Aujourd'hui : Mardi, 23 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Poutine et le nouveau casse-tête arménien
Publié le : 02-07-2015

Les Echos

Jacques Hubert-Rodier / Editorialiste diplomatique Les Echos | Le 01/07 à 06:00

Depuis une dizaine de jours, des dizaines de milliers d'Arméniens manifestent à Erevan, faisant redouter au Kremlin une nouvelle révolution de couleur, après l'Ukraine et la Géorgie. Ces manifestations baptisées « Erevan électrique » visent à protester contre la hausse de 17 % des prix de l'électricité. Mais, souligne le « Wall Street Journal », d'autres questions sont au centre des revendications dans un pays où le taux de chômage est encore à 17 % (38,5 % en 2001). Car elle vise aussi la domination économique de la Russie, la corruption et le clientélisme dans cette ancienne république soviétique devenue indépendante en 1991.

La compagnie Réseaux d'électricité d'Arménie est, elle-même, une filiale du monopole russe Inter RAO dont le président n'est autre qu'Igor Setchine, un proche de Vladimir Poutine. Dimanche, le président arménien Serge Sarkissian a dû faire marche arrière en suspendant la hausse des prix et son protecteur russe a annoncé une aide militaire de 200 millions de dollars à l'Arménie qui a un différend avec l'Azerbaïdjan à propos de l'enclave arménienne du Haut-Karabagh. Pour Poutine, l'enjeu est élevé car la Russie stationne chez son allié arménien quelque 3.000 soldats et s'assure ainsi une tête de pont vers le Caucase méridional. Ce qui lui permet de renforcer son contrôle sur la mer Caspienne et l'Asie centrale. Pour le journal, les Etats-Unis et l'Europe doivent jouer un rôle pour contester la domination russe en encourageant les mouvements pro-occidentaux. Mais l'Europe se refuse à ouvrir clairement sa porte aux pays du partenariat oriental (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie notamment) et Washington fait la sourde oreille. Avec le risque de pousser toute la région dans les bras de Poutine.


J. H.-R.




Retour à la rubrique


Source/Lien : Les Echos



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org