Aujourd'hui : Dimanche, 9 août 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
24 avril : il y a 100 ans débutait le génocide arménien
Publié le :

Metronews

22-04-2015 16:37

Les Arméniens à travers le monde commémorent vendredi le centenaire des massacres de leurs ancêtres, perpétrés par les Turcs ottomans lors de la Première guerre mondiale. Une tragédie que Metronews vous aide à comprendre.

Il y a cent ans jour pour jour, l’Empire ottoman s’apprêtait à basculer dans l’horreur. Ce territoire immense, qui n’était pas encore la Turquie, allait décimer toute une frange de sa population : les Arméniens, qualifiés d’"ennemis de l’intérieur". Environ 1,5 million de personnes vont ainsi être tuées de manière systématique entre 1915 et 1917.

Comment en est-on arrivé là ?

Cette mécanique de massacres de masse trouve son origine au XIXe siècle. Le territoire de l’Arménie historique se partage alors entre l’empire russe et l’empire ottoman, où vivent entre 1,7 et 2,3 millions d’Arméniens. Au fil des ans, ceux-ci sont peu à peu accusés de manquer de loyauté à l'égard de l'Empire et de prôner l’autonomie de leur territoire. En représailles, entre 100.000 et 300.000 Arméniens auraient ainsi été massacrés en 1895-1896.

Ces représailles reprennent en octobre 1914, quand l’Empire ottoman - engagé dans la Grande guerre aux côtés de l’Allemagne et de l’Autriche-Hongrie - essuie de lourdes pertes dans les provinces arméniennes. Les Arméniens deviennent alors le bouc émissaire des autorités, qui lancent une campagne de propagande les qualifiant d'"ennemi intérieur".

Quand s’est déroulé le génocide ?

Le 24 avril 1915, des milliers d'Arméniens soupçonnés de sentiments nationaux hostiles au gouvernement central sont arrêtés, avant d’être exécutés ou déportés. Le 24 avril devient dès lors, pour tous les Arméniens du monde, la Journée commémorative du génocide. En mai, une loi spéciale autorise leur déportation "pour des raisons de sécurité intérieure", suivie le 13 septembre d'une loi ordonnant la confiscation de leurs biens.

La population arménienne d'Anatolie et de Cilicie est alors contrainte à l'exil vers les déserts de Mésopotamie. La plupart sont tués en chemin ou dans des camps, d’autres sont brûlés vifs, noyés, empoisonnés ou victimes du typhus. L'ambassadeur américain de l'époque décrit une "campagne d'extermination raciale sous couvert de répression de la rébellion". Celle-ci s’achève le 30 octobre 1918, quand l’Empire ottoman s’incline face aux Alliés.

Pourquoi ce sujet est-il tabou en Turquie ?

Les Arméniens estiment que 1,5 million des leurs ont été systématiquement tués. Faux, réplique depuis un siècle Ankara, évoquant une guerre civile doublée d'une famine, dans laquelle 300 à 500.000 Arméniens et autant de Turcs auraient trouvé la mort. En avril 2014, le président actuel Recep Tayyip Erdogan avait néanmoins fait un pas en avant inédit, présentant des condoléances pour les victimes arméniennes de 1915... sans pour autant cesser de contester leur extermination. A ce jour, une vingtaine de pays reconnaissent le génocide, parmi lesquels la France ou la Russie. Barack Obama, lui, malgré la promesse faite durant sa campagne de 2008, botte encore et toujours en touche.




Retour à la rubrique


Source/Lien : Metronews



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org