Aujourd'hui : Jeudi, 20 février 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
A la Une - Génocide des Tutsi : Procès en appel Ngenzi/Barahira - J21
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous présente ici le compte rendu de l’audience du procès en appel Ngenzi/Barahira du Jeudi 7 juin publié sur le site du Collectif des Parties Civiles pour le Rwanda (CPCR).

Légende photo : Tito Barahira and Octavien Ngenzi




Collectif des Parties Civiles pour le Rwanda (CPCR)

Procès en appel de Ngenzi et Barahira. Jeudi 7 juin 2018. J 21.
08/06/2018

Interrogatoire de Octavien NGENZI (suite)


Maître LAVAL prend la parole et revient sur la journée du 8 avril. NGENZI a pris la décision de ne pas se rendre à la réunion organisée par le préfet. Mais connaît-il les instructions qui ont été données ?

L’accusé n’a pas entendu la convocation des bourgmestres à la radio : il avait décidé de se rendre à Rubira. Il se serait rendu chez le préfet, le soir, à son domicile, après être passé par l’hôpital. Mais il est incapable de donner les instructions données. Maître LAVAL va les lui rappeler en se référant au jugement de GACUMBITSI, le bourgmestre de Rusumo, au TPIR. Selon l’accusé du TPIR, « chaque bourgmestre a fait le point sur la sécurité dans sa commune. » Aucun problème à Rusumo. Mais les consignes données aux bourgmestres ont été précises :

Assurer la sécurité en organisant des réunions.
Instaurer un couvre-feu.
Organiser des rondes nocturnes avec participation de la population.
Ces décisions, claires, ont été diffusées sur Radio Rwanda.

NGENZI de répondre qu’il devait s’exécuter et tente de se justifier. Il manquait de moyens pour appliquer ces instructions. Son choix a été d’aller « calmer les têtes chaudes » là où il y avait de l’insécurité. Il a sauvé RUKINGA.

Maître LAVAL se voit obligé de lui rappeler qui était Godefroid RUZINDANA : membre du PSD, Hutu modéré, considéré comme un complice du FPR qui avait été emprisonné 9 mois en 1990. Il était hostile au génocide, a été destitué et l’a payé de sa vie, lui et toute sa famille.

Qu’a fait l’accusé le 8 avril ? Il est intervenu là où on lui a demandé de venir. Il a utilisé la police communale, demandé la réquisition des forces armées. « Les tueurs étaient des chiens enragés ! Les chiens enragés, on les tue. Mais les hommes ? Est-ce que je pouvais les tuer ? »


Lire la suite dans les Infos Collectif VAN en page d'accueil en cliquant sur le lien ci-dessous:

Génocide des Tutsi : Procès en appel Ngenzi/Barahira - J21





Retour à la rubrique


Source/Lien : Infos Collectif VAN



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org