est une erreur grossière que la politique étrangère de l’Arménie soit basée sur la reconnaissance du génocide arménien. Notre position depuis l’indépendance a été que la reconnaissance du génocide arménien ne devrait pas être la base de notre politique étrangère, d’ailleurs, elle ne devrait même pas être à l’ordre du jour de celle-ci. Le génocide commis par la Turquie n’était pas seulement contre les Arméniens, mais était contre l’humanité entière “, a déclaré Levon Zurabyan. “Si l’Arménie exige formellement que la Turquie admette le génocide arménien, cela est transformé en un conflit interétatique arméno-turc.“

La plupart des membres du Parlement arménien croit cependant que les efforts sur la promotion de la reconnaissance internationale du génocide est l’épine dorsale de la politique de l’Etat d’Arménie visant à assurer la sécurité de la nation.

Artsvik Minasyan, de la Fédération révolutionnaire arménienne (FRA), a déclaré : “La reconnaissance internationale du génocide arménien ne doit pas être subordonnée à toute autre question, car c’est notre épine dorsale, un pilier de notre sécurité, et si nous l’ignorons, cela signifie que nous affaiblissons le fondement de notre État ».

Zaruhi Postanjyan du parti Héritage a affirmé que la déclaration devrait faire une référence à la Déclaration pan-arménienne et a critiqué Levon Ter-Petrosyan pour sa position.

“En 1995, lorsque la Constitution a été adoptée, Levon Ter-Petrosyan ne voulait pas de la double nationalité et ne voulait pas que toute la nation arménienne devienne des citoyens afin d’être en mesure de participer à la gouvernance de l’Arménie et d’être représentés dans les organismes gouvernementaux d’Arménie. Oui, nous apprécions la Déclaration pan-arménienne “ a-t-elle dit.

Le Vice-président du Parlement Eduard Sharmazanov, qui présidait la séance, a déclaré que c’était un des rares cas où le Parti Républicain d’Arménie et lui-même étaient en accord avec zaruhi Postanjyan. Il l’a applaudi, en disant : “Vous voyez, des miracles se produisent.“

La chef de la faction Arménie prospère Naira Zohrabyan a également parlé en faveur de l’adoption de la déclaration.

Par Gayane Mkrtchyan

ArmeniaNow

samedi 11 avril 2015,
Stéphane ©armenews.com




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org