Aujourd'hui : Mercredi, 21 novembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Agenda - Francis Veber : "Deux génocides, deux Murs des lamentations dans le sang"
Publié le : 27-09-2010

Francis Veber : "Deux génocides, deux Murs des lamentations dans le sang" - Agenda Collectif VAN - www.collectifvan.org - "Que ça reste entre nous" : les mémoires de Francis Veber, dramaturge, dialoguiste et scénariste viennent de paraître chez Laffont. «Je suis né à Neuilly, d'un père juif et d'une mère arménienne. Deux génocides, deux Murs des lamentations dans le sang, tout pour faire un comique.» Dès la première phrase de ces Mémoires, le ton est donné. C'est celui d'un homme qui, pour reprendre l'expression de son ami Depardieu, «porte lourd», et qui a la politesse d'en parler avec légèreté. Héritier d'une lignée d'écrivains, sa famille ne tient pas à ce qu'il poursuive dans cette voie. Mais de toute évidence, il était fait pour raconter des histoires. Ses mémoires sont aussi l'histoire de ses pièces de théâtre et de ses films qu'il raconte, et de ses rencontres avec des acteurs, de Jacques Brel à Dany Boon, en passant bien sûr par ses acteurs fétiches, Gérard Depardieu et Pierre Richard. Neveu de feu le Dr Nicolas Agadjaniantz (époux de l'une des soeurs des fondateurs de Caviar Pétrossian), Francis Veber est l'oncle de la princesse Sophie Audouin-Mamikonian, auteur de Tara Duncan, «petite soeur» de Harry Potter : du fait du désistement du metteur en scène, sa nièce Sophie a hérité du titre d'authentique prétendante au trône d'Arménie...


Que ça reste entre nous
Veber, Francis
R. Laffont , Paris
Parution : septembre 2010

Résumé


Les mémoires de Francis Veber, dramaturge, dialoguiste et scénariste. Héritier d'une lignée d'écrivains, sa famille ne tient pas à ce qu'il poursuive dans cette voie. Mais de toute évidence, il était fait pour raconter des histoires. C'est aussi l'histoire de ses pièces de théâtre et de ses films qu'il raconte, et de ses rencontres avec des acteurs, de Jacques Brel à Dany Boon.

Quatrième de couverture

«Je suis né à Neuilly, d'un père juif et d'une mère arménienne. Deux génocides, deux Murs des lamentations dans le sang, tout pour faire un comique.»

Dès la première phrase de ces Mémoires, le ton est donné. C'est celui d'un homme qui, pour reprendre l'expression de son ami Depardieu, «porte lourd», et qui a la politesse d'en parler avec légèreté.

Héritier d'une lignée d'écrivains, dont l'un des plus célèbres fut son grand-oncle Tristan Bernard, Francis Veber passa son enfance entre son père, homme de lettres lui aussi, brisé par la guerre, et une mère qui pondait à la chaîne des romans à l'eau de rose pour nourrir à grand-peine toute la famille. Leur échec professionnel n'était pas encourageant pour Francis qui rêvait d'écrire, d'autant qu'ils lui répétaient sans arrêt que c'était le pire métier du monde. Il les écouta et tenta pendant des années d'échapper à son destin.

Il fit quatre ans de médecine, deux ans de licence de sciences et trois ans de journalisme, autant de disciplines qu'il traversera avec la même distraction, la même maladresse que Pierre Richard dans les scénarios qu'il allait plus tard écrire pour lui. Et quand, à près de trente ans, viré de son journal, il se retrouva à la rue, il se lança enfin dans ce pour quoi il était fait : raconter des histoires.

Ces Mémoires ne sont pas seulement des anecdotes de cinéma ou de théâtre. Ni des portraits des «monstres sacrés» qu'il a rencontrés, Lino Ventura, Jacques Brel, Gérard Depardieu, Pierre Richard, Dany Boon... Ils nous parlent d'un homme qui, dans sa vie personnelle comme dans sa vie professionnelle, a fait un long parcours du combattant pour nous offrir cette denrée si mystérieuse et si fragile : le rire.


Filmographie de Francis Veber :

Scénariste
The Dinner
de Jay Roach - 2010

Scénariste, Scénariste (version originale)
L'Emmerdeur
de Francis Veber - 2008

Acteur, Réalisateur, Scénariste, Dialoguiste

Terminus
de Francis Veber - 2006

Réalisateur, Scénariste
La Doublure
de Francis Veber - 2006

Réalisateur, Scénariste, Producteur associé
The Closet
de Gurinder Chadha - 2004

Scénariste
Tais-toi !
de Francis Veber - 2003

Réalisateur, Scénariste, Dialoguiste
Le Placard
de Francis Veber - 2001

Réalisateur, Scénariste, Dialoguiste
Dead Letter Office
de John Ruane - 1998

Scénariste
Le Dîner de cons
de Francis Veber - 1998

Réalisateur, Scénariste

Father's Day
de Ivan Reitman - 1997

Scénariste, Producteur exécutif
Le Jaguar
de Francis Veber - 1996

Réalisateur, Scénariste
The Birdcage
de Mike Nichols - 1996

Scénariste
Fantôme avec chauffeur
de Gérard Oury - 1996

Scénariste
My father, ce héros
de Steve Miner - 1994

Scénariste
Out on a limb
de Francis Veber - 1992

Réalisateur
Pure Luck
de Nadia Tass - 1991

Scénariste, Producteur exécutif
Les Trois fugitifs
de Francis Veber - 1989

Réalisateur, Scénariste, Producteur exécutif
Les Fugitifs
de Francis Veber - 1986

Réalisateur, Scénariste
Hold-Up
de Alexandre Arcady - 1985

Scénariste
L'Homme à la chaussure rouge
de Stan Dragoti - 1985

Scénariste
Les Compères
de Francis Veber - 1983

Réalisateur, Scénariste
The Toy
de Richard Donner - 1982

Scénariste
Partners
de James Burrows - 1982

Scénariste
La Chèvre
de Francis Veber - 1981

Réalisateur, Scénariste
Buddy Buddy
de Billy Wilder - 1981

Scénariste
Les Seducteurs
de Bryan Forbes, Edouard Molinaro, Dino Risi, Gene Wilder - 1980

Scénariste
La Cage aux folles II
de Edouard Molinaro - 1980

Scénariste
Cause toujours... tu m'intéresses !
de Edouard Molinaro - 1979

Scénariste
Coup de tête
de Jean-Jacques Annaud - 1979

Scénariste
La Cage aux folles
de Edouard Molinaro - 1978

Scénariste
Le Jouet
de Francis Veber - 1976

Réalisateur, Scénariste
On aura tout vu
de Georges Lautner - 1976

Scénariste, Dialoguiste
Adieu poulet
de Pierre Granier-Deferre - 1975

Scénariste
Le Téléphone rose
de Edouard Molinaro - 1975

Scénariste
Peur sur la ville
de Henri Verneuil - 1975

Dialoguiste
Le Retour du grand blond
de Yves Robert - 1974

Scénariste
Le Magnifique
de Philippe de Broca - 1973

Scénariste
La Valise
de Georges Lautner - 1973

Scénariste
L'Emmerdeur
de Edouard Molinaro - 1973

Scénariste
Le Grand Blond avec une chaussure noire
de Yves Robert - 1972

Scénariste
Il était une fois un flic
de Georges Lautner - 1972

Scénariste
Appelez-moi Mathilde
de Pierre Mondy - 1969


Lire aussi :

Tara la «sortcelière»



Retour à la rubrique


Source/Lien : La Procure



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org