Aujourd'hui : Vendredi, 3 avril 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Commémoration du génocide arménien: Leçon
Publié le :

Libération

23 avril 2015 à 20:36

Laurent JOFFRIN
EDITORIAL


Avec le président chypriote, François Hollande sera le seul chef d’Etat européen présent à Erevan pour la commémoration du génocide. C’est un motif de satisfaction et même de fierté. D’abord pour une raison historique : les liens plusieurs fois séculaires entre la France et l’Arménie méritent une nouvelle consécration. La France a dénoncé très tôt le génocide : dès 1915 par la plume d’Aristide Briand ou encore en 2001 sous l’égide de Jacques Chirac et de Lionel Jospin.

Le Parlement a voté une reconnaissance officielle et l’exécutif a suivi. Les Arméniens de France ont su s’enraciner dans la société française sans pour autant perdre leur identité, ce qui offre un exemple précieux à ceux qui doutent des capacités d’intégration française. Pour beaucoup d’Arméniens, la France est une seconde patrie : il est bon de le rappeler. Mais il y a aussi dans ce geste un message politique. L’histoire des massacres ethniques commis sous la direction des Jeunes-Turcs à partir de 1915, premier génocide du siècle, démontre encore une fois la nocivité historique d’une idéologie qui renaît dans l’Europe de 2015 : le nationalisme.

Quand Enver Pacha et ses complices dans le crime substituent à l’Empire ottoman multiculturel une vision nationale-turque, les Arméniens sont vite désignés comme un corps étranger, essentialisés, réprouvés et bientôt martyrisés, comme le seront, dans de tout autres circonstances, les Juifs d’Europe ou les Tutsis du Rwanda. Le fanatisme identitaire mène au pire. Cette leçon de l’Histoire doit rester brûlante dans la conscience européenne.

A écouter

Laurent JOFFRIN






Retour à la rubrique


Source/Lien : Libération



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org