Aujourd'hui : Jeudi, 14 novembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !


Album 5 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - II
Mise en ligne :

Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien.

Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Une quarantaine de participants – le plus souvent Arméniens, Turcs et Kurdes - venus pour l’essentiel de France, des Pays-Bas (tous étudiants), de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, mais aussi de Turquie, sont partis à la rencontre des traces architecturales de la présence arménienne, mais aussi de ceux que les Turcs nomment « les restes de l’Epée », ces Arméniens islamisés, cachés, que l’on découvre ces dernières années, en Anatolie.

Ce voyage était également conçu comme un pont pour tisser des liens et rentrer officiellement en contact avec les responsables kurdes locaux. Ces derniers, généralement des « co-maires » du HDP, ont reçu la délégation d’Ara Sarafian dans les mairies et centres associatifs de leurs municipalités, avec un discours unanime : « Ces terres sont aussi les vôtres, revenez ». Tous reconnaissent et regrettent le rôle joué par les Kurdes en 1915 dans ce qu’ils nomment sans problème en turc « Ermeni Soykirim » (génocide arménien). Alors que la délégation poursuivait sa route vers Diyarbakir pour les commémorations du centenaire du génocide arménien, Séta Papazian est retournée le 22 avril sur Istanbul pour se joindre à la délégation antiraciste menée par l’EGAM, non sans profiter d’abord de sa dernière journée aux abords du lac de Van pour visiter l’église arménienne d’Aghtamar, sur l’île du même nom.

Détails du programme en anglais :

http://www.gomidas.org/projects-and-studies/show/18

http://www.hum.leiden.edu/lias/lias-highlights/leiden-university-trip-to-turkey.html

Voici, jour par jour, une sélection des photos de Séta Papazian concernant le programme suivi par la délégation de l’historien anglais Ara Sarafian. Ici, une partie de ses photos pour la journée du 20 avril 2015. Elles concernent les villes de Tatvan et de Mutki où vivent encore quelques familles arméniennes islamisées.

© Photos Séta Papazian/www.collectifvan.org

A noter : Vous souhaitez aller visiter la région de Bitlis ? Contactez notre guide kurde, anglophone, journaliste et militant pro-arménien, Hişyar Barzan Şerefhanoğlu. Tant qu'à rémunérer un guide, autant que ce soit quelqu'un comme Barzan, un garçon honnête qui connaît son sujet, notre histoire, et les lieux arméniens.


Voir plus de photos sur ce lien :

Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime




retour à la photothèque





Rue principale de Mutki. Nous sommes en période électorale. A gauche, la mairie, aux mains du HDP. A droite, le local des fascistes du MHP…



Le local du MHP. Kurdes et fascistes, ça existe donc encore…



Au bout de la ville, l’ancien quartier arménien de Mutki.



Comme partout, les gosses, souriants, font des pieds et des mains pour se faire tirer le portrait. A droite, Mehmet, 12 ans.



Le co-maire HDP, Ozcan Birlik, prend la tête du cortège qui se rend dans les hauteurs de Mutki, là où vivent encore 8 familles arméniennes islamisées.



Ozcan Birlik et Bogos Tomasian. Entre eux, en arrière-plan, notre guide, le journaliste Hişyar Barzan Şerefhanoğlu.



Le cortège grimpe, gentiment surveillé par un policier municipal…



Le co-maire HDP, Ozcan Birlik, marque un arrêt devant la maison de son père.



Notre Delal ferait-elle les yeux doux à Monsieur Birlik père ?



Bon, c’est une affaire qui roule, ça. :)
   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org