Aujourd'hui : Mardi, 17 juillet 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Le Catholicossat de Cilicie demande la restitution de ses biens à Sis
Publié le : 03-06-2015

Nor Haratch

Article du 4 mai, 2015

Pour demander la restitution du Catholicossat de Sis, la Grande Maison de Cilicie intente un procès auprès de la Cour constitutionnelle de la Turquie.

Dans un communiqué daté du 28 avril 2015, le Catholicossat de Cilicie, a solennellement informé le peuple arménien que “la Grande Maison de Cilicie a intenté un procès devant la Cour constitutionnelle de Turquie, réclamant le retour de son Catholicossat historique de Sis”.

“En raison des contextes politiques, indique le communiqué, après s’être installé dans diverses régions de Cilicie, le Catholicossat s’est établi, en 1295, à Sis, dans la capitale du royaume de Cilicie. En 1921, le gouvernement turc ottoman n’a donné qu’un délai de deux jours au Catholicos Sahak II. Khabayan pour quitter définitivement le Catholicossat. Le Catholicos Sahak en récupérant ce qu’il pouvait, -les trésors religieux et culturels précieux, à savoir les manuscrits anciens, des ustensiles rituels, y compris la marmite de Saint-Chrême, etc…- , avec sa petite congrégation, a pris le chemin de l’exil. Sa Sainteté s’est successivement installé à Jérusalem, Alep, Damas, Chypre et finalement en 1930, à Antélias.

A cette occasion du Centenaire du Génocide des Arméniens, et pour donner une connotation plus concrète à nos perspectives d’exigences nationales, Sa Sainteté Aram Ier a fréquemment rappelé dans ses discours, l’impératif de mettre l’accent sur l’indemnisation. Dans ce cadre, la restitution du Catholicossat de Sis et aussi d’autres biens appartenant à l’Eglise pourrait constituer une étape importante pour la restitution des biens de notre peuple ainsi que pour la restauration des droits violés. C’est par cette foi et engagement que le Catholicossat de Cilicie a décidé d’intenter un procès devant la Cour constitutionnelle turque”.

Au cours des deux dernières années, une commission composée d’experts en Droit international et turc, a travaillé sur cette question, sous la direction de Sa Sainteté. Demain, à Washington et dans les prochains jours à Genève, seront organisées des conférences de presse afin de faire connaître nos revendications à la communauté internationale. En ce sens, sa Sainteté donnera les explications nécessaires aux membres de notre peuple”, indique le secrétariat du Catholicossat.

D’ores et déjà, le maire turc s’est déclaré opposé à la restitution du Catholicossat de Sis. Même son de cloche du côté de Musa Öztürk, maire de Kozan, dans la région d’Adana. Selon le site «Haberler », celui-ci a affirmé que le monastère en question appartient à la Municipalité de Kozan, en ajoutant : « nous n’avons aucune terre à donner à personne ».

Le maire de Kozan a invoqué le traité de Lausanne pour justifier son refus : « les non-musulmans devaient venir dans les six mois suivant pour réclamer leurs biens. Depuis cette époque, toutes les propriétés qui n’ont pas été réclamées ont été transmises au Trésor public et ensuite de ce dernier à nous. Nos amis doivent bien regarder leur passé. Ce n’est pas comme ça que ça se passe… En venant ainsi, et en réclamant monastère ou ceci ou cela…. Excusez-moi, mais nous n’avons aucun bout de terre à leur céder. Nous aussi, nous vivons ici, tout de même… ».

Les médias turcs se sont également fait l’écho du procès intenté par la Grande Maison de Cilicie devant la Cour constitutionnelle turque. « L’église arménienne réclame la restitution des propriétés du monastère de Sis », indiquait Hürriyet ». «Demokrat Haber » et « Haberler » avaient des titres presque analogues, tandis qu’Oda TV, titrait « Que la Turquie rende nos propriétés !». Les « journaux « Yeni Çag » et « Milliyet » avaient consacré, de même, une large place au sujet.


Lire aussi :

Dossier du Collectif VAN : les spoliations des biens des minorités en Turquie




Retour à la rubrique


Source/Lien : Nor Haratch



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org