Aujourd'hui : Mardi, 16 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Place Royale : le Prince Albert II reconnaît les torts de Monaco dans la Shoah
Publié le : 28-08-2015

Radio Monaco

Copyright : Frédéric Nebinger/Palais Princier

Par Franck Hermann

vendredi 28 août 2015

Le Souverain a fait hier un grand pas pour histoire. C’était au cours d’une cérémonie de la mémoire au cours de laquelle il a demandé pardon aux juifs de Monaco pour le rôle joué par la Principauté dans la déportation. Un sujet encore brûlant 70 ans après la fin de la guerre.

Prince Albert II de Monaco : « Le dire aujourd’hui, c’est reconnaître un fait. Le dire aujourd’hui, devant vous, c’est demander pardon »

Le Prince a dévoilé ce jeudi 27 août au matin une stèle au cimetière de Monaco qui comprend les noms des 90 juifs monégasques ou résidents, dont 66 furent raflés dans la nuit du 27 au 28 août 1942. Cet anniversaire sera désormais un jour de commémoration. L’intervention du Prince Souverain s’est faite en présence du Ministre d’État, S.E.M. Michel Roger, et de Serge et Beate Klarsfeld, qui œuvrent depuis des années pour une meilleure connaissance de la Shoah.

Un véritable travail de mémoire

Cette sortie du silence par Albert II intervient à la suite d’un long processus entamé par le Prince Rainier III en 1993. Dès son avènement, le Prince Souverain a souhaité mener à son terme le recensement de tous les juifs de Monaci capturés et déportés. Au printemps 2011, une commission d’experts avait début la rédaction d’un rapport, remis au Prince en février de cette année.

Il a fallu se plonger dans les archives policières de la Principauté en 1944, et identifier chacune des personnes raflées. Et c’est avec l’appui des archives de Monaco et de la Sureté Publique que le travail a pu se faire, ouvrant la voie au Chef de l’État pour cette reconnaissance historique, qu’Il avait promis aux familles de victimes.




Retour à la rubrique


Source/Lien : Radio Monaco



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org