Aujourd'hui : Vendredi, 27 avril 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Charles Aznavour en dix citations
Publié le : 23-09-2015

Par lefigaro.fr Publié le 15/09/2015 à 18:34

Charles Aznavour débute aujourd'hui une série de concerts au Palais des sports à Paris. À 91 ans, le chanteur franco-arménien, loin de raccrocher le micro, ne rate jamais une occasion de s'exprimer sur son métier, sur ses rêves ou sur des sujets d'actualités qui lui tiennent particulièrement à cœur.

● «Il ne faut pas oublier tout ce que les immigrés ont apporté à La France, les Picasso, Béart, Cioran… C'est une chance extraordinaire pour la France. Il y a peut-être parmi eux de futurs Aznavour, qui sait?» Commentant l'actualité sur les migrants, le chanteur souligne la richesse que cette immigration apporte au pays. Le Parisien,15 septembre 2015.

● «Si j'avais été blond aux yeux bleus, grand et élégant avec une voix pure, je n'aurais pas fait la même carrière.» Rencontre avec le chanteur à l'occasion de la sortie de son nouvel album Encores (Barclay/Universal Music). Le Figaro, 11 mai 2015.

● «Dans mon métier je suis le roi des emmerdeurs.» Aznavour reconnaît une certaine exigence dans son travail lors de la préparation de ses albums. Le Parisien, 5 mai 2015.

● «Je suis boulimique. Si j'arrête la scène, je meurs. Vous croyez que ça m'amuse de mourir? J'y pense depuis l'âge de 15 ans.» Malgré l'insistance de sa femme, il n'est pas question pour lui de prendre sa retraite. Le Parisien, 5 mai 2015.

● «J'aurais aimé l'impossible: l'Académie française.» À l'occasion de sa tournée mondiale l'année dernière, le chanteur fait part de ses regrets à la Radio Télévision Suisse le 25 septembre 2014.

● «J'aimerais bien faire un duo avec Stromae parce qu'on a dit, à tort, que c'est le nouveau Brel. Il n'y a pas de nouveau Brel. [...] Il y a Stromae, c'est très bien!» Lui reconnaissant un talent original, le créateur de La Bohème fait un appel du pied au jeune chanteur de la nouvelle génération qui lui a rendu indirectement hommage en intitulant l'une de ses chansons Formidable. Europe 1, 25 août 2014.

● «Quand je parle de mes dernières tournées, cela ne veut pas dire que l'on trinquera plus jamais» Extrait de Tant que battra mon coeur, un récit autobiographique ou le chanteur se dévoile à travers ses souvenirs, paru le 7 novembre 2013, aux Éditions Donquichotte.

● «Nous sommes fiers que notre Assemblée nationale préconise la pénalisation du négationnisme.» Après l'adoption par l'Assemblée nationale de la loi sur la pénalisation de la négation des génocides, Aznavour exprime sa «reconnaissance» dans une lettre adressée à Nicolas Sarkozy en décembre 2011.

● «Quand j'écris une chanson d'amour, ce n'est pas en pensant à quelqu'un mais aux phrases que je vais dire.» Se considérant plus auteur qu'interprète, Charles Aznavour conjugue amour de l'écriture et passion des mots avec une belle gourmandise. Il se confie à la rédaction du Figaro le 5 septembre 2011.

● «Si j'avais fait ce qu'attend le public, je ne serais pas là aujourd'hui.» Charles Aznavour justifie sa résistance à livrer sur scène encore et toujours les mêmes chansons, avouant passer beaucoup de temps à monter ses tours de chant. Le Figaro, 5 septembre 2011.






Retour à la rubrique


Source/Lien : Le Figaro



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org