Aujourd'hui : Samedi, 25 janvier 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Belgique/Génocide arménien: "le PS a les plus fervents négationnistes", dit le FDF
Publié le :

RTBF

Légende photo: Emmanuel De Bock, FDF
OLIVIER VIN - BELGA


BELGIQUE | Mis à jour le jeudi 23 avril 2015 à 17h02

Les chefs de groupes des partis représentés dans l'hémicycle sont invités par le bureau du parlement bruxellois à déposer, vendredi, ensemble, une gerbe de fleurs au monument bruxellois érigé en mémoire des victimes du génocide arménien. Mais les députés n'observeront pas de minute de silence. Ce qui suscite un début de polémique, Ecolo accusant le PS d'avoir fait pression pour que cette minute de silence n'ait pas lieu. Emmanuel De Bock, député bruxellois et chef de groupe FDF affirme quant à lui que certains membres du parti socialiste ont un "problème par rapport à la reconnaissance du génocide arménien", parlant même de "négationnisme" pour certains.

Il y aurait eu beaucoup d'énergie déployée dans les rangs socialistes pour ne pas que les députés socialistes d’origine turque (auxquels le terme "génocide" déplaît fortement) doivent faire étalage au grand jour de leur inconfort en s'absentant lors de cette hypothétique minute de recueillement. Le PS a été suivi par ses alliés de la majorité FDF et cdH ainsi que par le MR.

"Il nous paraissait que 100 ans après, c’était l’occasion pour l’ensemble des représentants de la population bruxelloise de rendre hommage aux victimes via cette minute de silence. Malheureusement, il y a eu un blocage, un refus et on le regrette vraiment", a déclaré la députée écolo Zoé Genot, qui s'exprimait sur le plateau de notre 13 heures..

Pour Philippe Close, chef de groupe PS au parlement bruxellois, il n'y a pas lieu de polémiquer. "Je trouve qu’un génocide comme celui-ci mérite bien plus qu’une polémique et que le geste extrêmement fort qui est posé (le dépôt d'une gerbe) mérite que l’on revienne à un peu de solennité", a-t-il déclaré au micro de la RTBF. "Vouloir se faire une petite 'manip' politique là-dessus, ce n’est pas très malin. Il est temps de grandir", lance-t-il à l'adresse d'Ecolo. "Je le répète, le PS reconnaît depuis de nombreuses années le génocide arménien et mettre cela en doute est indigne", a-t-il encore précisé.

Deux minutes de silence différentes? Ce ne serait pas possible, selon le PS

Le refus d'organiser une minute de silence au Parlement n'a, selon lui, nullement été dicté par des raisons "politiques" mais "techniques". Deux propositions de minutes de silence ont été faites au bureau du Parlement: l'une pour rendre hommage aux victimes du génocide arménien, l'autre aux victimes des naufrages récents d'embarcations à bord desquelles avaient pris place des centaines de migrants fuyant des zones de conflits en Afrique. Or, "il ne faut pas opposer des drames. Comme il n'était pas envisageable de mêler les deux hommages, ni d'organiser deux minutes séparées, le bureau a décidé d'une part d'écrire à la Commission européenne au sujet de la nécessité de prendre des mesures face au drame vécu par les migrants, et d'autre part de proposer aux chefs de groupe de prendre part au dépôt d'une gerbe au monument commémorant le génocide arménien", a expliqué le chef du groupe PS au parlement bruxellois mercredi soir.

Zoé Genot, elle, s'étonne que l'on oppose ces deux hommages et ne voit pas en quoi il n'est pas possible d'organiser deux minutes de silence différentes, l'une pour les candidats réfugiés décédés en mer Méditerranée, l'autre pour commémorer le centenaire du génocide arménien. Il est vrai que l'argument de l'incompatibilité apparaît également difficilement compréhensible à l'observateur extérieur.

"Et quand je vois que le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders (MR), envoie un ambassadeur aux cérémonies de commémoration en Arménie, on voit qu’il n'y a pas que le PS qui est mal à l’aise", renchérit l'élue bruxelloise.

"J’espère que cela ne restera pas seulement notre parole", contre celle des autres, a avoué Zoé Genot face à Nathalie Maleux.

Le FDF dit avoir été d'accord avec la minute de silence

La parole d'Ecolo est en effet rejointe par le FDF selon le chef de groupe et député bruxellois, Emmanuel De Bock. Ce dernier confirme que son parti était d'accord avec la minute de silence, car "c'est la moindre des choses que l'on peut faire pour la reconnaissance de ce génocide historique envers la communauté arménienne. Je crois qu'on ne peut pas être Charlie le mois passé, et ne pas être arménien ce vendredi".

Des négationnistes au PS ?

Mais le chef de groupe FDF va plus loin en dénonçant l'attitude générale du parti socialiste par rapport à la reconnaissance du génocide arménien : "Il y a très clairement un problème au parti socialiste qui a du mal avec un certain nombre de ses membres, et c'est le parti socialiste qui a les plus fervents négationnistes par rapport à la reconnaissance du génocide arménien", annonce-t-il, sans livrer des noms précis. "Je ne vais pas vous faire de confidences, mais je sais que, même au sein du parti socialiste, certains ont utilisé ce mot à l'égard de leurs propres collègues", ajoute-t-il.

Le député bruxellois regrette également qu'il n'y ait pas un large consensus en faveur de la minute de silence : "Dans un débat comme celui-là, la reconnaissance du génocide arménien, on ne peut pas avoir une attitude "majorité contre opposition", il faut un large consensus. La gerbe, c'est très bien. Par contre, je crois qu'une reconnaissance explicite au sein de notre assemblée serait plus que bienvenue pour l'ensemble des survivants de ce génocide", conclut Emmanuel De Bock.

RTBF




Retour à la rubrique


Source/Lien : RTBF



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org