Aujourd'hui : Dimanche, 15 décembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
A la Une - De Nor Zartonk à Garo Paylan, l’héritage de Hrant Dink
Publié le :






















































Info Collectif VAN - www.collectifvan.org

Communiqué du Collectif VAN - 19 janvier 2017

De Nor Zartonk à Garo Paylan, l’héritage de Hrant Dink

Il y a 10 ans, le 19 janvier 2007, un colosse aux pieds d’argile tombait sur un trottoir d’Istanbul, abattu de trois balles dans la tête tirées par un jeune nationaliste turc pétri de haine raciste.

L’homme qui gisait dans son sang, face contre terre, était une figure charismatique de la société civile progressiste de Turquie. Homme de gauche, journaliste arménien, fondateur de Agos, un hebdomadaire bilingue arménien-turc, Hrant Dink traçait son sillon depuis 1996 aux commandes de ce média novateur et engagé qui faisait du dialogue entre Turcs et Arméniens sa ligne directrice.

Souvent décrié en diaspora pour ses positions jugées trop conciliantes, Hrant Dink a pourtant contribué à faire sauter en Turquie le tabou du génocide arménien. C’est aussi ce qui lui aura coûté la vie : au pays du négationnisme-roi, parler du génocide arménien est toujours passible de prison au titre de l’Article 301 du Code Pénal turc. Soucieux de se revendiquer comme « Arménien et citoyen turc » (et non « Turc d’origine arménienne »), désigné comme traître, condamné pour « insulte à l’identité turque », coupable aux yeux de l’opinion publique turque et des médias, Hrant Dink était dès lors mûr pour servir de cible à un jeune de 17 ans, téléguidé par les forces occultes du pouvoir que l’on désigne en Turquie sous le vocable d’« Etat profond ».

En 2007, l’onde de choc causée par l’assassinat de Dink était telle qu’elle a largement dépassé le cadre de la petite communauté arménienne de Turquie, descendante des trop rares rescapés du génocide de 1915. Les obsèques du journaliste arménien ont réuni 200.000 personnes à Istanbul, défilant avec des panneaux « Nous sommes tous des Arméniens ». Ce faisant, ces Turcs et ces Kurdes ont défié les préjugés racistes enseignés dès l’école primaire ou martelés par les plus hauts personnages de l’Etat. Car en Turquie, être traité d’« Arménien » est considéré comme la pire insulte...


Lire la suite dans les Infos Collectif VAN en page d'accueil en cliquant sur le lien ci-dessous:

De Nor Zartonk à Garo Paylan, l’héritage de Hrant Dink




Retour à la rubrique


Source/Lien : Infos Collectif VAN



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org