Aujourd'hui : Dimanche, 15 juillet 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Dépêche de l'AA [ 03 Août 2015 16:58 ] - Anadolu Agency
Publié le : 04-08-2015

Le Collectif VAN vous propose un article de l'AA (Anadolu Agency) daté du 03 Août 2015. Les articles de ce site ne sont pas commentés de notre part. Ils peuvent contenir des propos négationnistes envers le génocide arménien ou d'autres informations à prendre sous toute réserve.


Anadolu Agency

Demirtas: "Il n’est jamais trop tard d'appeler à la paix"

03 Août 2015 16:58 (Dernière mise a jour 03 Août 2015 17:00)

"Nous ne sommes ni la branche politique, ni le parti du KCK (branche urbaine) du PKK", a déclaré Selahattin Demirtas.

AA - Ankara - Ali Kemal Akan

Le co-Président du Parti Démocratique des Peuples (HDP), Selahattin Demirtas, a déclaré, lundi, qu’il n’est jamais trop tard pour faire un appel à la paix.

Lors d’une visite de courtoisie d’une délégation du HDP au Parti Socialiste des Opprimés (ESP), dont plusieurs militants sont morts lors de l’attentat-suicide de Suruc, Demirtas a répondu à ceux qui estiment que son appel pour la paix et la fin des affrontements est trop tardif.

«Il n’est jamais trop tard d'appeler à la paix, a-t-il dit. Si nous assurons la paix aujourd’hui, nous éviterions que des morts aient lieux demain», répondant ainsi à ceux qui insinuaient que le HDP avait, auparavant, appelé à la guerre.

Pour Demirtas, l’ESP et le HDP ont une base sociologique commune, certains des sympathisants de l'ESP travaillant au sein du HDP.

«C’est le HDP, en tant que parti chapotant ces jeunes révolutionnaires, qui a été pris pour cible à Suruc, a-t-il affirmé. Depuis cet attentat, les porte-paroles du gouvernement cherchent à mettre la responsabilité de cette horreur sur le dos du HDP.»

Selon Demirtas, le gouvernement du Parti de la Justice et du Développement (AK Parti) n’a pas l’intention de retrouver les commenditaires de l’attentat de Suruc.

«Nous allons poursuivre notre combat juridique et politique pour demander les comptes de Suruc, a-t-il affirmé. Nous ne laisserons pas oublier ce massacre.»

Le leader du HDP a, une nouvelle fois, appelé le gouvernement et le PKK à faire taire les armes, estimant que c’est le seul moyen de faire redémarrer les discussions et de poursuivre le processus de résolution.

«Nous ne sommes ni la branche politique, ni le parti du KCK (branche urbaine du PKK), a-t-il déclaré. Leurs déclarations ne nous concernent pas, et nos déclarations ne les engagent pas.»

Selon Demirtas, l’AK Parti et le Président Erdogan, voudraient revenir au contexte des années 1990.

"Qu’y a-t-il de différent, s’est-il interrogé. Des morts tous les jours, des attaques, des affrontements. Les routes sont bloquées, les véhicules sont brûlés. L’AK Parti s’emploie à revenir en arrière, mais nous ne les laisserons pas faire. La population n’a plus peur de s’opposer à cela."

D’autre part, Selahattin Demirtas a sévèrement critiqué le leader du Parti d’Action Nationaliste (MHP), Devlet Bahceli.

Bahceli avait tenu des propos très durs envers les électeurs du HDP, les qualifiant de «personnes sans honneur».

«Qu’ils n’essaient pas de nous donner des leçons d’honneur, a rétorqué Demirtas, ceux qui ont totalement renié toutes leurs promesses électorales et qui profitent des fastes du palais, n’ont pas de leçons à nous donner.»

Demirtas a rappelé que les électeurs du HDP, en majorité issus des milieux défavorisés, avaient placé le parti en troisième position à Istanbul.

Concernant les discussions entre le Parti Républicain du Peuple (CHP) et l’AK Parti, Demirtas a déclaré qu' «une coalition de guerre » a déjà été formée entre le MHP et l’AK Parti.

Il a estimé que le gouvernement va mener le pays vers des élections anticipées, ajoutant que le HDP était prêt pour cela.




Retour à la rubrique


Source/Lien : Anadolu Agency



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org