Aujourd'hui : Dimanche, 15 juillet 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Survols russes de la Turquie: Moscou minimise
Publié le : 06-10-2015

Par RFI

Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

Publié le 06-10-2015 Modifié le 06-10-2015 à 09:14

L'Otan s'est réunie en urgence à Bruxelles, ce lundi 5 octobre, pour réagir à des incursions d'avions de chasse russes ce week-end dans l'espace aérien de l'un des 28 membres de l'Alliance atlantique, en l'occurrence la Turquie. A Moscou, on joue l’apaisement.

Le Kremlin cherche à minimiser l’incident, du moins officiellement. Les deux incursions de chasseurs-bombardiers russes dans le ciel turc ne sont même pas mentionnées par la télévision publique qui, en revanche, diffuse de nombreux reportages sur le fonctionnement des avions ou la vie des pilotes russes en Syrie.

La presse écrite n’en fait guère plus ou se contente de reprendre les dépêches d'agence. Le journal Kommersant préfère s'interroger sur le bien-fondé de la compétition entre les deux coalitions, chacune se disputant « l’honneur » d’être vainqueur du groupe Etat Islamique.

Risque d'incidents

Coté officiel, le Kremlin a confirmé en fin de journée que l’ambassadeur de Russie à Ankara avait été convoqué au ministère turc des Affaires étrangères. Mais pour lui, l’incident n’aura pas de conséquences sur les relations entre les deux pays, qui ont « une base solide ».

Pour le ministère de la Défense, la base militaire d’où partent les chasseurs-bombardiers russes n’est qu’à une trentaine de kilomètres de la frontière, et, dans certaines conditions météorologiques, ce genre d’incident peut arriver, mais il ne faut pas y voir d’intention ou de complot de la part de la Russie. La Russie a également réaffirmé qu’elle était hostile à l’idée d’Ankara de créer une zone de sécurité et d’exclusion aérienne le long de la frontière turco-syrienne.





Retour à la rubrique


Source/Lien : RFI



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org