Aujourd'hui : Mardi, 23 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
La Russie s’oppose à une résolution sur Srebrenica à l’ONU
Publié le : 07-07-2015

RFI

Légende photo: Mémorial de Potocari. RFI/ Laurent Geslin

Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

Publié le 07-07-2015 Modifié le 07-07-2015 à 01:13

La Russie est hostile à une résolution des Nations unies commémorant le massacre de Srebrenica en 1995. Le Royaume-Uni a proposé un texte qui marque le 20e anniversaire de ce que la justice internationale considère comme un génocide. Huit mille hommes musulmans avaient été tués en juillet 1995 à Srebrenica par les forces serbes de Bosnie. Pour les Russes, pas question de lâcher leurs alliés serbes.

Quelques jours avant des cérémonies commémoratives prévues en Bosnie, le Conseil de sécurité est censé voter mardi sur une résolution, rappelant ce triste épisode de la guerre en ex-Yougoslavie. Mais la Russie s’oppose au projet de résolution britannique et a indiqué qu'elle présenterait son propre texte.

Le Royaume-Uni a proposé un texte qui rend hommage aux victimes et tire les leçons de l'incapacité de l'ONU à empêcher ce massacre. Mais pour la délégation russe aux Nations unies, ce texte insiste trop lourdement sur les méfaits des Serbes de Bosnie, ne se concentrant, estime la délégation, « que sur un aspect seulement du conflit ». Selon un diplomate occidental, le projet russe ne mentionnerait même pas le nom de Srebrenica et insisterait plutôt sur les accords de Dayton qui ont mis fin à la guerre en Bosnie.

Un représentant des Serbes de Bosnie a demandé à l'ONU de renoncer à adopter une résolution, affirmant qu'elle diviserait davantage les communautés locales et déstabiliserait le pays. Quant au président de l'entité serbe de Bosnie, il a appelé la Russie à user de son veto au Conseil pour empêcher l'adoption de la résolution. La Russie est alliée des Serbes de longue date, pour des raisons historiques et culturelles. Et depuis l’indépendance du Kosovo, Moscou se présente comme le garant des intérêts serbes.




Retour à la rubrique


Source/Lien : RFI



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org