Aujourd'hui : Dimanche, 15 juillet 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Srebrenica: 20 ans après, une plaie toujours ouverte
Publié le : 24-06-2015

RFI

Publié le 23-06-2015 Modifié le 23-06-2015 à 14:40

Par Jean-Arnault Dérens

De notre correspondant régional

Alors que s’approchent les commémorations du vingtième anniversaire du massacre de Srebrenica, le 11 juillet prochain, les polémiques se font sans cesse plus vives entre la Bosnie-Herzégovine et la Serbie. Explications.

Le 11 juillet 1995, les forces serbes de Bosnie, conduites par le général Mladic pénètrent dans l’enclave bosniaque de Srebrenica, théoriquement protégée par les Nations unies. Les casques bleus néerlandais ne peuvent pas s’opposer à leur avance. Très vite, les Serbes procèdent à un tri : tandis que les femmes, les enfants et les vieillards sont conduits, en autocars, vers les lignes bosniaques, tous les hommes âgés de 16 à 60 ans sont fusillés en quelques jours.

En tout, ce massacre, le pire perpétré en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, fait au moins 8 000 victimes. Il a été reconnu comme étant « de caractère génocidaire » par le Tribunal pénal international et la Cour internationale de justice, mais la Serbie et les Serbes de Bosnie rejettent toujours cette qualification, soulignant que les Serbes de la région ont aussi été victimes de tueries et de multiples exactions. Les autorités serbes ont présenté des excuses officielles pour le « crime » commis à Srebrenica, mais sans jamais employer le terme de « génocide ».

C’est dans ce contexte que la Grande-Bretagne s’apprête à présenter une résolution devant le Conseil de sécurité de l’ONU qui spécifie bien le caractère de « génocide » de ce qui s’est produit à Srebrenica. Le Conseil de sécurité doit en débattre le 6 juillet, mais cette résolution a peu de chances de passer. Les autorités serbes de Bosnie ont déjà demandé de manière officieuse à la Russie d’opposer son véto, une démarche que Belgrade n’a pas encore officiellement engagée.

Un héros bosniaque arrêté en Suisse

Loin de contribuer à l’affirmation d’une mémoire commune, les commémorations du 11 juillet risquent donc de renforcer encore plus les antagonismes politiques. Le membre serbe de la présidence collégiale de Bosnie a déjà indiqué qu’il excluait de se rendre aux cérémonies du 11 juillet à Srebrenica.

Les relations entre la Bosnie et la Serbie se sont également beaucoup tendues depuis l’arrestation de Naser Oric, le 10 juin, en Suisse. L’ancien commandant de la défense bosniaque de Srebenica, qui a été acquitté par le TPI, en 2008, des accusations de crimes de guerre qui pesaient sur lui, a été interpellé à Genève, sur la base d’un mandat d’arrêt transmis par la Serbie à Interpol. Naser Oric est toujours considéré comme un héros par la plupart des Bosniaques.

En réaction, la présidence collégiale de la Bosnie-Herzégovine a décidé de « différer » la visite du président serbe Tomislav Nikolic, qui était prévue la semaine dernière à Sarajevo. La Serbie réclame maintenant l’extradition de Naser Oric, une demande sur laquelle les autorités helvétiques n’ont pas encore statué. Dans ce contexte très tendu, le Premier ministre serbe s’est malgré tout déclaré disposé à se rendre à Srebrenica le 11 juillet, un geste évidemment suggéré par les diplomaties occidentales. Reste encore à savoir si les autorités bosniennes accepteront de l’inviter.




Retour à la rubrique


Source/Lien : RFI



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org