Aujourd'hui : Mardi, 18 décembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie: Mersin, porte d’entrée vers l’Europe pour les Syriens
Publié le :

RFI


Image diffusée par les gardes-côtes turcs montrant l'arrestation de migrants sur le port de Mersin, le 17 mars 2015.
DR / Sahil güvenlik



Publié le 27-04-2015

Les gardes-côtes turcs ont interpelé 350 Syriens au port de Mersin, sur la côte méditerranéenne de la Turquie. Le pays accueille 2 millions de réfugiés syriens, dont 150 000 à Mersin. Les autorités turques ont promis de renforcer les contrôles.

avec notre correspondant à Istanbul, Alexandre Billette

Les 350 Syriens ont été arrêtés par les gardes-côtes alors qu’ils s’apprêtaient à embarquer dans un navire à destination des côtes italiennes. 71 personnes se trouvaient déjà à bord du Ole, un bateau battant pavillon mongolien, et 273 ont été interpellées alors qu’elles étaient encore à terre.

5 000 dollars par traversée

Mersin est le plus grand port de Turquie est devenu depuis quelques mois l’un des points de départ les plus prisés par les migrants syriens en route vers l’Europe. L’information circule sur les réseaux sociaux : pour environ 5 000 dollars par personne, il est possible de tenter sa chance sur l’un des vieux cargos affrétés par les passeurs, avec pour destination, le plus souvent, l’Italie.

Le système est bien rôdé : quelques heures avant l’arrivée, l’équipage lance un appel à l’aide et prend le large. Le bateau est ensuite dirigé vers une ville de la côte italienne, où les migrants peuvent demander l’asile. La traversée depuis Mersin est réputée relativement sûre, mais elle coûte cher. Selon les ONG, se sont surtout des personnes issues des classes moyennes qui empruntent ce chemin vers l’Europe.

La Turquie est l'un des seuls pays à accueillir les Syriens sans visa. Ils sont près de deux millions dans le pays à avoir trouvé refuge pour fuir la guerre civile dans leur pays, dont 150 000 dans la seule ville de Mersin. Avec les récents naufrages en Méditerranée, les autorités turques promettent de surveiller davantage leurs côtes. Depuis le début de cette année, près de 2000 personnes ont déjà été arrêtées en mer, au large du port de Mersin.




Retour à la rubrique


Source/Lien : RFI



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org