Aujourd'hui : Jeudi, 21 juin 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
La colère des Ouïghours de Turquie
Publié le : 10-07-2015

Par RFI

Publié le 09-07-2015 Modifié le 09-07-2015 à 19:54

La Thaïlande a renvoyé en Chine une centaine de migrants Ouïghours, minorité musulmane et turcophone chinoise. Ce refoulement viole le droit international, ont déclaré les Nations unies et les ONG de défense des droits de l'homme. Depuis le début du ramadan, de nombreuses manifestations ont lieu en Turquie. Jeudi 8 juillet, le consulat thaïlandais d'Istanbul a été saccagé.

Les Ouïghours remis mercredi aux autorités chinoises font partie d'un groupe de 300 personnes emprisonnées depuis plus d'un an en Thaïlande pour être entrées clandestinement dans le pays, et qui affirmaient être de nationalité turque.

Il y a une dizaine de jours, Bangkok avait d'ailleurs envoyé 170 d'entre eux en Turquie. Une première dans le traitement réservé à ces clandestins. Mais la junte affirme avoir eu la preuve que les Ouïghours qui ont été renvoyés mercredi sont de nationalité chinoise. La Thaïlande assure par ailleurs avoir reçu de Pékin l'assurance qu'ils seront bien traités. Une affirmation jugée ridicule, selon les organisations de défense des droits de l'homme, qui affirment qu'une fois en Chine, ils risquent en réalité la prison, la torture ou la disparition forcée.

Répression culturelle, religieuse et économique

Quant aux Ouïghours qui sont toujours en prison en Thaïlande, leur sort reste incertain. Musulman et turcophone, le peuple ouïghour de la province du Xinjiang est victime d'une sévère répression culturelle, religieuse et économique de la part des autorités chinoises. Ses intellectuels et ses militants sont systématiquement soupçonnés par Pékin de séparatisme et de terrorisme.




Retour à la rubrique


Source/Lien : RFI



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org