Aujourd'hui : Dimanche, 20 août 2017
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Site officiel du Centenaire du génocide arménien de 1915
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2016 - Part I
Publié le : 16-11-2011

Le Collectif VAN alimente un Observatoire du Négationnisme, accessible en ligne. Il vous propose ici un récapitulatif des principaux faits et articles négationnistes relevés depuis 2006. Ce listing répertorie également quelques faits positifs.


Reproduction autorisée en citant la source : Collectif VAN - Observatoire du Négationnisme





Observatoire 2016


- 8 janvier 2016 : France - Le Conseil Constitutionnel a rendu sa décision concernant la QPC dont il était saisi par le négationniste et apologue d'Hitler Vincent Reynouard à propos de la loi dite « loi Gayssot » sanctionnant l'expression publique de la négation des crimes contre l'Humanité commis par le régime nazi pendant la 2GM (principalement la négation de la réalité du génocide des Juifs). Il valide la constitutionnalité de ce texte sur les deux points soulevés par VR: la liberté d'expression et l'égalité devant la loi. Sur le premier point, cela n'a rien de surprenant tant cet aspect a été étudié et ne présentait aucune faiblesse: le Conseil Constitutionnel (ci-après « CC ») a rappelé que la négation de la Shoah constitue de façon évidente un discours d'incitation à la haine et que c'est en tant que tel que son expression publique est sanctionnée (ce que nous disons sur PHDN depuis très longtemps). L'examen du second point soulevé de façon évidemment hypocrite par Vincent Reynouard, l'égalité devant la loi pouvait sembler légitime. Pour simplifier, était-il constitutionnel qu'un texte ne sanctionne que la négation de la Shoah sans sanctionner la négation d'autres génocides, en premier lieu la négation du génocide des Arméniens? La question n'était évidemment pas : cela est-il moral ou juste, mais bien cela est-il techniquement constitutionnel au regard du principe d'égalité devant la loi tel qu'il est compris en droit. La réponse apportée par le CC est positive. Cela n'aurait pas du suprendre car la négation du génocide des Juifs présente des particularités qui justifient amplement une loi dédiée.
Hélas, les circonstances (notamment une décision calamiteuse de la CEDH relative à la négation du génocide des Arméniens – «l'arrêt Perinçek»), le contenu des mémoires déposés par les parties, les plaidoiries, ont sans doute poussé le CC à fermer la porte à la possibilité de sanctionner l'expression publique du génocide des Arméniens. Sur ce point, la position de PHDN, fondée sur la fréquentation des discours niant la Shoah et le génocide des Arméniens n'a jamais varié: il faut sanctionner ce négationnisme là, car il constitue, y compris dans ses formes édulcorées, « universitaires », un discours d'incitation à la haine. Il se trouve que la défense présentée par l'avocat de Reynouard en audience était indigente (il s'est ridiculisé et semble en avoir eu parfaitement conscience). Mais trois autres parties sont intervenues de façon surprenante (ou pas) dans le même sens que VR. Une association turcophile créée pour la circonstance a tenté de faire déclarer inconstitutionnelle la loi de reconnaissance du génocide des Arméniens. Ce hors sujet a été évidemment balayé par le CC.
Nota CVAN: La décision du Conseil constitutionnel semble fermer définitivement la porte à toute loi pénalisant la négation du génocide arménien, du moins par le biais de l'élargissement de la Loi Gayssot.
Conseil Constitutionnel : Sa décision est "une victoire pour les autres discours négationnistes"
Plus d'espoir de loi contre la négation du génocide arménien?
Négationnisme : le Conseil constitutionnel entre ange et démon


- 3 février et 6 février 2016 : Le Vatican et la Belgique, soumis à une nouvelle offensive négationniste de l’État turc. "Les hommages" rendus à l'étranger aux ambassadeurs turcs exécutés par les commandos arméniens des années 70/80 semblent être le nouvel axe de frappe de la diplomatie négationniste turque. Une curieuse déclaration émanant du Saint-Siège laisse à penser que le Vatican - après la courageuse prise de position du Pape François en avril 2015 à l'occasion du Centenaire du génocide arménien - a cédé aux directives propagandistes d'Ankara. Le site du Vatican mentionne soudain, de manière incongrue, le nom d'un ancien diplomate turc, Taha Carim, Ambassadeur de Turquie près le Saint-Siège, tombé sous les balles d'un commando arménien il y a près de 40 ans. Serait-ce que le Vatican mettrait au même niveau les 1,5 million victimes du génocide arménien et les quelques représentants de l'État turc, exécutés à la fin des années 70 par des groupes armés arméniens ? Si tel était le cas, nous tenons à sa disposition la liste de toutes les personnalités arméniennes massacrées sur ordre du gouvernement Jeune-Turc en 1915, et en particulier celle des centaines d'intellectuels, écrivains et poètes, pris dans la rafle meurtrière du 24 avril 1915 : tous méritent de voir également figurer leur nom sur le site papal. Par ailleurs, l’ambassade de Turquie en Belgique souhaite ériger à Bruxelles une stèle en mémoire de Dursun Aksoy, attaché administratif de l’ambassade à Bruxelles, assassiné en 1983. Les officiels turcs essaient de mettre sur la balance deux faits de nature totalement différente, d’une part un génocide et d’autre part un attentat.
Présentation au Pape d'un livre sur l'ancienne flotte pontificale
Ankara demande une stèle à Bruxelles en mémoire d’un diplomate tué par des Arméniens


- 6 février 2016 : Turquie - Meurtre et agression raciste anti-arménienne à Istanbul. Le 6 février 2016, la presse turque a annoncé qu'un couple âgé d'Arméniens d'Istanbul, Hagop Yakup Demirci (87 ans) et sa femme Seta Ayda Demirci (79 ans), a été attaqué à son domicile de Sisli (quartier arménien d'Istanbul). Le vieil homme est mort étranglé et sa femme a été grièvement blessée. Tous deux ont été découverts dans leur appartement, bâillonnés et attachés par une corde en peau de porc, une pratique réservée à l'encontre des "infidèles", terme désignant les Arméniens en Turquie, mais aussi tous les non-musulmans. Les agresseurs étaient au nombre de trois.
Rappelons que des agressions et meurtres racistes à l'encontre de personnes âgées arméniennes se sont déjà produits à Istanbul en décembre 2012 et janvier 2013. Il en est ainsi de l'assassinat de Marissa Küçük, une vieille femme arménienne de 84 ans, déshabillée, poignardée à sept reprises, égorgée, et sur la poitrine de laquelle une croix avait été tracée au couteau, le 29 décembre 2012 à Istanbul.
Meurtre et agression raciste anti-arménienne à Istanbul
La police turque a arrêté des citoyens de la République d'Arménie qui seraient impliqués dans cet horrible meurtre. Souhaitons qu'il ne s'agisse pas encore une fois (comme dans le cas de l'assassinat de Marissa Kûçûk) d'un moyen de diversion pour masquer la politique nationaliste et raciste de l’État turc envers ses minorités.
Les auteurs de l’agression criminelle contre un couple d’Arméniens âgés à Istanbul seraient...des Arméniens...


- 9 février 2016 : Australie - Le Commissaire à la discrimination raciale du Comité Australien des Droits de l’Homme (AHRC), a choisi d'accueillir l'ATAA (Australian Turkish Advocacy Alliance) comme partenaire officiel de la campagne "Le Racisme ne passera pas par moi". Problème : l'ATAA est connue pour ses campagnes et actions agressives promouvant le négationnisme du génocide arménien de 1915 ! L'organisme australien de lobbying pro-turc ne se prive pas de faire l’éloge du Comité Talaat Pacha qui tire son nom de celui du "Hitler" turc, principal responsable de l'extermination des populations chrétiennes de Turquie, au cours de massacres de masse perpétrés sur la base de critères ethniques et religieux... On peut conclure de cette affaire affligeante, qu'il suffit donc qu'une association prétende sur son site combattre le racisme (ce que l'ATAA affirme sans vergogne) pour être adoubée partenaire d'une campagne anti-raciste.
Australie : Une organisation négationniste, partenaire d'une campagne anti-raciste...


- 12 février 2016 : Turquie - Le Profil Türk Polisi (Police turque) affiche la photo d'un islamo-fasciste des forces de police turques posant dans l'Église arménienne Sourp Giragos à Diyarbakir, en faisant le signe des Loups Gris et avec pour légende : "Le petit-fils du Sultan Alparslan apporte la foi dans l'église des infidèles".
Le quartier historique de Sur, classé au patrimoine de l'humanité et où se trouve cette magnifique église récemment restaurée, est bombardé par l'armée turque depuis plusieurs semaines sans que l'UNESCO ne réagisse. 101 ans après, par la négation, les destructions et les profanations, le génocide continue.
Diyarbakir : L'Etat fasciste turc contre "l'église des infidèles"


- 19 février 2016 : Turquie/Allemagne - Le 19 février l’ambassadeur d’Allemagne en Turquie a été convoqué au ministère turc des Affaires étrangères au sujet d’un nouveau manuel allemand centré sur le génocide arménien. Le livre a été préparé par le Professeur Mihran Dabag, le directeur de l’Institut de recherche sur la diaspora et des études sur le génocide (Institut für Diaspora und Genozidforschung) de l’Université de Bochum, en Allemagne, et les membres de son personnel. Il a été publié par le ministère de l’éducation de Saxe-Anhalt. « Le matériel a été développé sous une perspective scientifique solide,“ a déclaré Stephan Dorgerloh ministre des Affaires culturelles (Saxe-Anhalt) dans une conférence de presse, après que le magazine allemand Der Spiegel ait rapporté l’affaire dans son numéro du 2 Avril. « Je soupçonne que, dans le débat actuel les politiciens turcs tentent de se faire un capital politique intérieure.“ L’ambassadeur a été convoqué dans le cadre du débat actuel sur l’état de la liberté de la presse et d’opinion en Turquie.
La Turquie convoque l’ambassadeur d’Allemagne à propos d’un guide d’enseignement sur le génocide arménien


- 25 février 2016 : Allemagne - Le Bundestag n’a pas mis au vote un projet de loi sur la reconnaissance du génocide arménien/ Le Bundestag, où un débat sur le génocide arménien a eu lieu, le 25 février, a décidé de reporter le vote d’un nouveau projet de loi sur le génocide arménien proposé par l’Alliance 90 / Les Verts. La coalition au pouvoir a argué que ce n’était pas le bon moment pour adopter ce projet de loi et l’a renvoyé aux auteurs pour amendements. Cem Ozdemir, Président de l’Alliance 90 / Les Verts, a accepté de retirer son projet de loi, à condition que le nouveau document commun, qui sera présenté au vote au plus tard le 24 avril, qualifie clairement les événements de 1915 de « génocide ». A noter que le vice-Président de l’AN d’Arménie, Edouard Charmazanov, était présent à la session du Bundestag. Il a mis à profit sa visite à Berlin pour animer une conférence sur le génocide arménien à l’université de Berlin.
Presse arménienne : Revue du 26 février 2016
Le Bundestag reporte le vote sur le génocide au prochain 24 avril


- 25-26 février 2016 : France - Une cérémonie avait été organisée à l’Arc de triomphe le 26 février en « hommage aux victimes du génocide de Khodjaly » en présence de l’ambassadeur d’Azerbaïdjan en France, M Eltchin Amibeyov. Un concert sur le même thème a été également donné dans l’enceinte de l’église Saint Louis des Invalides, attaché au Diocèse des Armées, le 25 février. Ces manifestations, promues par l’Azerbaïdjan, s’inscrivent dans une campagne de propagande visant à faire passer les Arméniens pour des « génocideurs » et ce au lendemain des cent ans du génocide de 1915 officiellement commémoré par la France. Les événements auxquels ces cérémonies se réfèrent n’ont rien à voir avec un « génocide ». Ils s’inscrivent dans le cadre de la guerre du Haut Karabagh, qui a fait 30 000 morts de part et d’autre. Des milliers de civils arméniens ont été massacrés dans ce conflit, que ce soit dans le feu de la guerre ( bombardements continus contre Stépanakert, holocauste de Maragha-10 avril 1992,) ou à des centaines de kilomètres du front et en temps de paix : pogrom de Soumgaït du 28 février 1988 et des jours suivants (plusieurs centaines de morts), pogrom de Bakou du 13 au 19 janvier 1990 ( près de 400 morts), pogrom de Kirovabad en novembre 1988 qui fit plus d’une centaine de morts et disparus.
Le CCAF condamne l’opération de propagande orchestrée par l’Azerbaïdjan
Khodjaly : l’arbre qui cache la forêt


- 10 mars 2016 : USA - Richard Mills, l’ambassadeur américain en Arménie, s’est exprimé le 10 mars lors de sa tournée des communautés arméniennes aux États-Unis, visant à leur présenter son travail diplomatique en Arménie. Concernant le centenaire du génocide arménien, l’ambassadeur a déclaré que « les Arméniens ont été massacrés et envoyés dans des marches de la mort par l’Empire ottoman », évitant soigneusement le terme de ‘génocide arménien’. L’ambassadeur Mills a sans doute été surpris par la réaction défavorable du public à ses déclarations, non seulement sur le génocide arménien, mais aussi quand il a affirmé à tort que la Turquie combattait Daech !"
Californie : L’ambassadeur US en Arménie zappe le terme de "génocide arménien"


- 14 mars 2016 : Bulgarie/Turquie - Trois municipalités bulgares ne recevront pas de financement de l’UE dans le cadre des programmes de coopération transfrontalière entre la Bulgarie et la Turquie. La raison en est que la Turquie a interdit les partenariats avec les municipalités qui reconnaissent le génocide arménien. Les municipalités bulgares de Burgas, Haskovo et Svilengrad n’ont aucune chance de recevoir de l’argent de l’UE, en raison des obstacles dressés par la Turquie, un Etat non membre de l’UE a rapporté le 14 mars la chaîne de télévision publique bulgare bTV. Le problème provient du ministère turc des Affaires étrangères, qui interdit de travailler avec les municipalités qui reconnaissent le génocide arménien de 1915. Comme les municipalités bulgares ne sont plus en situation de trouver un partenaire turc afin de mettre en œuvre des projets communs, elles ont perdu plusieurs millions d’euros.
Génocide Arménien : La Turquie fait du chantage à la Bulgarie


- 22 mars 2016 : France/Fait positif - Le 22 mars 2016, l'Assemblée nationale a adopté à l'unanimité un amendement précisant que la gestion des monuments historiques « est exercée dans le respect de l'ordre public et de la dignité humaine ». Cet amendement avait été déposé dans des termes identiques par des députés venus des groupes Socialiste, UDI et Les Républicains. Il est en particulier destiné à faire obstacle aux cérémonies orchestrées par des États étrangers qui, tels l'Azerbaïdjan et la Turquie, utilisent la flamme du Soldat inconnu sous l'Arc de Triomphe, pour leur propagande anti-arménienne, nationaliste et négationniste.
Patrimoine historique : Un amendement pour protéger l'ordre public et la dignité humaine


- 22 mars 2016 : Belgique/Fait positif - Le colloque négationniste à l'Académie Royale de Belgique a été annulé.
Vingt associations de Belgique ont écrit à l’Académie royale, Collège Belgique, pour protester contre la tenue du colloque qui y "accueillera les 24 et 25 mars 2016 des orateurs dont les prises de parole et les écrits passés sont contraires à la dignité et à aux valeurs humaines. Il est à craindre, bien au-delà d’un doute raisonnable, que des propos négationnistes seront publiquement tenus. L’approche consistera, selon la pratique négationniste, à réduire les victimes du génocide des Arméniens à des victimes de la première guerre mondiale et à les traiter sur le même plan que les victimes civiles de l’Empire Ottoman, nombreuses sans aucun doute, décédées lors de son démembrement et de la première guerre mondiale.
Bruxelles : L'Académie Royale ouvre ses portes aux négationnistes


- 24 et 25 mars 2016 : Belgique - Un colloque à l'Académie royale de Belgique avec la participation de deux négationnistes comme orateurs [Nota CVAN : ils sont en fait cinq, voir plus bas]. Juste après plusieurs évènements dans le cadre du centenaire du génocide des Arméniens en 1915, l’Académie royale de Belgique, en collaboration avec l’Université d’UTAH (USA) organise à Bruxelles un colloque sur “Nettoyage ethnique et massacres des musulmans ottomans et turcs (1912-1913)”. Parmi les orateurs annoncés se trouvent notamment les professeurs Justin McCarthy (Université de Louisville) et Hakan Yavuz (Universite d’Utah), défenseurs ardents du négationnisme du génocide de 1915 [Nota CVAN : auxquels il faut en fait rajouter Tal Buenos, Brad Dennis et Christopher Gunn (info reçue des USA)].
Détails [sur le lien] sur le colloque “Le processus de construction de la nation dans les Balkans” qui aura lieu les 24-25 mars 2016 au Palais des académies à Bruxelles.
Nota CVAN : La thématique de la guerre des Balkans, présentée comme "explication" au génocide arménien est l'une des manoeuvres récurrentes du négationnisme d'État de la Turquie qui sert régulièrement la complainte suivante "Les Arméniens ont souffert mais les Turcs aussi dans les Balkans", alors que les Arméniens n'ont rien à voir avec les guerres balkaniques. D'autre part, l'Université de l'UTAH est connue pour héberger de nombreux négationnistes du génocide arménien.
Colloque : Le processus de construction de la Nation dans les Balkans.


- avril 2016 : Italie/Fait positif - Le parlement provincial de Sicile a unanimement reconnu le génocide arménien, devenant ainsi la 105ème structure régionale en Italie à reconnaître le crime contre le peuple arménien par le gouvernement de la Turquie ottomane pendant la Première Guerre mondiale. La résolution adoptée par le Parlement en Sicile exprime son soutien et sa solidarité avec la lutte du peuple arménien pour la reconnaissance de la réalité historique. La résolution demande au gouvernement de la Sicile et le gouvernement national à Rome de montrer une assistance commune à la reconnaissance internationale du génocide arménien et à la diffusion des faits historiques pour le bien de la paix, la démocratie et la protection du droit des nations à l’auto détermination. Le projet de résolution a été présenté par les députés Cordaro Salvatore, d’Asero Antonino, Papale Alfio et Grasso Bernadette Felice. Le Parlement sicilien est l’ un des parlements les plus anciens du monde. Il a été fondé en 1097, et comparé avec les parlements d’autres régions autonomes en Italie, il a les pouvoirs les plus étendus. Le Parlement italien a reconnu le génocide des Arméniens en l’an 2000
Le Parlement provincial de Sicile a reconnu le génocide des Arméniens


- 1er au 2 avril 2016: Les déclarations du gouvernement turc sur le Karabagh - Depuis la reprise vendredi(du 1er au 2 avril 2016) des hostilités entre séparatistes et Azerbaïdjanais, Ankara a multiplié les déclarations tonitruantes au risque d’attiser les tensions. Mardi, le Premier ministre Ahmet Davutoglu prévenait que son pays serait aux côtés du « frère » azerbaïdjanais « jusqu’à l’apocalypse ». Auparavant, le président Recep Tayyip Erdogan avait promis de soutenir Bakou « jusqu’au bout ».
Recep Tayyip Erdogan : « Le Karabakh retournera un jour, sans aucun doute, à son propriétaire originel ; il appartiendra à l’Azerbaïdjan. »
Ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu : «Les affrontements se poursuivront, si l’Arménie continue à maintenir les territoires azerbaïdjanais sous occupation », «le conflit doit être résolu dans le cadre de l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan».
« Mais bien que partageant « une identité nationale » avec l’Azerbaïdjan, la Turquie préfèrera « éviter une guerre régionale » avec la Russie », juge l’analyste Can Kasapoglu, du Centre d’études économiques et de politique étrangère (Edam) d’Istanbul.
Cessez-le-feu au Nagorny-Karabakh, les négociations commencent à Vienne
Le conflit du Haut-Karabakh doit être résolu dans le cadre de l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan, Cavusoglu
Haut-Karabagh: des propos d'Erdogan font craindre une crise durable


- 7 avril 2016 : Suède - Les médias suédois sont revenus sur l’affaire où Barbaros Leylani vice-président de l’Association nationale turque a qualifié le 7 avril les Arméniens “de chiens“ et avait parler de « laisser couler le sang » lors d’une manifestation en faveur de Bakou. Le journal Göteborgs-Posten a indiqué que le discours, qui a été postée sur YouTube, a suscité de vives réactions et a été critiqué pour son côté raciste et sa révolte ouverte contre l’autorité établie.
Suède : Mort aux chiens arméniens


- 9 avril 2016 : France - Mise en scène grotesque d'une prétendue attaque de Kurdes du PKK contre les manifestants azéris aux abords de l'ambassade d'Arménie le 9 avril à Paris. On retrouve bien là les méthodes similaires d'Erdogan et d'Aliyev visant à diaboliser les Arméniens et les Kurdes.
La manifestation azérie se déroule à gauche, mais celui qui tient la caméra ne la filme pas : sa caméra est dirigée dans la direction opposée car ce gros malin attend sagement la venue de ses potes azéris masqués et déguisés en prétendus kurdes du PKK (qui bien sûr sont ensuite mis "en déroute" par les valeureux manifestants azéris).
Une prétendue attaque de Kurdes du PKK contre les manifestants azéris (Vidéo)


- 14 avril 2016 : Parlement européen - Le 14 avril, le Parlement européen avait appelé la Turquie à reconnaître les évènements de 1915 comme un fait de génocide. Commentant les dispositions du Parlement européen, Volkan Bozkir, le ministre turc en charge des Affaires européennes a affirmé que l’initiative du Parlement européen était dénuée de tout fondement. La Turquie rejette le rapport "nul et non avenu" du Parlement européen. Ankara "renverra ce rapport au Parlement européen", notamment en raison de ses références au "génocide" arménien perpétré sous l'Empire ottoman qu'Ankara nie catégoriquement, a déclaré M. Bozkir, cité par l'agence de presse progouvernementale Anatolie.
“Le Parlement européen (PE) agit dans l’intérêt du lobby arménien en appelant la Turquie à reconnaître les événements de 1915 comme le génocide arménien“ a déclaré Devlet Bahceli, président du Parti du mouvement nationaliste. “Cet appel n’a pas de sens car il n’y a pas eu seulement le génocide arménien mais aussi un génocide envers les autres nations“ a noté Bahceli.
La Turquie dénonce le rapport «nul et non avenu» du Parlement européen
La Turquie rappelle qu’elle ne reconnaîtra jamais le génocide des Arméniens
UE-Turquie : Recul marqué dans les domaines clés
Le Parlement européen agit dans l’intérêt du lobby arménien affirme Devlet Bahceli


- 14 avril 2016 : France - 10 parlementaires français font les Relations-Presse de l'ambassadeur d'Azerbaïdjan, en publiant une lettre à Hollande sur le Haut-Karabagh.
De l'importance du respect du droit international pour le Haut-Karabakh


- 17 avril 2016 : Autriche - Dimanche après-midi près de 1800 Turcs ont protesté contre le dévoilement d’un monument arménien à Innsbruck en Autriche à l’appel de la plateforme turque tyrolienne qui regroupe plusieurs associations turques d’Autriche. Les manifestants turcs ont défilé avec des centaines de drapeaux turcs dans le centre-ville afin de s’opposer à l’inauguration le 24 avril dans le quartier de Mariahilf d’un mémorial dédié aux victimes du génocide des Arméniens en 1915. Les manifestants ont scandé le slogan “Tout pour la patrie“. “Nous protestons contre le monument dédié au soi-disant génocide arménien, dont l’inauguration aura lieu le 24 avril à Innsbruck. En tant que nation turque qui puise sa force de son histoire, nous condamnons vigoureusement cette décision de la mairie d’Innsbruck qui reconnaît le soi-disant génocide arménien sans fondement juridique ni historique“ précise le communiqué conjoint des Turcs d’Autriche qui réclament la suppression du monument.
Manifestation négationniste des Turcs contre un mémorial dédié au génocide des Arméniens à Innsbruck


- 20 avril 2016 : Turquie - La Turquie ne reconnaîtra jamais les évènements de 1915 au titre d’un génocide, a jugé utile de rappeler un représentant de la présidence turque dans un entretien publié le mercredi 20 avril. “Ainsi, Ankara n’attache aucune importance à l’appel du Parlement européen en vue de reconnaître les évènements de 1915 comme un prétendu génocide arménien”, a martelé le responsable turc, en soulignant que l’appel en ce sens du Parlement européen était une « provocation ». “La Turquie n’a cessé de répéter qu’elle était disposée à établir une commission mixte en vue d’étudier en profondeur les événements de 1915, mais la partie arménienne a toujours ignoré cette proposition”, a poursuivi le responsable turc en ajoutant que “cela confirme qu’il n’y a pas de preuve que ce prétendu génocide ait été perpétré contre les Arméniens en 1915”.
La Turquie rappelle qu’elle ne reconnaîtra jamais le génocide des Arméniens


- 22 avril 2016 : USA - À l'occasion des commémorations du génocide arménien de 1915 dont le jour officiel du souvenir est le 24 avril, le négationnisme abject de l'État turc et du site FactCheckArmenia s'est affiché dans le ciel new-yorkais, sous forme de messages publicitaires qui sont accrochés entre des gratte-ciels ou lâchés par des avions dans le ciel... Le négationnisme étatique de la Turquie s'est aussi affiché en pleine page dans les plus grands quotidiens américains.
Grande campagne négationniste dans le ciel de New-York


- 22 avril 2016 : Canada/Fait positif - Un message à l’occasion de l’anniversaire du Génocide arménien a été publié par le PM canadien Justin Trudeau, rappelant que le Sénat du Canada et la Chambre des communes ont adopté des résolutions qualifiant ces événements de Génocide.
Presse arménienne : Revue du 23 au 25 avril 2016
Canadian PM Trudeau Upholds Genocide Recognition Commitment


- 22 avril 2016 : Turquie/USA - Le ministère turc des Affaires étrangères a déclaré vendredi que la déclaration du président américain Barack Obama “sur les incidents de 1915 représentait une interprétation unilatérale de l’ histoire“.
Le président Obama a repris le terme “Medz Yeghern“, un terme arménien qui signifie « grand crime » dans un communiqué publié vendredi.
Dans une déclaration écrite, le ministère turc des Affaires étrangères a déclaré :"La déclaration du Président des Etats-Unis, S.E.M. Barack Obama le 22 avril 2016 est encore un autre exemple des évaluations sur les souffrances endurées dans les circonstances de la Première Guerre mondiale sur la base d'une approche unilatérale. La Turquie démontre sa volonté sincère de créer un avenir commun en paix entre les peuples turcs et arméniens, en fonction de leur expérience de coexistence séculaire. Il est triste de constater que les pays amis et alliés préfèrent encourager ceux qui prônent l'approfondissement de la confrontation, plutôt que de soutenir cet appel. Il est établi que les efforts pour exploiter les souffrances du passé à des fins politiques n’ont apporté aucun avantage à personne jusqu'à présent. Ainsi, ceux qui s’efforcent de tirer parti des positions politiques prises par des pays tiers à certaines dates chaque année, non seulement nuisent aux perspectives de paix et d'amitié, mais aussi manquent de respect à la douleur commune de ladite période. Dans ce contexte, nous appelons l'Administration des USA d'adopter une approche objective, prudente et constructive qui prend en considération les souffrances de toutes les parties tout en évaluant les réalités historiques sur la base d'une mémoire juste."
La Turquie critique la déclaration d’Obama à l’occasion de l’Armenian Remembrance Day
22 avril 2016, Communiqué de Presse concernant la déclaration du Président américain Barack Obama sur les événements de 1915


- 23 avril 2016 : Allemagne - Un orchestre allemand a accusé samedi les autorités turques de faire pression sur lui et l'Union européenne afin d'empêcher que le terme de "génocide" soit utilisé dans le cadre d'un concert qu'il donne autour des massacres dont les Arméniens ont été victimes à partir de 1915. Le 24 avril est la date-anniversaire du déclenchement des événements survenus dans l'ancien empire ottoman.
Génocide arménien : un orchestre allemand dénonce des pressions turques sur un concert


- 24 avril 2016 : Turquie - Le Président Erdogan présente à nouveau ses "condoléances" aux Arméniens pour les "incidents de 1915", manière perverse de réitérer le discours négationniste de la Turquie. Le 23 avril 2014, ces condoléances - émises en grandes pompes pour la première fois - avaient bénéficié d'une traduction dans une dizaine de langues et de leur mise en ligne sur le site du gouvernement turc. Cette année, rien d'officiel : seule la presse de Turquie a reproduit le courrier du président turc.
Anadolu Agency en profite pour ajouter à la suite du communiqué la "version" négationniste officielle de la Turquie sur le génocide arménien de 1915 : Anadolu Agency - Erdogan présente ses condoléances à la communauté arménienne à la mémoire des événements de 1915
La déclaration d'Erdogan pour le 24 avril 2016
Incidents de 1915: Message du président Erdogan à l'archevêque de l'église arménienne de Turquie
Presse arménienne : Revue du 23 au 25 avril 2016


- 26 avril 2016 : Allemagne - Des émeutes ont eu lieu mardi soir à l’Université de Duisburg-Essen. La raison était une rencontre avec l’auteur Şahin Ali Söylemezoğlu qui devrait tourner autour de l’attaque de la « Banque ottomane » à Constantinople en 1896. Şahin Ali Söylemezoğlu étant connu comme un négationniste du génocide arménien, des manifestations ont eu lieu avant et pendant la conférence elle-même pour protester contre l’événement. Avant l’évènement l’ASta (Allgemeine studierendenausschuss) qui est le conseil de représentation des étudiants avait critiqué l’autorisation par l’Université d’un tel événement. Le communiqué du conseil stipule que : “La mise à disposition des locaux de l’université permet à un historien auto-proclamé et à ses thèses de recevoir un vernis scientifique.“ L’université a publié un communiqué de presse sous le titre : “Aucune censure“. Acceptant ce qu’elle a qualifié de discours “correctement orienté“, l’université a condamné dans le même temps les thèses qui nient le génocide arménien.
Émeutes à l’université de Duisburg suite à une conférence d’un négationniste du génocide arménien



- 27 et 28 avril 2016 : Espagne/Fait positif - Les villes espagnoles de Carcaixent, Alaquas et Elda ont officiellement reconnu et condamné le génocide arménien les 27 et 28 avril. Toutes les forces politiques représentées au sein du Conseil municipal de Carcaixent ont adopté à l’unanimité la déclaration institutionnelle. Les représentants du Parti populaire et Ciudadanos se sont abstenus lors du vote à Alaquas. A Elda le Parti Ciudadanos était la seule force d’opposition à la résolution. Des représentants de la communauté arménienne ont participé aux séances dans les trois villes et ont exprimé leur gratitude aux conseils municipaux.
Trois villes espagnoles reconnaissent le génocide arménien


-03 mai 2016 : USA/Fait positif - La Virginie occidentale reconnaît le génocide arménien devenant ainsi le 44 ème État à reconnaître le génocide arménien avec la proclamation du gouverneur Earl Ray Tomblin déclarant Avril 2016 comme « Le mois de la sensibilisation et de la prévention du génocide » dans cet Etat montagneux, a rapporté le Comité National Arménien d’Amérique Région de l’Est (ANCA-ER). Citant l’assassinat de plus de 1,5 million d’Arméniens et un million de Grecs et d’ Assyriens entre 1915 et 1923, et le génocide en cours contre les chrétiens, les Yézidis et les autres minorités au Moyen-Orient, la proclamation du gouverneur Tomblin note que “reconnaître et se souvenir constamment du génocide arménien, de l’Holocauste et tous les cas du passé et de génocide en cours, nous aide à protéger la mémoire historique, veiller à ce que des atrocités similaires ne se reproduisent plus, et rester vigilants contre la haine, la persécution et la tyrannie. “
La Virginie occidentale reconnaît le génocide arménien


-28 mai 2016 : Allemagne - Une manifestation négationniste d'ultra-nationalistes turcs s'est tenue hier, samedi 28 mai 2016, à Berlin contre la résolution du Bundestag qui va se prononcer en début de semaine sur la reconnaissance du génocide arménien.
Manifestation négationniste à Berlin ( en direct)


-2 juin 2016 : Allemagne/Fait positif - Le 2 juin 2016, le Bundestag allemand reconnaît le génocide arménien à l'unanimité moins une voix contre et une abstention, ajoutant que l'Empire allemand porte une part de responsabilité comme principal allié militaire de l'Empire ottoman.
Reconnaissance politique du génocide arménien

Réaction turque : La Turquie a rappelé son ambassadeur à Berlin pour protester contre cette "erreur historique" et menacé de prendre des mesures de rétorsion.
"Cette résolution va sérieusement affecter les liens turco-allemands", avait averti après le vote le président turc Recep Tayyip Erdogan.
La résolution votée par le Bundestag, "nulle et non avenue" pour Ankara, a "sérieusement endommagé les relations entre l'Allemagne et la Turquie", a déploré M. Yildirim.
Selon le Premier ministre Binali Yildirim « le Parlement allemand a approuvé un mensonge historique » et il a qualifié la déportation des Arméniens en 1915 de migration.
Le ministre de la Justice, Bekir Bozdag, cité par le quotidien Milliyet, avait renvoyé l'Allemagne à son passé nazi: "D'abord, vous brûlez des juifs dans des fours et ensuite vous venez accuser le peuple turc de cette calomnie de génocide".
« Cette décision n’a aucune valeur ni de sens pour la Turquie. Nous condamnons dans les termes les plus vigoureux cette décision », - Le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin
La plupart des journaux turcs, dont plusieurs affichaient des photos de Mme Merkel avec la moustache d'Hitler, ont exprimé leur indignation en une : "Les nazis aboient, la caravane passe", titrait Akit; "Honte à vous", regrettait Hürriyet; "Dummkopf !" ("imbécile", en allemand), assenait Aksam.

Communiqué du Ministère des Affaires étrangères de la Turquie - "L’Allemagne ne doit pas politiser un événement historique qui a eu lieu il y a 101 ans et doit faire preuve de l’équité et de l’objectivité qu’exige le droit européen dont elle est partie intégrante. Dans ce sens, nous tenons à rappeler une fois de plus les constats juridiquement contraignants de la Cour européenne des droits de l'homme que ;
- Le récit arménien ne reflète pas la vérité absolue et peut être discuté librement;
-les opinions questionnant le récit arménien sont sous la protection absolue de la liberté d'expression;
-et qu’aucune parallèle ne peut être établi entre les événements de 1915 et l'Holocauste.
Il est préoccupant que le Parlement de la République fédérale d'Allemagne interprète l'histoire de façon arbitraire, sans tenir compte du droit."
Génocide arménien: pas de "détérioration totale" des liens Berlin-Ankara
Réaction turque après la décision prise par le Bundestag
Turquie/ le vote du Bundestag : Communiqué du Ministère des Affaires étrangères de la Turquie
Communiqué de presse concernant la résolution adoptée par le parlement de la République Fédérale d’Allemagne
Le Premier ministre turc qualifie la déportation des Arméniens en 1915 de migration


-4 juin 2016 : Turquie - Suite au vote le 2 juin 2016 de la résolution allemande reconnaissant le génocide arménien de 1915, des manifestants se réunissent à Istanbul aux cris de "Un bon Arménien est un Arménien mort".
Anti-‪‎German‬ protests in ‪Istanbul‬


-12 juin 2016 : Espagne/Fait positif - La ville de Mérida a officiellement reconnu le 9 juin le génocide des Arméniens. Le Conseil municipal de Mérida a voté à l’unanimité des quatre groupes politiques, la résolution présentée par l’Union arménienne Ararat nous informe le ministère arménien des Affaires étrangères. La ville de Mérida a confirmé dans cette résolution que les évènements de 1915-1923 dans l’Empire ottoman doivent être qualifiés de « génocide».
La ville espagnole de Mérida a officiellement reconnu le génocide des Arméniens


-15 juin 2016 : Allemagne - Des avocats d’origine turque déposent une plainte constitutionnelle contre le vote du Bundestag. La plainte a été enregistrée par la Cour constitutionnelle sous le numéro 2 BvE 1177-1116 et elle est dirigée contre la résolution dite “arménienne“.
Plainte constitutionnelle contre la décision du Bundestag de reconnaître le génocide arménien


-24 juin 2016 : Vatican/Arménie/Fait positif - Dès son arrivée à Erevan, vendredi, pour une visite de trois jours (24-25 juin), le souverain pontife a ainsi utilisé le mot de génocide pour décrire le massacre d’environ 1,5 million d’Arméniens par l’Empire ottoman en 1915-1916 et prié pour qu’un tel drame ne se reproduise jamais.
« Cette tragédie, ce génocide, a marqué malheureusement le début de la triste série des catastrophes immenses du siècle dernier », avait affirmé vendredi le pape au premier jour de sa visite en Arménie devant le président Serge Sarkissian et la classe politique arménienne.
En Arménie, le pape ravive la mémoire du génocide


-26 juin 2016 : Turquie - La Turquie a qualifié de « très malheureux » les propos du pape François évoquant un génocide en Arménie sous l'Empire ottoman. Des propos qui relèvent, selon elle, de « la mentalité des croisades ». « Cette tragédie, ce génocide, a marqué malheureusement le début de la triste série des catastrophes immenses du siècle dernier », avait affirmé vendredi le pape au premier jour de sa visite en Arménie devant le président Serge Sarkissian et la classe politique arménienne. Réponse d'Ankara : « ce n'est pas un point de vue objectif qui correspond à la réalité », a affirmé samedi soir le Premier ministre adjoint Nurettin Canlikli, cité par l'agence turque d'information Anadolu. « On peut voir toutes les marques et les reflets de la mentalité des croisades dans les propos du pape », a-t-il ajouté.
« Le Pape François a une nouvelle fois montré son attachement inconditionnel aux théories arméniennes sur les événements de 1915, contraires aux réalités historiques et au droit et dont le caractère irréel et calomnieux a été prouvé » (MAE turc - 27 juin 2016)
« Le Pape a montré son attachement inconditionnel aux théories arméniennes » (MAE turc)
Communiqués de Presse du Ministère des Affaires étrangères de la République de Turquie
Génocide arménien : Ankara dénonce la "mentalité de croisade" du pape


-27 juin 2016 : Allemagne - Les négationnistes turcs ont protesté lundi dans la ville allemande de Duisburg contre la reconnaissance du génocide arménien par le Bundestag. Lors du rassemblement, “l’initiative Duisburg“ qui est à l’origine de la manifestation devant la mairie de Duisburg, a reçu le soutien de diverses organisations non gouvernementales et d’associations turques. Les manifestants portaient des drapeaux turcs et scandaient des slogans contre la reconnaissance du génocide arménien par le Bundestag allemand. Les Turcs ont également publié une déclaration contre la résolution dans laquelle il est dit qu’ils “n’acceptent pas les allégations arméniennes“ et “appellent l’accusateur à présenter les éléments de preuve“. Le Conseil d’intégration de la ville Duisburg avait voté une résolution s’opposant à la reconnaissance du génocide arménien par le Bundestag. Sous la pression du maire de Duisburg le conseil d’intégration a pris la décision de la retirer.
Génocide arménien : Les négationnistes turcs ont manifesté à Duisburg





Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2006

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2007

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2008 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2008 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2009 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2009 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2010 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2010 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2011

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2012

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2013

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2014 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2014 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2015 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2015 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2016 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2016 - Part II

*********************************************

Sommaire de l'Observatoire du Négationnisme

*********************************************

Reproduction autorisée en citant la source :
Collectif VAN - Observatoire du Négationnisme




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org