Accueil | Tout savoir sur VAN | Salle de Presse | Actions VAN | News | Agenda | Photothèque | Contactez-nous


Agenda - L'Arménie, invité d'honneur au Festival "Saint-Maur en toutes libertés"
Publié le : 09-11-2011

Agenda - L'Arménie, invité d'honneur au Festival "Saint-Maur en toutes libertés" - Agenda Collectif VAN - www.collectifvan.org - Depuis trois ans, la ville de Saint-Maur-des-Fossés a créé Saint-Maur en toutes libertés, un festival au concept unique, alliant la culture aux droits de l’homme, sous le haut patronage d’Henri Plagnol, Député-Maire. Le Festival Saint-Maur en toutes libertés, fait découvrir chaque année au grand public, une région du monde, tant par ses aspects culturels que géopolitiques. Après le Tibet, le Japon, la Corée, cette année le festival mettra à l’honneur l’Arménie en mémoire d’une date exceptionnelle pour les droits de l’homme : Le 20e anniversaire de la dissolution soviétique : La renaissance des nations. Le festival se déroulera au théâtre de Saint-Maur, les 24 • 25 • 26 • 27 novembre 2011.


Mairie de Saint-Maur-des-Fossés

Présentation

Depuis trois ans, la ville de Saint-Maur-des-Fossés a créé SAINT-MAUR EN TOUTES LIBERTÉS,
un festival au concept unique, alliant la culture aux droits de l’homme, sous le haut patronage
d’Henri PLAGNOL, Député-Maire.

Le Festival SAINT-MAUR EN TOUTES LIBERTÉS, fait découvrir chaque année au grand public, une région du monde, tant par ses aspects culturels que géopolitiques.

Après le Tibet, le Japon, la Corée, cette année le festival mettra à l’honneur l’Arménie en mémoire d’une date exceptionnelle pour les droits de l’homme.
Le 20e anniversaire de la dissolution soviétique : La renaissance des nations.

Le festival se déroulera au théâtre de Saint-Maur, les :
24 • 25 • 26 • 27 novembre 2011


La programmation artistique se veut résolument loin de toutes démarches folkloriques, réunissant de très grands artistes, parmi lesquels la danseuse étoile Marie-Claude PIETRAGALLA.

La ville de Saint-Maur-des-Fossés proposera aux spectateurs des créations uniques réalisées en exclusivité dans le cadre du festival de Saint-Maur. Ainsi, Marie-Claude PIETRAGALLA dansera Au-delà du visible, sur des projections d’icônes photographiques d’inspiration arménienne, portée par les chants sacrés d’Hildegarde de Bingen.Le pianiste concertiste arménien Christophe BUKUDJIAN (professeur du conservatoire de Saint-Maur) jouera les oeuvres de Babadjanian et Liszt dans un duo inattendu… piano/fil… avec le recordman mondial de funambulisme (1997) Didier PASQUETTE.

Le festival va présenter également une grande soirée festive avec le spectacle de cirque ARMÉNIA, réunissant des artistes internationaux, sous la direction de Florence DELAHAYE et Gabriel DEHU (chorégraphes aériens pour Franco Dragone / cirque du Soleil) accompagnés par l’orchestre arménien DJIVANI et le danseur Miguel ORTEGA (compagnie Pietragalla). Les enfants seront aussi de la fête avec le conte fantastique arménien Le secret du château d’Erevan (ou la quête du bonheur), avec la compagnie d’origine polonaise des SKOWIES (festival d’Avignon 2011) mêlant marionnettes et ombres chinoises, tempête de neige, orage, projections, avec la voix d’Eva HERNANDEZ (diplômée du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique), Michel PASCAL dans le rôle du conteur Vatchagan, sans oublier la formidable cantatrice Christelle RIGAUD qui interprétera un florilège de chants arméniens en ouverture du festival.

Créations & mises en scène : Michel PASCAL

Si le festival accueille, en 2011, la Russie et l’Arménie, ce n’est pas un hasard : il y a tout juste vingt ans, le système soviétique s’effondrait brutalement, entraînant la nécessité d’une « reconstruction » des pays de l’ex-URSS, dont la Russie et l’Arménie, et une redisposition des forces sur l’échiquier mondial. La dernière journée du festival, le 27 novembre, sera consacrée à analyser et s’interroger sur la renaissance et les évolutions récentes des Nations.

Entre sa volonté de garder des liens étroits avec son « étranger proche » et de se repositionner entre Occident et Orient, quelle politique étrangère conduit la Russie ? Quels sont les facteurs qui la déterminent ? Avec quelles conséquences sur le plan militaire et des libertés ?

Les meilleurs experts seront à Saint-Maur-des-Fossés : Galia AKERMANN, Hélène CARRÈRE D’ENCAUSSE, Anne COLDÉFY, Henry CUNY, Isabelle FACON, André GLUCKSMANN, Luba JURGENSON, Sergueï KOVALIOV, Christian MAKARIAN, Pascal MARCHAND, Claire MOURADIAN, Pierre RIGOULOT, Grégory SHVEDOV, Anne de TINGUY, Julien VERCUEIL, Salomé ZOURABICHVILI…

Les débats seront animés par l’éditorialiste de TF1 et LCI : Vincent HERVOUËT.

Temps fort du programme géopolitique du festival : la venue de Sergueï KOVALIOV, ancien dissident soviétique qui a connu le Goulag et apportera son regard sur la Russie contemporaine.

Enfin, il sera proposé aux festivaliers de plonger au coeur de la spiritualité russe et arménienne au travers d’une conférence sur le sens de l’icône.

****************

L’Arménie d’hier et d’aujourd’hui

DIMANCHE 27 NOVEMBRE / 15H-16H15

Avec Claire MOURADIAN


Comme les quatorze autres républiques fédérées, l’Arménie a vécu près de soixante-dix ans sous la
tutelle soviétique. A-t-elle retrouvé, aujourd’hui identité et autonomie ?

Claire MOURADIAN est historienne, directrice de recherche au CNRS et responsable de l’équipe Caucase-Asie centrale du Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre européen (UMR CNRS-EHESS 8083). Ses thèmes de recherche portent sur l’histoire de l’Arménie et du Caucase aux XIXe-XXe siècles, les politiques impériales (Russie-URSS, Empire ottoman), les relations internationales (question d’Orient, Seconde Guerre mondiale), le génocide des Arméniens, les diasporas. Elle enseigne à l’INALCO et à l’EHESS où elle encadre plusieurs étudiants en master et doctorat. Elle est également membre fondateur et actuelle présidente de la Société des études arméniennes (Paris), co-coordinatrice du Comité d’histoire de l’OFPRA et collaborateur scientifique de la Commission de publication des Documents diplomatiques français (série Deuxième Guerre, sous la direction d’André Kaspi).

Elle a récemment publié : Arménie, une passion française. Les arménophiles français, 1878- 1923 (Magellan, 2007). Elle a aussi établi plusieurs éditions critiques : Gustave Meyrier, Les massacres de Diarbékir. Correspondance diplomatique du vice-consul de France, 1894-1896 (Paris, l’Inventaire, 2000) ; Arnold Toynbee, Les massacres des Arméniens. Le meurtre d’une nation (Paris, Payot, 2004) ; Alphonse Cillière, 1895, Massacres d’Arméniens. Souvenirs du vice-consul de France à Trébizonde (Toulouse, Privat, 2010, avec G. Dédeyan et Y. Ternon). Enfin, elle a été conseiller historique de plusieurs documentaires et commissaire d’expositions dont Loin de l’Ararat, les petites Arménies d’Europe et de Méditerranée au MUCEM (www.armeniens.culture. fr) et est vice-présidente du conseil d’administration du Musée Arménien de France Fondation N. Fringhian.

Henry CUNY
Arménie : Conflit gelé, avenir figé


Diplomate-écrivain, Henry CUNY a consacré une grande partie de sa carrière au monde de l’Est et a été constamment au coeur des grands enjeux internationaux : Moscou, sous Brejnev puis sous Gorbatchev, conseiller culturel à l’époque de la péréstroïka, Rome Saint-Siège durant le pontificat polonais, puis Quirinal, dossiers onusiens, enfin ambassadeur en Arménie où il a fondé la plus grande université française à l’étranger, l’UFAR, et dernièrement en Slovaquie. Son essai intitulé Arménie : l’âme d’un peuple a été publié en édition bilingue dans ce pays et préfacé par la Ministre de la culture.
Henry Cuny a reçu en 2004 le grand prix de la francophonie de l’Académie française (médaille de vermeil) pour l’ensemble de son oeuvre ainsi que plusieurs prix littéraires. Le Président de la République d’Arménie lui a décerné en 2006 la médaille de Mkhitar Gosh.

et Pierre RIGOULOT
Quelque dix mille Arméniens avaient quitté la France pour l’Arménie soviétique en 1947, quel fut leur destin ?
Pierre RIGOULOT est directeur de l’Institut d’Histoire sociale fondé par Boris Souvarine. Il enseigne l’histoire et la littérature à l’Université pour Tous (Yonne).

Historien et chercheur, il s’est spécialisé dans l’histoire du mouvement communiste. Il est directeur de la publication Histoire et Liberté, outil de compréhension et de critique des différentes formes de totalitarismes.

Il est l’auteur, entre autres, de Les Aquariums de Pyongyang (2000), Le siècle des camps (2000), Corée du Nord, État voyou (2003, rééd. 2007) et a collaboré au Livre noir du communisme (dir. Stéphane Courtois, 1997).

Débat animé par Christian MAKARIAN, Directeur de la rédaction délégué à l’Express.

******************

Programmation culturelle


La programmation se veut festive et exceptionnelle, s’adressant à tous les publics : enfants • ados • familles • seniors

LA SOIRÉE D’OUVERTURE
JEUDI 24 NOVEMBRE – 20 H 30 / THEATRE DE SAINT-MAUR


Présidée par Mr le Député-Maire Henri PLAGNOL et Mr Henry CUNY, écrivain et ancien Ambassadeur en Arménie.
Au profit de la Fondation Aznavour pour l’Arménie.
Invitée spéciale : Marie-Claude Pietragalla dansera sur des icônes photographiques.

Le groupe arménien DJIVANI – Musiques et chants d’Arménie
La cantatrice Christine RIGAUD – Répertoire arménien


CONCERT ARMÉNIEN FÉÉRIQUE
VENDREDI 25 NOVEMBRE – 20 H 30 / THEATRE DE SAINT-MAUR


UN DUO UNIQUE PIANISTE / FUNAMBULE
Piano et fil se répondent sur LISTZ et BABADJANIAN.
avec

Christophe BUKUDJIAN, concertiste arménien
Didier PASQUETTE, recordman mondial de funambulisme (1997), Cirque du Soleil à Orlando (USA)
Miguel ORTEGA, danseur soliste compagnie Pietragalla


ARMÉNIA SPECTACLE
SAMEDI 26 NOVEMBRE – 20 H 30 / THEATRE DE SAINT-MAUR


UN SPECTACLE DE CIRQUE ARMÉNIEN
Mis en scène par Michel PASCAL
Une nuit sous les étoiles en Arménie, le cirque s’installe…
Un cirque poétique… un funambule dans la neige, un lanceur de couteaux, un jongleur avec des chandeliers…
Direction cirque :

Florence DELAHAYE et Gabriel DEHU (Franco Dragone Cirque du Soleil)
Invité spécial : Didier PASQUETTE, de renommée internationale, accompagné par le groupe arménien DJIVANI


CONTE FANTASTIQUE
JEUDI 24 • VENDREDI 25 NOVEMBRE – 18 H / THEATRE DE SAINT-MAUR

SAMEDI 26 NOVEMBRE – 14 H et 15 H 30 / THEATRE DE SAINT-MAUR

CONTE ARMÉNIEN POUR ENFANTS
LE CHÂTEAU D’EREVAN ou la quête du bonheur
Vatchagan, un vieux sage arménien, emmène les enfants de son village au château d’Erevan pour y découvrir un secret merveilleux dans une tempête de neige et des projections féériques…
avec :

Les marionnettes et ombres chinoises de La compagnie des Skowies (festival Avignon 2011), le groupe arménien DJIVANI, la voix d’Eva HERNANDEZ (Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique).

Auteurs et metteurs en scène : Michel PASCAL et Eva HERNANDEZ
LE SENS DE L’ICONE
SAMEDI 26 NOVEMBRE – 17 H / THEATRE DE SAINT-MAUR

ATELIER ICONE
par Elisabeth OZOLINE : professeur d’iconographie à l’Institut Saint-Serge.
EXPO PHOTO
DU 15 NOVEMBRE AU 12 DÉCEMBRE / HALL DE LA MAIRIE DE SAINT-MAUR

ICÔNES PHOTOGRAPHIQUES AU-DELÀ DU VISIBLE
Une création de Michel PASCAL
Cette création souhaite emmener le regard du spectateur au-delà de la simple photo d’art, au-delà du visible, vers la contemplation.

Chaque image est conçue comme une peinture sacrée photographique, reprenant l’art de l’icône, du visible à l’invisible. En partant d’une matière première : l’art sacré (un tableau, une statue, un détail d’architecture arménienne, un vitrail…), en y mêlant un travail numérique, très appliqué, chaque image nous emmène dans un voyage. Ces images sont des supports esthétiques permettant d’accéder à la beauté et au mystère divin.

Alors, la présence divine rejoint l’humain. Ne faisant plus qu’Un. Un moment d’exception.
Un instant sacré. Un hommage aux artistes d’Arménie, et des pays de l’Est, qui depuis des siècles célèbrent la beauté de Dieu.

Cette création lance un pont entre l’art sacré millénaire et les dernières techniques numériques.

SEMAINE D’EXPLOITATION CINEMATOGRAPHIQUE
DU MERCREDI 23 AU MARDI 29 NOVEMBRE / CINEMA LE LIDO DE SAINT-MAUR


Le Voyage en Arménie de Robert GUEDIGUIAN et L’Héritage de Gela BABLUANI et Témur BABLUANI


*****************

Programmation Géopolitique

Droits de l’Homme et oeuvre de mémoire

DIMANCHE 27 NOVEMBRE / 11H-12H30


Au nom d’une idéologie, l’Union soviétique a commis, avec l’Allemagne nazie, les pires atteintes aux droits de l’homme du XXe siècle.

En hommage aux victimes, le temps est venu de faire oeuvre de mémoire et de se poser la question des droits de l’homme aujourd’hui en Russie.

Avec André GLUCKSMANN

André GLUCKSMANN est philosophe. Il a écrit une trentaine de livres, depuis Le discours de la guerre (1967), La cuisinière et le mangeur d’hommes (1975) en hommage à Soljenitsyne, Les maîtres penseurs (1977) critique du marxisme et du totalitarisme, jusqu’à Les deux chemins de la philosophie (2009) où il oppose deux paradigmes de révolution, Socrate contre Heidegger, la pensée dissidente et les droits de l’homme à l’esprit de système des religions nihilistes ou intégristes.

et Sergueï KOVALIOV

Serguei KOVALIOV est un ex-dissident soviétique qui a défendu les droits de l’Homme en URSS et en Russie postsoviétique. En 1975, il fut condamné à sept ans de camp à régime sévère en Sibérie plus trois années d’exil intérieur à la Kolyma qu’il a purgées intégralement.
Proche de Sakharov et d’Elena Bonner, il fut le délégué général aux droits de l’homme auprès de Boris Eltsine en 1994-1995. Ayant démissionné pour protester contre la guerre en Tchétchénie, il a continué et continue son combat aujourd’hui encore. En 2006, il fut décoré de la Légion
d’Honneur en France. Il vient de publier un livre sur le procès Khodorkovski.

Débat animé par Galia ACKERMANN

Galia ACKERMAN est une écrivaine, historienne, journaliste et traductrice franco-russe, spécialiste du monde russe et ex-soviétique.
Depuis trente ans, elle aide les dissidents soviétiques puis antipoutiniens dans leurs combats. Amie de la journaliste assassinée Anna Politkovskaïa dont elle a traduit différents ouvrages en français, elle vient de publier Le Roman du Juif universel, un livre de dialogues entre Elena Bonner et André Glucksmann (éditions du Rocher).

-----------------------

Le traitement de l’information

DIMANCHE 27 NOVEMBRE / 11H-12H30

Le respect des droits de l’homme dans un pays se mesure, entre autres critères, à l’aune de la liberté de la presse. Celle-ci est-elle satisfaisante sous Poutine-Medvedev ?

Avec Bénédicte BERNER

Bénédicte BERNER travaille sur les problèmes de liberté d´expression, notamment en Russie où elle a vécu de 1989 à 1995. Elle a dirigé pour le compte de l´Institut Européen des Médias et de la Commission Européenne de nombreuses missions d’observation des médias durant les campagnes électorales en Russie, dans les Républiques de l’ancienne Union soviétique ainsi que dans les Balkans. Elle a également enseigné à l’Ecole de Journalisme de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris. Fellow à l’université de Harvard, elle y donne chaque automne un cours sur « Medias, Démocratie et Economie ».
Bénédicte Berner est également vice-présidente du Comité suédois des Droits de l’Homme (Civil Rights Defenders) et participe pour le compte de l´Agence Suédoise pour le Développement International à des projets liés aux médias (médias, élections et éthique journalistique) en Afrique du Nord et au Moyen- Orient.

Et Gregory SHVEDOV

Gregory SHVEDOV est rédacteur en chef de l’agence de presse indépendante 24/7 sur internet : Caucasian Knot. Journaliste de formation, il est basé à Moscou. Il siège au conseil d’administration de l’organisation de Défense des Droits de l’Homme en Russie, Memorial, dont il dirige également l’agence d’information: Memo.ru, fondée en 2002.

Débat animé par Alain BARLUET Grand reporter au Figaro

------------------------

Grand débat

DIMANCHE 27 NOVEMBRE / 16H30-18H 20
ans après la chute du communisme, où en est la Russie ? Invitée d’honneur : Hélène CARRÈRE D’ENCAUSSE



Retour à la rubrique


Source/Lien : Mairie de Saint-Maur-des-Fossés



 
  CollectifVAN.org, 2004-2006
Accueil | Tout savoir sur VAN | Salle de Presse | Actions VAN | News | Agenda | Photothèque | Contactez-nous
 Fermer la fenêtre