Aujourd'hui : Samedi, 20 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Suruç : Après le choc, la tristesse laisse sa place à la colère…
Publié le : 27-07-2015

Kedistan.fr

Posted by Naz Oke

Je regarde les photos de l’enterrement des 32 victimes de l’attentat de Suruç défiler sur mon écran.

Les visages douloureux des proches, des amis, des compagnons de lutte restés en vie “par hasard”, se mêlent sur les pages de réseaux sociaux, avec les sourires radieux des jeunes morts sur les photos d’avant.

Désormais, il y a un “avant” et un “après” Suruç.

Je lis.

Plus je lis plus la rage me gagne et devient féroce dans ma poitrine. Je lis violence fanatique, je lis violence policière, violence de l’Etat, obscurantisme, dictat, je lis leurs conséquences, la douleur, la misère, la mort.

Je lis les luttes. Tout ce que je lis vient se loger dans mon ventre formant comme une boule de mercure. La tristesse laisse place à la colère.

Mon coeur est une grenade prête à exploser. Il y a des nuits lourdes comme du plomb, et noires comme la chair carbonisée, où on oublie que le ciel peut être bleu. Puis, on se fait un thé, on fume une cigarette, on se prend la tête entre les deux mains, et on se dit, “demain”…. mais c’est déjà demain et étrangement, la colère peut puiser dans des ressources insoupçonnées.

Je lis les témoignages de ceux et celles qui ont perdu leurs compagnons. Ils disent :

Il faut que tout se sache.
Notre détermination est plus forte que jamais !


Ils racontent. Ils décrivent ce qu’ils ont vécu dans ces quelques minutes comme un film au ralenti. Ils parlent de la violence qu’ils ont subie et ressentie dans leurs chairs, ils décrivent les raisons qui ont ouvert le chemin à cette violence, ils expriment leur détermination qui va grandissante. Ils se livrent sans tabou, sans mise en garde, sans pincettes, sans peur. Quelle que soit les motivations qui les ont amené à Suruç, politiques, idéalistes, humanitaires, ils sont tous guidés par la soif d’un autre monde. Leur vérité est nue, leurs paroles sincères.


Je ne vais pas adoucir leurs mots, maquiller leur photos, par je ne sais quelle pudeur qu’ils/elles se refusent à eux même.




Retour à la rubrique


Source/Lien : Kedistan.fr



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org