Aujourd'hui : Mercredi, 18 juillet 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
21 septembre pour la paix et la solidarité avec les migrants
Publié le : 23-09-2015

MRAP

Le 21 septembre est la journée internationale de la Paix. L’ONU a décidé qu’elle devait être le moment d’un cessez le feu généralisé et de promotion de l’alternative pacifiste de la culture de paix.

Le MRAP s'associe à toutes les initiatives en faveur de la paix qui auront lieu ce jour là.

La guerre et les interventions militaires n'ont jamais résolu aucun problème qui se pose à l'humanité ; elles n'ont jamais apporté ni la démocratie ni la paix. Aujourd'hui, 90 % des victimes des différents conflits sont des civils. Elles conduisent au cycle infernal de nouveaux conflits, amènent le chaos qui à son tour engendre des monstres comme Daesh, Boko Haram...

En ce 21 septembre 2015, le MRAP se doit de lier la question de la paix à celle des migrants. Aujourd'hui , l'urgence absolue est l'accueil de ces hommes, de ces femmes, de ces enfants qui fuient guerres, dictatures, misère et il ne saurait être question de trier entre « les bons » et les « mauvais » migrants. Ce sont toutes et tous des êtres humains en danger et la non assistance à personne en danger constitue bien un délit. Le MRAP ne saurait se satisfaire des seuls 24 000 réfugiés que la France se propose d'accueillir en 2 ans ni des 120 000 pour l'Union Européenne. Rappelons que le Liban en accueille un million (essentiellement des réfugiés syriens) pour une population de 4 millions d'habitants !

Mais au-delà de cette urgence humanitaire, il est de notre devoir de dénoncer ce qui provoque ces migrations : ce sont les guerres, le sous-développement, l’insécurité alimentaire, la misère, les injustices, le manque de démocratie et les dictatures qui écrasent leurs peuples, les répriment et portent atteinte aux droits fondamentaux de la personne humaine. Aujourd'hui on compte dans le monde environ 60 millions de personnes déplacées en raison des conflits et des persécutions. 86 % des réfugiés sont accueillis par les pays les plus pauvres

Le quotidien tragique des populations au Moyen-Orient et dans nombre de régions subsahariennes est invivable, inacceptable .

Les puissances en particulier celles qui sont membres de l’Otan et ont conduit des guerres en Afghanistan, en Irak, en Lybie, le refus de régler la question palestinienne, le soutien à la Turquie qui mène une nouvelle guerre contre le peuple kurde, le seul à affronter Daesh sur le terrain au prix d'immenses sacrifices, le soutien apporté aux pays qui arment Daesh (Qatar, Arabie Saoudite..) ainsi qu'aux régimes dictatoriaux et corrompus d'Afrique portent une lourde responsabilité dans la succession d’horreurs subies par les populations de ces régions. Celles qui soutiennent le régime de Bachar al-Assad comme la Russie portent aussi leur part de responsabilité. C'est cette situation qui contraint à l’exil des centaines de milliers d’hommes et de femmes qui n’auraient jamais souhaité quitter leur pays. Les cadavres rejetés sur les côtes méditerranéennes ( 29 000 morts en 10 ans en Méditerranée et aux portes de l'Europe) sont la conséquence de cette situation, qui est aussi le résultat de choix politiques et économiques catastrophiques. Deux chiffres monstrueux : 1800 milliards de dollars de dépenses militaires dans le Monde en 2014 , le PAM (Programme Alimentaire Mondial) aurait besoin de 353 millions de dollars pour venir en aide aux réfugiés installés dans des camps, il ne les a pas !

La France et l'Europe doivent prendre les mesures nécessaires pour des solutions politiques durables , pour le règlement pacifique des conflits, pour une réelle coopération avec les pays du Sud en commençant par annuler la dette des pays pauvres. Cela passe aussi par l'arrêt des ventes d'armes.

Paris le 21 septembre 2015





Retour à la rubrique


Source/Lien : MRAP



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org