Aujourd'hui : Jeudi, 19 juillet 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Dépêche de l'APA [ 11 Septembre 2015 18:18 ] - Agence de Presse d'Azerbaïdjan
Publié le : 14-09-2015

Le Collectif VAN vous propose un article de l'APA (Agence de presse azérie) daté du 10 Septembre 2015. Les articles de ce site (écrits généralement dans un français rudimentaire) ne sont pas commentés de notre part. Ils peuvent contenir des propos négationnistes envers le génocide arménien ou d'autres informations à prendre sous toute réserve.

APA

Le Parlement européen « reliant » le Haut-Karabakh avec l’Arménie

[ 11 Septembre 2015 18:18 ]

Il a démontré son attitude envers l'Azerbaïdjan même il y a 27 ans

Bakou – APA. Le Parlement européen est le projet politique le plus infructueux de l'Union européenne. La base de cet échec a été posée lors de la formation des principes du Parlement européen. L’inégalité des quotas de la représentation des pays membres a toujours stimulé la crise politique, et finalement l'Ancien Monde a fermé cet échec par la thèse que les décisions du Parlement européen sont déclaratives, pas obligatoires. Initialement considéré comme une forte superstructure politique, le Parlement européen a puis résigné à son sort, et a été satisfait de faire des décisions déclaratives. Malgré cette faible statut, l'Occident utilise toujours le Parlement européen en tant que moyen de pression politique et utilise son existence déclarative pour former l'opinion publique (le statut du Parlement européen ne permet pas l'utilisation de cette structure dans une forme différente). Le Parlement européen tente de remplir à bien la petite mission qui lui a été confiée, en faisant des déclarations et prenant des décisions.

Pour cette raison, le document adopté dans le cadre de prochaines élections au parlement, devrait être considérée comme faisant partie de la politique européenne sur la formation de la norme de l'opinion publique. Le fait controversé et quel effet en termes d'opinion publique prévoit que cette structure joue le rôle d'une machine de propagande. L'accès des gens à l'information a été augmenté au maximum pendant la période de la mondialisation, ainsi, il est difficile de former une opinion erronée. Ces caractéristiques confirment que le Parlement européen a adopté des résolutions biaisées sur l'Azerbaïdjan. Il suffit de prêter attention seulement aux documents reflétant l'attitude de cette structure envers le conflit du Haut-Karabakh.

En 1988, pendant le début de la phase active du conflit du Haut-Karabakh, le Parlement européen a adopté la première résolution partiale contre l'Azerbaïdjan (l'ancien Azerbaïdjan soviétique): Le document intitulé « Résolution du Parlement européen sur la situation en Arménie soviétique » apprécie les manifestations publiques menées à Erevan et dans d’autres villes, dans le cadre de l'adhésion du Haut-Karabakh à l'Arménie. La structure considère que la région autonome du Haut-Karabakh est en fait une partie de l'Arménie, et a été illégalement annexée en 1923 à l'Azerbaïdjan. En outre, dans la résolution adoptée, le Parlement européen a appelé des événements Sumgaït comme « le massacre des Arméniens ». Le document affirme que les Arméniens ont été soumis à piller en Azerbaïdjan, et leur sécurité n’était pas garantie. En conséquence de cette approche, la résolution exprime clairement le soutien aux revendications des Arméniens pour le Haut-Karabakh.

Il convient de noter que les demandes avancées devant l'Union soviétique dans la résolution adoptée par le PE, ont été pleinement mises en œuvre par Moscou. Le troisième paragraphe de la résolution affirme que «nous exhortons le Conseil suprême pour étudier les propositions de compromis de la délégation arménienne à Moscou sur la gestion temporaire de l'administration centrale du Haut-Karabakh à Moscou depuis son adhésion à la Fédération de Russie, ou l'introduction d'un régime présidentiel. Par la suite, les propositions du Parlement européen ont été mises en œuvre sous la forme d'un régime présidentiel dans le Haut-Karabakh et a jeté les bases pour l'occupation de ces territoires.

Cette résolution publiée dans le «Journal officiel des Communautés européennes » en juillet 1988, affirme que même à l'époque soviétique, le Parlement européen a pris une position partiale contre l'Azerbaïdjan et était sous l'influence du lobby arménien. Ce document montre également que l'occupation du Haut-Karabakh a été planifiée par l'Ouest pendant l'ère soviétique, et il faisait partie d'un plan élaboré dans le but d'affaiblir et de diviser l'Union soviétique à l'intérieur. La résolution du PE « Sur la situation en Arménie soviétique » de 1988 est une indication de l'attitude de l'Occident envers le conflit du Haut-Karabakh et l'Azerbaïdjan dans son ensemble. Ce ratio est demeuré constant au cours des années, dans la période de l'indépendance, le Parlement européen n'a pris aucune résolution en relation avec le conflit du Haut-Karabakh qui conforme au droit international, pas sur les demandes du lobby arménien. Mais la raison est non seulement l’influence du lobby, le Parlement européen, qui préfère de travailler comme un « club chrétien » avait toujours occupé une position antiturque, anti-islamique. Comme les facteurs nationaux et religieux plus haut placés, l'Occident et ses institutions expriment et exprimeront en tout cas une position d’opposition pour tout événement important en Azerbaïdjan. Même dans les projets d'énergie qui répondent directement aux intérêts de l'Europe, ou des Jeux Européens. Par conséquent, l'évaluation politique du Parlement européen pour les élections parlementaires en Azerbaïdjan n’est pas surprenante. Nous devons seulement le regretter.

Vugar Massimoghlu, Centre analytique APA




Retour à la rubrique


Source/Lien : APA



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org