Aujourd'hui : Vendredi, 19 avril 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Erdogan renforcé par les hésitations de Washington
Publié le :

L'Humanité

Hassane Zerrouky
Vendredi, 24 Avril, 2015

Si la France lÂ’a reconnu dès 2001 et que lÂ’Allemagne, voire lÂ’Autriche, sÂ’apprête à le faire, les États-Unis continuent de faire la fine bouche. Le président arménien demande à la Turquie un « geste fort ».

Bien que la thèse des autorités turques assurant que Turcs et Arméniens, ces derniers alors soutenus par les Russes, sont coresponsables des tueries qui se sont produites entre 1915 et 1917 tienne de moins en moins la route, il est permis de penser que, sous la pression des opinions publiques, les alliés traditionnels de la Turquie vont sans doute finir par reconnaître le génocide arménien.

La France lÂ’a fait en 2001. Une reconnaissance pour laquelle les députés et sénateurs communistes (voir encadré) nÂ’avaient cessé de se battre inlassablement. LÂ’Allemagne – le débat est en cours au Bundestag – sÂ’apprête sans doute à franchir le pas. Hier, en Autriche, les chefs des six groupes parlementaires ont adopté une déclaration, premier pas vers une reconnaissance du génocide arménien, suscitant le courroux de Melvet Cavusoglu, le chef de la diplomatie turque, lequel a adressé une mise en garde à Vienne. Huit jours avant, le 15 avril, le Parlement européen, qui lÂ’avait déjà reconnu en 1987, a de nouveau appelé la ­Turquie à reconnaître le génocide arménien. Anticipant le vote des députés européens, le président turc, Tayyip Erdogan, a alors répliqué : « Quelle que soit la décision quÂ’ils pourraient prendre, cela entrera par une oreille et sortira par lÂ’autre » ! Trois jours avant, le même Erdogan a qualifié de « délire » le propos du pape François estimant que le massacre des Arméniens en 1915 est le premier génocide du XXe siècle !

Pour lÂ’heure, seul Washington hésite à le reconnaître. Mardi, la Maison-Blanche sÂ’est bornée à appeler à une reconnaissance « pleine, franche et juste » des faits concernant le massacre dÂ’Arméniens pendant la Première Guerre mondiale, évitant dÂ’utiliser le mot « génocide ». Et ce, à la grande satisfaction dÂ’Ankara. « Je nÂ’aimerais pas entendre Obama dire quelque chose comme ça, et je ne mÂ’y attends pas de toute façon », sÂ’est réjoui mardi le chef de l’État turc. Pour lui, la position américaine est très claire, elle est contre « la reconnaissance du génocide ».

Au Kurdistan de Turquie, en revanche, les municipalités dirigées par le BPD admettent les responsabilités, dispensent maintenant des cours dÂ’arménien gratuits et utilisent le turc, le kurde et lÂ’arménien aux frontons des bâtiments publics. Erevan va commémorer, aujourdÂ’hui, ce centième anniversaire en présence dÂ’une vingtaine de chefs d’État et de gouvernements dont François Hollande. Hier, le président arménien, Serge Sarkissian, a invité son homologue turc, Erdogan, à porter un « message plus fort » en vue de normaliser les relations entre les deux pays.




Retour à la rubrique


Source/Lien : L'Humanité



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org