Aujourd'hui : Mardi, 27 juin 2017
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Site officiel du Centenaire du génocide arménien de 1915
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2015 - Part II
Publié le : 16-11-2011

Le Collectif VAN alimente un Observatoire du Négationnisme, accessible en ligne. Il vous propose ici un récapitulatif des principaux faits et articles négationnistes relevés depuis 2006. Ce listing répertorie également quelques faits positifs.


Reproduction autorisée en citant la source : Collectif VAN - Observatoire du Négationnisme


Légende photo: Manifestation de la communauté turque du Luxembourg pour montrer son désaccord devant la Chambre sur le terme de génocide.

© Jeff Kieffer






Observatoire 2015


- 05 mai 2015 : Turquie - La Turquie a condamné avec véhémence la résolution approuvée par le parlement du Luxembourg concernant les incidents de 1915. "Nous condamnons et refusons catégoriquement la résolution injuste approuvée par le parlement luxembourgeois en falsifiant les réalités historiques et le droit" note la déclaration du ministère turc des Affaires étrangères.
Ankara condamne sévèrement le parlement luxembourgeois


- 05 mai 2015 : Luxembourg - Ce serait une faute si la politique qualifiait de génocide ce qui est arrivé au peuple arménien il y a 100 ans, un massacre ... Mardi, soit la veille de la discussion que mènera la Chambre sur le génocide arménien de 1915, la communauté turque du Luxembourg, a marqué son désaccord sur le terme de génocide. Le Parlement luxembourgeois ne devrait pas faire la même erreur que d'autres pays avec une reconnaissance officielle, disait l'un des messages. Quelques 70 personnes s'étaient retrouvées sur la Place d'Armes avant de se rendre en cortège devant la Chambre.
Question arménienne: communauté turque opposée au terme "génocide"


- 05 mai 2015 : Fait positif/Luxembourg - Les députés luxembourgeois ont adopté une résolution claire sur la question du génocide arménien ce mercredi 6 mai 2015. Ainsi, le Luxembourg est devenu le 22e pays à reconnaître que les crimes perpétrés par les autorités du gouvernement de l'Empire ottoman contre les Arméniens, en 1915 et 1916, relevaient du génocide. La Chambre des députés a également appelé la Turquie à travailler sur son Histoire.
Luxembourg : La Chambre des députés reconnaît le génocide arménien
Le parlement luxembourgeois reconnaît le génocide arménien
Luxembourg : La Chambre reconnaît le génocide arménien


- Du 8 au 10 mai 2015 : France - Le Centre culturel turc de Lyon a organisé du 8 au 10 mai à Eurexpo la 5ème édition de Festiculture, le salon de la Turquie, inauguré par le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu. Un salon où sont attendues 100 000 personnes accueillies sur 40.000m2 d’expositions et 300 stands. Des stands dans lesquels sont distribués des livres et des DVD, en français et turcs niant la réalité du génocide des Arméniens. La TRT (Radio et Télévision de Turquie) qui édite le CD, explique sur son site : “La présidence des Turcs à l’étranger et des communautés apparentées dépendant du bureau du Premier ministre a préparé un livre intitulé “Les Arméniens, nos voisins depuis mille ans et la question d’un siècle” (Bin Yıllık Komşumuz Ermeniler ve Bir Asırlık Mesele). Le livre souligne les politiques adoptées au cours de la dernière période par la Turquie. Dans l’introduction, il est rapporté deux phrases dont l’une du président Recep Tayyip Erdoğan disant : “Dans le monde d’aujourd’hui, aussi bien qu’il ne peut être admissible de puiser des hostilités de l’histoire et de produire de nouveaux conflits, que cela n’aurait aucun intérêt pour bâtir notre avenir commun », et l’autre du Premier ministre Ahmet Davutoğlu : « Notre horizon est l’amitié et la paix ».
Négationnisme au Festiculture du salon de la Turquie


- 12 mai 2015 : Turquie - Un drapeau turc dans une main et le geste des Loups Gris de l’autre ( symbole des fascistes turcs) Keisuke Wakizaka figurait en plein milieu de la foule qui s’était rassemblée pour assister au colloque négationniste intitulée “relations arméno turques et grandes puissances“ dans la province d’Erzurum la semaine dernière.
Un japonais parmi les négationnistes turcs


- 13 mai 2015 : Fait positif/Canada - Le 13 mai, le Sénat canadien a reconfirmé la reconnaissance du Génocide arménien, en ré-adoptant la résolution datant de 2002 par laquelle le Canada reconnaissait le génocide arménien.
Presse arménienne : Revue des 14 et 15 mai 2015


- 14 mai 2015 : Espagne - Le Sénat espagnol a rejeté un projet de résolution reconnaissant le Génocide arménien/ Le projet avait été présenté par le parti Accord pour le progrès de la Catalogne. Seulement 14 sénateurs ont voté en faveur de ce projet, tandis que 130 l’ont rejeté et 68 se sont abstenus. Le parti Populaire au pouvoir a été le seul parti qui a voté contre, les autres partis représentés au Sénat s’étant abstenus. « Le génocide n’est pas un simple mot“, a déclaré Chiquillo. “c’est une question historique et juridique.“
Presse arménienne : Revue des 14 et 15 mai 2015
Le sénat espagnol rejette une résolution sur le génocide arménien


- 20 mai 2015 : Belgique - Le député cdH Ahmed El Khannouss a pris position ce mercredi 20 mai dans le dossier du génocide arménien. Celui qui est aussi échevin à Molenbeek a publié sur Facebook un événement au titre sans équivoque "La Turquie mérite tout notre respect. Qu'on les laisse tranquille." Génocide ou pas, M. El Khannouss voit surtout dans tout cela une polémique "entretenue par une certaine classe politique avide de distribuer des coups bas : à blesser la communauté turque de Belgique pour des atrocités dont elle n’est évidemment pas responsable."
Ahmed El Khannouss (cdH): "Génocide arménien ou pas, je m'en fous!"


- 21 mai 2015 : Belgique/Le communiqué du Cabinet du Bourgmestre de Schaerbeek - Au nom de diverses associations belgo-turques (non nommées dans la demande), deux personnes privées ont introduit une demande de meeting (manifestation statique), le samedi 23 mai 2015 entre 13h et 15h30 sur la « Place Simon Bolivar », devant l’entrée principale de la gare du Nord, à Schaerbeek. Objectif déclaré par les organisateurs : « Pouvoir exprimer son point de vue sur la problématique du « génocide » arménien ». Le Bourgmestre, Bernard Clerfayt, a pris la décision de ne pas autoriser mais de tolérer le rassemblement sur le territoire de la commune.
Bruxelles : Un rassemblement négationniste "non autorisé" mais "toléré"
Génocide arménien: la manifestation pro turque tolérée à Schaerbeek, interdite à Bruxelles
Génocide arménien: manifestation annoncée de la communauté belgo-turque à Bruxelles
La manifestation pro-turque interdite à Bruxelles Ville


- 22 mai 2015 : Belgique - Il y a eu beaucoup d’agitation par rapport à la (non) reconnaissance du génocide arménien par des élus belges. Pour certains élus d’origine turque, qui ont par exemple boycotté la minute de silence organisée à la Chambre, cela reste un sujet tabou. Parmi eux se trouvaient Emir Kir (PS), Zuhal Demir (N-VA), Meyrem Almaci (Groen), Fatma Pehlivan (SP.A) et Veli Yüksel (CD&V). Benoit Lutgen, le président du cdH, qui s’est dit prêt à exclure des élus cdH qui nieraient ce génocide. "S’il y a un négationniste au sein du cdH, il est dehors dans la seconde", a-t-il déclaré. Le journaliste de RTL Info a tenté de connaitre la position de la députée bruxelloise Mahinur Özdemir, mais après avoir vu notre caméra, elle a quitté le parlement. Le problème n’est pas tant les convictions de Mahinur Özdemir sur la question, mais c’est que la députée d’origine turque a signé le code de déontologie du cdH… qui l’oblige à reconnaitre le génocide arménien.
Reconnaissance du génocide arménien: Mahinur Özdemir fuit devant notre journaliste…


- 23 mai 2015 : Belgique - Environ un millier de Belgo-Turcs se sont rassemblés samedi après-midi devant la gare du Nord de Bruxelles pour protester contre le processus de reconnaissance du "soi-disant génocide arménien et araméen". Ils se sentent injustement condamnés dans le récent débat sur la question de cette reconnaissance en Belgique et demandent que le pouvoir politique laisse les condamnations aux autorités compétentes.
Environ 1000 personnes à la manifestation belgo-turque à Bruxelles
Génocide arménien: un millier de Belgo-Turcs ont manifesté à Bruxelles
Génocide arménien: manifestation annoncée de la communauté belgo-turque à Bruxelles
Une manifestation proturque annoncée à Bruxelles pour nier le génocide arménien
Génocide arménien: une manifestation proturque est annoncée à Bruxelles


- 27 mai 2015 : Fait positif/Brésil - Le Sénat fédéral du Brésil a adopté vendredi à l’unanimité une résolution reconnaissant officiellement le génocide arménien. La résolution n ° 550/2015 a été présentée conjointement par le président de la commission des affaires étrangères et le président de la commission de la Défense nationale du Sénat, le sénateur fédéral Aloizio Nunez Fereira Filio et le sénateur fédéral Jose Sera. La résolution adoptée par le Sénat fédéral du Brésil indique que “Le Sénat fédéral du Brésil reconnaît le génocide de la nation arménienne, dont le 100e anniversaire a été observé le 24 Avril 2015. Il rend hommage aux victimes du génocide et apprécie la contribution - faite par les milliers de descendants arméno-brésiliens de réfugiés arméniens - à la vie sociale, économique et culturelle du pays. Le Sénat souligne qu’aucun crime de génocide ne doit être oublier afin de ne pas se répéter “.
Le Sénat fédéral brésilien adopte à l’unanimité une résolution sur la reconnaissance du génocide arménien
Presse arménienne : Revue du 1er juin 2015


- 28 mai 2015 : France/Le vendredi 28 mai dernier, le conseiller municipal Nordine Gasmi (groupe gauche citoyenne), intervenant à titre individuel, mais s’exprimant au nom de la communauté d’origine turque, s’est fait recadrer par madame le maire pour s’être permis de dire que certains Vaudais de la communauté turque s’étaient sentis « blessés par le faste des cérémonies » commémorant le centenaire du génocide des Arméniens. Ajoutant ensuite que le président Serge Sarkissian ne demande pas à la Turquie de reconnaître le génocide en préalable de “la réconciliation“ avec ce pays ; et que de plus, « seuls 21 pays ont reconnu le caractère génocidaire des massacres de 1915. » Le conseiller municipal ajoutera que la grande majorité des pays ne reconnaissent pas le génocide arménien, et en appelle aux historiens “pour établir la vérité.“ Un refrain bien connu édicté par Ankara, ressassé à l’envi par les négationnistes.
La Députée-Maire de Vaulx-en-Velin recadre un conseiller municipal


- 28 mai 2015 : France /Dans un article paru lundi 1er juin le quotidien Zaman nous apprend que sous couvert d’une conférence consacrée à « l’impact de l’Europe sur la normalisation des relations entre la Turquie et l’Arménie : la position de la France », les locaux de l’Assemblée nationale ont abrité le 28 mai une véritable réunion négationniste. C’est l’université francophone de Galatasaray, qui est à l’origine de cette initiative, au cours de laquelle l’invitée principale, Mme Pelin Gündes Bakir, députée de l’AKP, aurait tenu un discours de la plus belle eau négationniste, qu’elle aurait conclu solennellement par ces mots : « Mesdames et Messieurs, les événements de 1915 n’étaient pas un génocide ». Mme Lalumiere, ancienne ministre, aurait écouté ces déclarations sans s’en désolidariser. Pire elle aurait imputé l’attitude de la France à l’égard de la question arménienne à des raisons électoralistes.
CCAF : Conférence négationniste à l’Assemblée nationale française
Conférence négationniste à l’Assemblée nationale française
Génocide arménien : Turcs et Arméniens confrontent leurs versions à Paris


- 30 mai 2015 : France - Sur Facebook, BK signale, reproduction à l’appui, qu’une personne, à la signature illisible, a laissé un message négationniste sur le livre d’Or dédié à l’exposition sur le génocide des Arméniens au Mémorial de la Shoah à Paris. Il est écrit (dans le texte) : « Il n’y a pas de Génocide Arméniens ! Ce sont les Arméniens qui ont fait ce génocide aux peuples turcs. Des archive plus détaillés sont à Istanbul à Topkapi. Allez voir vous allez comprendre c’est mensonge là. »
Un anonyme nie le génocide sur le Livre d’Or du Mémorial de la Shoah


- 31 mai 2015 : Turquie/Belgique. Suite à l’exclusion de la députée bruxelloise Mahinur Özdemir du CDH pour avoir refusé de reconnaître le génocide des Arméniens, le parti (AKP) du Président turc Erdogan a publié un communiqué dans lequel il qualifie cette décision d’injuste. Mais il n’y a pas que l’AKP qui est venu apporter son soutien aux responsables politiques belges d’origine turque ne reconnaissant pas le génocide des Arméniens. Philippe Moureaux, ancien bourgmestre PS de Molenbeek s’est également pleinement acquitté de cette mission en essayant de sauver le soldat et camarade socialiste Emir Kir.
Convergence entre le PS belge et le négationnisme de l'État turc
Le parti d'Erdogan affirme son soutien à Özdemir
Le cdH critiqué par... la Turquie


- 1er juin 2015 : Fait positif/Belgique. La reconnaissance du génocide arménien aurait un effet positif direct sur la cohésion sociale en Turquie, déclarent divers représentants du parlement bruxellois. Dès lors ils s’engagent à appeler la Turquie à reconnaître les événement atroces d’il y a cent ans comme un génocide.
Des parlementaires bruxellois appellent à la reconnaissance du génocide arménien


- 13 juin 2015 : France. lors des Fêtes consulaires organisées à Lyon place Bellecour, les jeunes du Nor Seround ont organisé un sit-in devant le stand représentant l’Etat turc. Les jeunes militants poings levés et liés ont scandé des slogans revendiquant la #Justice et les #Réparations pour le peuple arménien. Assis et pacifistes, ils ont rapidement fait l’objet d’insultes et ont été brutalisés par les responsables du stand avant d’être emmenés par la police. L’un des agresseurs se trouvant être le consul Turc à Lyon, Hilmi Ege Türemen, indique le Nor Seround.
Lyon : Action du Nor Seround aux Fêtes consulaires
Fêtes consulaires : “Nous avons été victimes de violence”


- 18 juin 2015 : Fait positif/Belgique. Le Premier ministre Charles Michel a reconnu à la Chambre, au nom de son gouvernement, le génocide arménien perpétré il y a un siècle par le gouvernement Jeune Turc, dernière autorité de l'Empire ottoman. "Je considère que les événements tragiques de 1915-1917 perpétrés par le dernier gouvernement de l'Empire Ottoman doivent être qualifiés de génocide", a indiqué Charles Michel.
Charles Michel met fin à l’ambiguïté sur le génocide arménien
Charles Michel a reconnu le génocide arménien
Le gouvernement belge reconnaît le génocide arménien
Le Premier ministre Charles Michel reconnait le génocide arménien, au nom du gouvernement belge


- 20 juin 2015 : Turquie/Belgique. Le ministère turc des Affaires étrangères a indiqué qu’il n’était « ni acceptable, ni justifiable » pour le Premier ministre belge de politiser la problématique et a averti de conséquences pour les relations entre Ankara et l’Europe. Le ministère turc des Affaires étrangères s’en est pris samedi au Premier ministre belge Charles Michel dont le gouvernement a reconnu comme génocide jeudi le massacre de centaines de milliers d’Arméniens par l’Empire ottoman pendant la Première Guerre mondiale.
La Turquie reproche à la Belgique de reconnaître le génocide arménien
Génocide arménien : Ankara accuse la Belgique de racisme


- 24 juin 2015 : France - La Commission de la Culture, de l'Éducation et de la Communication a auditionné au Sénat, l'historien Pierre Nora, à propos de la réforme du collège, au titre de son "expertise". En matière d'expertise, Pierre Nora a surtout une obsession, celle de faire obstacle à une loi pénalisant la négation du génocide arménien. Il récidive ici, en fustigeant les projets en cours au niveau législatif, un sujet totalement hors-sol par rapport à la réforme des collèges qu'il est supposé commenter devant la Commission. Revenant sur le sujet initial, il affirme sans ciller que "Choisir de mettre l'accent sur le génocide arménien au sein du programme d'histoire consacré à la Première Guerre mondiale relève d'un choix idéologique et électoraliste".
Génocide arménien : Pierre Nora récidive au Sénat


- 24 juin 2015 : Belgique - La majorité parlementaire a déposé à la Chambre la résolution sur le génocide arménien. Après la déclaration du Premier ministre à la tribune du Parlement jeudi dernier, ce texte est censé boucler le processus de reconnaissance du génocide par la Belgique.
Voici la résolution sur le génocide arménien


- 01 juillet 2015 : Belgique - Le groupe PS de la Chambre a déposé mercredi une proposition de résolution qui reconnaît le génocide arménien. Par ce texte, le PS "et tous ses élus" entendent donner "un signal clair de leur position relative au génocide arménien" tout en prônant le rapprochement entre les communautés turques et arméniennes. Dans cette proposition, le parlement "estime que les événements tragiques survenus entre 1915 et 1917, et dont le dernier gouvernement de l'empire ottoman est responsable, doivent être qualifiés de génocide".
Génocide arménien: le PS belge dépose sa proposition de résolution


- 01 juillet 2015 : Belgique/Europalia 2015. L'année 2015 marque le centenaire du génocide des Arméniens et des Assyriens de Turquie, qui fut suivi de celui à l'encontre des Grecs. Toutes ces civilisations, présentes depuis des millénaires en Asie mineure, et qui ont ensuite perduré depuis le XIe siècle sous le joug du colonisateur turc, ont été éradiquées dans le sang et les larmes par le gouvernement Jeune-Turc à l'ombre de la première guerre mondiale. À ce jour, la Turquie - impunie depuis 100 ans - persiste à nier ces génocides pluriels perpétrés contre ses minorités chrétiennes et tente d'imposer dans le monde entier sa lecture falsificatrice. Il n'est donc pas anodin de voir un grand festival international comme Europalia - qui présente à Bruxelles tous les deux ans l’essentiel du patrimoine culturel d’un pays - consacrer à la Turquie son 25e festival qui se déroulera du 6 octobre 2015 au 31 janvier 2016.
La Turquie négationniste à l'honneur d'Europalia 2015


- 07 juillet 2015 : Belgique - La commission des Affaires étrangères de la Chambre a adopté ce mardi une proposition de résolution relative à la commémoration du centenaire du génocide arménien. C'est "une grande satisfaction", s'est réjoui le chef de groupe MR Denis Ducarme alors que la résolution doit encore être votée en séance plénière. Le texte ne recueille toutefois pas l'unanimité, les élus PS, cdH et Ecolo (ainsi que le FDF qui ne dispose pas du droit de vote en commission) regrettant qu'il ne permette pas à la Chambre de reconnaître solennellement le génocide arménien. PS, cdH et Ecolo se sont abstenus. Le sp.a a voté en faveur de la résolution de la majorité.
Belgique : Vote d'une résolution relative au génocide arménien... qui ne recueille pas l'unanimité


- 23 juillet 2015 : Belgique - La résolution de la majorité sur le génocide arménien recevra jeudi, le 23 juillet, un soutien quasi unanime, moyennant quelques abstentions. Le débat qui s'est déroulé mercredi, le 22 juillet, en séance plénière n'a toutefois pas permis aux partis francophones de trouver la sérénité sur cette question controversée. La résolution de la majorité fait référence aux propos du premier ministre devant l'assemblée le 18 juin. Charles Michel avait alors reconnu au nom du gouvernement belge le génocide perpétré il y a un siècle. Aux yeux de l'opposition, le texte ne va pas assez loin, parce qu'il ne comporte pas une disposition énonçant clairement que le parlement reconnaît lui aussi le génocide.
Génocide arménien, la sérénité n'est pas revenue entre les partis francophones


- 24 juillet 2015 : Fait positif/Brésil - L’État de Rio de Janeiro a reconnu le génocide arménien le 24 Juillet 2015 par une loi qui a déclaré le 24 Avril à Rio comme la Journée de la reconnaissance et de la commémoration du génocide arménien. La loi a été promulguée par le gouverneur de Rio de Janeiro, Luiz Fernando Pezão.
L’État de Rio de Janeiro reconnaît le génocide arménien


- 31 juillet 2015 : Fait positif/Amérique latine - Le Parlement latino-américain ( Parlatino ), représentant 23 pays d’Amérique latine, a approuvé vendredi 31 Juillet une résolution reconnaissant le génocide arménien. Le Parlement latino-américain (Parlatino) est un organisme interparlementaire formé par les membres des parlements des pays d’Amérique latine parties du Traité instituant le Parlatino en 1987. Son siège est à Panama. Les pays membres du Parlatino sont l’Argentine, la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, Cuba, l’Équateur, le Guatemala, le Honduras, le Mexique, le Nicaragua, Panama, le Paraguay, le Pérou, la République dominicaine, Saint-Martin (Royaume des Pays-Bas), le Salvador, le Suriname, l’Uruguay, le Venezuela.
Le Parlement latino-américain reconnaît le génocide arménien


- 23 septembre 2015 : France - France-Culture a diffusé le 23 septembre une émission consacrée en partie à Homo Politicus, premier film entièrement produit et tourné en Turquie sur le génocide des Arméniens en 1915. Le court-métrage, écrit et réalisé par le Turc Haci Orman, est une fiction portant sur la rencontre du théologien allemand Johannes Lepsius et Enver Pacha, l'un des trois instigateurs du génocide de 1915. L'émission de Xavier Martinet est très intéressante et pose bien les problèmes de censure en Turquie sur ce sujet tabou. Néanmoins, le Collectif VAN s'est ému de la traduction erronée des propos du metteur en scène turc : alors que Haci Orman utilise plusieurs fois dans son interview l'expression "ermeni soykirim" ("génocide arménien" en turc), celle-ci a été systématiquement traduite par "massacres arméniens" (expression que l’État négationniste turc tente d'imposer pour échapper aux retombées de la qualification de génocide). Contacté par le Collectif VAN, le journaliste Xavier Martinet a remercié notre association pour sa vigilance et a immédiatement mis un addendum en ligne pour mentionner l'erreur. Une réaction saine et positive à saluer.
France-Culture : Homo Politicus, premier film turc sur le génocide arménien


- 12 octobre 2015 : Fait positif/Italie - Le conseil municipal de la ville d’Ivrea, une ville italienne du Piémont peuplée de près de 25 000 habitants a voté le 12 octobre à l’unanimité une résolution sur la reconnaissance du génocide des Arméniens. Selon le ministère arménien des Affaires étrangères qui rapporte l’information, la ville d’Ivrea apporte dans cette résolution sa solidarité au peuple arménien pour la reconnaissance du génocide et la défense de ses droits. Lors du vote au conseil municipal d’Ivrea étaient invités l’écrivain et réalisateur arménien Vazken Berberian ainsi que l’association nationale des partisans Italiens d’Ivrea (ANPI). Le conseil municipal d’Ivrea a en outre émis le veux que le Parlement européen demandera lors des pourparlers de rapprochement de la Turquie avec l’Europe, qu’Ankara reconnaisse officiellement et condamne le génocide des Arméniens.
La ville italienne d’Ivrea dans la région du Piemont a reconnu le génocide des Arméniens par un vote à l’unanimité


- 13 octobre 2015 : Belgique - Malgré la protestation du Comité des Arméniens de Belgique et des organisations cosignataires, auprès des ministres de l'Enseignement, les dirigeants d'Europalia-Turquie ont présenté aux enseignants du primaire et secondaire de Belgique plusieurs dossiers pédagogiques qui se conforment à la version officielle que les gouvernements turcs ressassent depuis la Première Guerre mondiale, à savoir celle d'une Turquie exclusivement turque. Des dossiers qui font l'impasse sur la volonté centenaire d’éradiquer en Turquie la présence et l’apport culturel des minorités ethniques ou religieuses, victimes soit du génocide des Arméniens, des Araméens-Assyriens-Chaldéens-Syriaques et des Grecs pontiques en 1915 (génocide qu’elle ne reconnaît toujours pas), soit de l'oppression continue de l'État turc.
Belgique : Europalia diffuse le négationnisme turc auprès des enseignants
Belgique : Protestation contre les dossiers pédagogiques d’Europalia Turquie


- 15 octobre 2015 : Strasbourg - La Cour européenne des droits de l’homme a rendu un arrêt de Grande Chambre dans l’affaire Perinçek c. Suisse (requête no 27510/08) en audience publique le 15 octobre 2015 à 11.45 heures au Palais des droits de l’homme à Strasbourg. L’affaire a concerné la condamnation pénale d'un homme politique turc, le requérant Doğu Perinçek, qui avait publiquement exprimé en Suisse l'opinion que les déportations massives et massacres subis par les Arméniens au sein de l'Empire ottoman en 1915 et les années suivantes ne constituaient pas un génocide. En cette année 2015 si symbolique qui marque les 100 ans du génocide arménien perpétré en Turquie, la Grande Assemblée de la Cour Européenne des Droits de l'Homme a confirmé son verdict de première instance du 17 décembre 2013 dans l'affaire opposant le turc Dogu Perinçek à la Suisse. Ce faisant, la plus instance juridique européenne ouvre un boulevard au négationnisme turc ou pro-turc. Ce verdict inique est annoncé deux jours après que l'État turc, partie prenante de ce procès, a dépêché sur place le 13 octobre 2015, le Président de la Cour constitutionnelle de la Turquie, Zühtü Arslan, qui a effectué une visite à la Cour et a été reçu par le vice-président Josep Casadevall. Işıl Karakaş, présidente de section, juge élue au titre de la Turquie, et Roderick Liddell, greffier adjoint ad interim, avaient également participé à cette rencontre.
Affaire Perinçek/Suisse : La CEDH ouvre un boulevard au négationnisme turc
Négation du génocide arménien: les juges de Strasbourg tranchent en faveur de la liberté d'expression
Nier le génocide arménien relève de la liberté d'opinion
Nier le génocide arménien n’est pas un délit, confirme la CEDH
La Suisse a violé la liberté d'expression du Turc Dogu Perinçek
Strasbourg donne raison à Perinçek contre la Suisse
Saisie par une plainte de Suisse, la Cour européenne des droits de l’homme se prononce sur le génocide arménien


- 15 octobre 2015 : Turquie - Affaire Perinçek/Le ministère turc des affaires étrangères s’est félicité de la décision de la CEDH dans son arrêt concernant le cas de Dogu Perinçek c. Suisse. “La Turquie, ayant intervenu en tant que tiers depuis le début de l’affaire, se félicite de sa conclusion en ligne avec ses vues. Basé sur les principes de la démocratie et du droit, nous jugeons le jugement comme un signal très fort contre tous les efforts imposant l’allégation de “génocide“ comme la seule et absolue vérité avec les tentatives et les pratiques qui interdisent même de l’interroger. Le jugement constitue un gain juridique significative du point de la démocratie, de la liberté d’expression et des droits humains et de la politique que la Turquie a poursuivi au cours des dernières années avec la patience et à la modération sur les événements de 1915. Selon le jugement, les événements de 1915 est un sujet de débat légitime et les différentes opinions relatives à ce qui est arrivé pendant cette période sont sous la protection de la liberté d’expression. De même, il est en aucun cas possible de comparer ce qui est arrivé en 1915 avec l’Holocauste. Le jugement a enregistré le fait que les parlements et les dirigeants ne sont pas compétents pour réécrire l’histoire en allant au-delà de leurs pouvoirs. Il reconnaît également que les tribunaux ne pouvaient pas se prononcer sur l’histoire en faisant abstraction des normes juridiques pertinentes. Le jugement établira un précédent pour des cas similaires comme une source importante de la jurisprudence européenne des droits de l’homme. Le jugement établit également un tournant important car il fournit une réponse à l’exploitation de l’histoire et du droit pour des motifs politiques“.
La Turquie se félicite de la décision de la CEDH à propos de l’affaire Perincek


- 19 octobre 2015 : France - L’“Association pour la neutralité de l’enseignement de l’histoire turque dans les programmes scolaires“ (ANEHTPS) a demandé au Conseil d’État l’annulation pour excès de pouvoir de l’arrêté du 15 juillet 2008 fixant le programme d’enseignement d’histoire-géographie-éducation civique pour les classes de sixième, cinquième, quatrième et troisième du collège. Et, dans le même élan, elle a demandé de renvoyer devant le Conseil constitutionnel les dispositions de l’article 1er de la loi n° 2001-70 du 29 janvier 2001 relative à la reconnaissance du génocide arménien." Cette association, dont les Statuts ont été déposés en préfecture le 12 mai 2015 et publiés au Journal Officiel le 23 mai, a été déboutée. L’adresse de l’“Association pour la neutralité de l’enseignement de l’histoire turque dans les programmes scolaires“ (ANEHTPS) est aussi celle du Centre culturel Anatolie...
QPC contre la loi sur le génocide arménien : Une association franco-turque déboutée


- 27 octobre 2015 : Fait positif / Italie - La région italienne des Abruzzes a reconnu le génocide arménien. Lors d’une séance tenue le 27 Octobre le Conseil régional a adopté à l’unanimité une résolution, exprimant sa solidarité avec le peuple arménien à l’occasion du 100e anniversaire du génocide arménien et avec leur lutte pour la reconnaissance de la vérité historique et la protection des droits de l’homme. “Aujourd’hui, nous avons écrit une belle page dans l’histoire politique de notre région » a déclaré l’auteur du projet de loi Luciano Monticelli du Parti démocratique après l’adoption du document. “ Obtenir l’unanimité sur une question si importante et apparemment si loin de nos préoccupations quotidiennes est un grand signe de maturité politique de la part de cette Assemblée. Je souhaite que la mémoire des injustices passées nous conduise à reconnaître la persécution et la violence qui se produisent encore aujourd’hui et à apporter une aide concrète aux personnes qui en sont victimes “ a-t-il dit.
c reconnaît le génocide arménien


- 29 octobre 2015 : Fait positif / Paraguay - La Chambre des sénateurs du Paraguay a adopté jeudi 29 octobre à l’unanimité une déclaration reconnaissant et condamnant le génocide arménien commis par l’Empire ottoman entre 1915 et 1923, selon le site Web du Sénat.
Le projet de loi a été présenté par les sénateurs Pedro Santa Cruz, Victor Bogado, Arnoldo Wiens, Eduardo Petta San Martin, Carlos Amarilla, Miguel Abdon Saguier, Arnaldo Giuzzio, Roberto Acevedo et Sixto Pereira.
Le Sénat du Paraguay reconnaît le Génocide arménien


- 5 novembre 2015 : Azerbaïdjan/Israël - L’Azerbaïdjan, le petit frère de la Turquie, joue un rôle agressif pour faire pression sur Israël afin que le pays ne reconnaisse pas le génocide arménien, en utilisant comme moyen de pression ses achats d’armes israéliennes pour des milliards de dollars et en fournissant à Israël des produits pétroliers indispensables ainsi qu’une base à Bakou pour infiltrer et espionner l’Iran avec lequel l’Azerbaïdjan a une frontière de 650 kilomètres.".
Négation du génocide arménien : Pressions de l’Azerbaïdjan sur Israël


- 26 novembre 2015 : Turquie - Le ministère turc de l’éducation a évoqué la question arménienne dans deux questions posées pour l’examen d’entrée dans l’enseignement secondaire. Récemment, les élèves ont passé l’épreuve d’Histoire de la révolution et du Kémalisme et une polémique est apparue à propos des deux questions que le ministère de l’éducation y a posée. Nurcan Kaya, coordinateur turc du Minority Rights Group International, qui a préparé un rapport sur la discrimination dans le système éducatif turc, a réagi à ces questions. S’adressant à l’hebdomadaire Agos, Kaya a déclaré que le système éducatif turc est fondé sur la seule existence des Turcs et des Musulmans et qu’il est exploité comme un outil idéologique. “Le principal objectif de l’éducation est de préserver l’intérêt supérieur de l’enfant, afin de fournir un développement pédagogique et académique et d’enseigner les valeurs d’une démocratie pluraliste. Cependant, le système éducatif turc est devenu un outil de promotion de la synthèse turco-islamique. En outre, ils imposent une histoire inexact depuis le génocide arménien. Le système et les examens dans l’éducation sont utilisés pour enseigner qu’il n’y a pas eu de génocide. Ils utilisent différentes manières. Ceci est inacceptable. Le système d’éducation continue d’être un outil pour maintenir l’idéologie de l’Etat “.
Epreuve de négationnisme à l’examen d’entrée dans le secondaire


******


Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2006

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2007

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2008 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2008 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2009 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2009 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2010 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2010 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2011

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2012

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2013

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2014 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2014 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2015 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2015 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2016 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2016 - Part II

*********************************************

Sommaire de l'Observatoire du Négationnisme

*********************************************

Reproduction autorisée en citant la source :
Collectif VAN - Observatoire du Négationnisme




Retour à la rubrique


   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org