Aujourd'hui : Vendredi, 5 juin 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
A la Une - "Publi-reportage" pro-azéri sur Causeur : Le flop de Bakou
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Retour sur le papier en deux parties ("Bakou is back"), publié les 6 et 7 mai derniers par Gil Mihaely, Directeur de la publication de Causeur, et dédié à la gloire de l'Azerbaïdjan. Le Collectif VAN avait immédiatement réagi en postant le 7 mai deux commentaires sur le site de Causeur, commentaires que nous reproduisons ici. Il est plaisant de constater que les autres messages postés par les internautes à la suite des deux articles se gaussent en grande partie de la partialité de "l'historien-journaliste". Visiblement, l'exercice promotionnel de Gil Mihaely, dont le séjour en Azerbaïdjan a été payé par les autorités du pays, n'a pas convaincu. Il nous a par contre donné l'occasion d'attirer l'attention des lecteurs sur les "oublis" orientés du journaliste. À l'instar de la classe politique, la presse ne devrait-elle pas se remettre en question pour réguler les pratiques de ces "publi-reportages" déguisés, et entamer un projet de moralisation de la vie médiatique ? Être invité à l'étranger tout frais payés par un régime autoritaire et adepte de la corruption est une chose. Se départir de son rôle d'information pour se faire le porte-parole d'un État étranger en présentant une vision unilatérale des faits, en est une autre.


Lire l'article de Gil Mihaely sur Causeur :

Bakou is back! (1/2)

L’Azerbaïdjan perd patience sur le dossier du Haut-Karabakh


Bakou is back! (2/2)
De la reconstruction à la puissance


Les deux commentaires du Collectif VAN, postés sur Causeur :

7 Mai 2017 à 11h04
Collectif VAN dit


“L’auteur a participé à un voyage de presse dans le pays à l’invitation de l’Etat azerbaïdjanais.”
Tout est dit dans cette petite note de bas de page qui nous éclaire sur le caractère de ce “publi-reportage” à la gloire de la dictature azérie.
Gil Mihaely – qui porterait la double casquette d’historien et de journaliste – enterre tout à la fois les principes de neutralité des chercheurs en histoire et ceux de la solidarité avec les journalistes azéris qui croupissent en prison sous le régime d’Ilham Aliyev, président qualifié par RSF de “prédateur des droits de l’homme”. Mais peu importe, il faut que l’auteur fasse ici preuve de reconnaissance envers ce pouvoir généreux qui a financé son voyage. Exit donc les mentions des massacres et pogroms anti-arméniens qui ont émaillé l’histoire des 100 dernières années, y compris à l’époque soviétique (Soumgaït et Kirovabad en 1988, Bakou en 1990) ou durant la guerre (Maragha en 1992, village martyr qui n’a rien à “envier” à Oradour-sur-Glane), les discriminations systématiques envers les Arméniens du Karabagh et du Nakhitchevan, les implantations de populations azéries visant à modifier le caractère arménien de ces deux provinces historiques, avec pour résultat une mission réussie pour le Nakhitchevan où ne vit plus aucun Arménien depuis des décennies. Mais le Karabagh résiste, alors que le rapport de force est sans conteste favorable à Bakou dont le budget militaire annuel équivaut au budget national annuel de l’Arménie. Cette dernière – soumise à un double blocus turc et azéri – n’a bien évidemment pas les moyens de lobbying de son agressif voisin azéri qui use et abuse de la “diplomatie du caviar”, y compris par la corruption de représentants du Conseil de l’Europe comme l’ont révélé de recents articles émanant de journalistes qui, pour leur part, ne doivent rien à Bakou.

Collectif VAN
[Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
http://www.collectifvan.org – contact@collectifvan.org


---

Deuxième message du Collectif VAN, posté sous la 2e partie de l’article, en réponse à des questions ou commentaires de lecteurs portant sur l'éventualité d'une nouvelle attaque de l'Azerbaïdjan sur le Karabagh :


7 Mai 2017 à 15h18
Collectif VAN dit :


“L’Azerbaïdjan a déjà déclenché une nouvelle guerre le 2 avril 2016. Malgré cette attaque surprise qu’il a menée avec des moyens considérables et des méthodes que ne renierait pas Daech (décapitation et mutilations de soldats arméniens, mutilations et assassinats de personnes âgées dans les villages arméniens envahis, bombes visant des écoles primaires), l’Azerbaïdjan a demandé un cessez-le-feu au bout de 4 jours au vu des lourdes pertes humaines subies. La différence entre les deux protagonistes est que les Arméniens se battent pour leurs terres, pour y vivre libre et dignement, tandis que l’Azerbaïdjan fait appel à des mercenaires. Mais il a effectivement les moyens d’en aligner un nombre considérable avec une technologie de pointe livrée par Israël (qui forme aussi les militaires azéris). La Russie, quant à elle, fournit de l’armement aux deux belligérants et a donc intérêt à ce que ce conflit larvé perdure. Pour sa part, la Turquie est dans la droite ligne de sa politique génocidaire et négationniste et apporte son soutien – au nom de la solidarité entre les peuples turciques – à son petit frère turcophone, l’Azerbaïdjan. Blocus et menaces d’agression militaire sur l’Arménie en soutien à l’Azerbaïdjan : on a là la politique typique d’un État turc sûr de son impunité depuis le génocide de 1915. Ankara partage avec Bakou les mêmes valeur de racisme et de haine à l’encontre des minorités non-turques. Ces dernières sont régulièrement désignées comme coupables de tous les maux : ce sont des victimes expiatoires parfaites pour de futures attaques massives. Ce qui est navrant, c’est que dans le contexte explosif qui prévaut en Turquie et au Caucase, certains journalistes choisissent le camp des assassins d’hier et sans doute de demain.”

Collectif VAN
[Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
http://www.collectifvan.org – contact@collectifvan.org


Lire l'article original :

Bakou is back! (1/2)

L’Azerbaïdjan perd patience sur le dossier du Haut-Karabakh

Bakou is back! (2/2)
De la reconstruction à la puissance


Lire aussi le Dossier du Collectif VAN : L'Azerbaïdjan, une dictature nationaliste et négationniste




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org