Aujourd'hui : Mercredi, 19 décembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Article du journal franco-turc Zaman - 09/09/2015 - 1
Publié le :

Le Collectif VAN relaye ici les articles du journal franco-turc Zaman (équivalent du Today'sZaman en langue anglaise, diffusé en Turquie). Attention : ces articles ne sont pas commentés de notre part. Il s'agit pour l'essentiel de traductions des versions turque et anglaise du Zaman, journal anciennement proche du parti au pouvoir (AKP) mais dont le propriétaire, le prédicateur musulman FetullahGülen, est désormais en guerre ouverte avec Erdogan.


Zaman France

Un avocat porte plainte contre Erdogan pour "trahison"

Mardi, Septembre 8, 2015 - 17:46

Un avocat de l'association du barreau d'Ankara a porté plainte contre le président Erdogan au motif que ses dernières remarques liant l'échec des partis politiques à obtenir 400 sièges au Parlement lors du scrutin du 7 juin dernier aux actes de terrorisme qui ont lieu en Turquie constituent un acte de trahison.

L'avocat Veysel Kirici a porté plainte contre Erdogan ce mardi, l'accusant de violer l'article 302 du code pénal turc sur la déstabilisation de l'unité et de l'intégrité de l'Etat, rapporte le quotidien Sözcü.

«Requérir 400 députés pour un parti politique à la veille d'une attaque terroriste qui a causé la mort d'une dizaine de soldats constitue un acte de déstabilisation de l'unité du pays. Le suspect a proféré des déclarations menaçantes, indiquant que le terrorisme se poursuivrait si l'AKP ne remportait pas ses 400 députés [lors de l'élection du 1er novembre]... Toutes ces raisons nécessitent de demander que le suspect, Recep Tayyip Erdogan, soit puni car il mine l'unité de l'Etat et viole la Constitution», explique l'avocat.

Des remarques mal venues

Erdogan, qui s'est exprimé sur une chaîne télévisée pro-gouvernementale dimanche, a déclaré que la situation actuelle du pays aurait été différente si un parti avait obtenu 400 députés et avait pu élaborer une nouvelle Constitution, alors qu'il commentait la dernière recrudescence de violences dans le pays. Ces remarques ont été proférées alors qu'un affrontement à Daglica dans la province de Hakkari a fait 16 morts du côté de l'armée turque dimanche, selon Reuters.

Plusieurs médiaas et partis de l'opposition ont interprété les propos d'Erdogan comme étant liés à l'attaque de Daglica, lui reprochant de répéter son appel au peuple à élire 400 députés AKP. Les médias pro-gouvernementaux ont, eux, accusé ces mêmes médias d'avoir déformé ce qu'avait dit le président turc.

Accusé de vouloir remporter des gains politiques

«Comment pouvez-vous expliquer les dommages causés par eux [le HDP], qui sont entrés au Parlement avec 80 députés de plus qu'ils n'en avaient lorsqu'ils étaient plus faibles au Parlement ? Vous savez que nous avons été témoins des incidents des 6-7-8 octobre [en 2014, déclenchés par les manifestations pour Kobané]. Nous avons été témoins des incidents [terroristes] de Suruç et Diyarbakir. Il n'y a pas besoin de rechercher le coupable ailleurs. Voilà le résultat de la menace terroriste sur la scène de notre pays [...] S'il y avait un parti politique capable de s'assurer 400 députés pour élaborer une nouvelle Constitution, la situation serait bien différente aujourd'hui», a clamé Erdogan.

Le leader du MHP, Devlet Bahçeli et le leader du CHP, Kemal Kiliçdaroglu ont critiqué ces remarques du chef de l'Etat turc, l'accusant de vouloir accumuler des gains politiques alors que des soldats meurent chaque jour. Les affrontements entre les forces de sécurité turques et le PKK, qui possède des bases dans les montagnes de l'Irak du nord, sont devenus quotidiens depuis la fin du cessez-le-feu en juillet. Environ 70 membres des forces de sécurité turques ont été tués depuis le début des attaques du PKK.




Retour à la rubrique


Source/Lien : Zaman France



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org