Accueil | Tout savoir sur VAN | Salle de Presse | Actions VAN | News | Agenda | Photothčque | Contactez-nous


USA : Vaste Ă©tude prouvant les liens de la Turquie avec Daech
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - "Une équipe de chercheurs de l’université de Columbia a confirmé la semaine dernière que le gouvernement turc avait fourni à Daech une coopération militaire, des armes, un soutien logistique, une aide financière et des services médicaux. L’enquête détaillée a été dirigée par David L. Phillips, ancien conseiller en chef et expert en Affaires étrangères pour le Département d’État américain. Pendant que Daech commet des attentats meurtriers à Paris, son « alliée » de l’OTAN, la Turquie, continue à payer et à armer les terroristes. Voici quelques extraits de cette vaste recherche documentant les liens directs entre la Turquie et Daech". Nota CVAN : Les analyses se rejoignent donc, que ce soit dans certains milieux universitaires ou journalistiques américains, ou au plus haut niveau des instances russes, le président russe Vladimir Poutine ayant déclaré « La perte d'aujourd'hui est un coup de poignard dans le dos qui nous a été porté par les complices des terroristes. (...) D'importantes quantités de pétrole sont écoulées par les insurgés syriens via la Turquie » après qu'un chasseur-bombardier de type Sukhoï Su-24 a été abattu par l'aviation turque au-dessus de la Syrie. Malgré l'évidence du terrible rôle joué par Ankara dans la crise syrienne depuis 2011 (et ses dramatiques conséquences pour la population et les réfugiés) ainsi qu'en faveur de la prolifération de Daech et des multiples groupes islamistes que l'Occident persiste à qualifier de "rebelles modérés", malgré le fait qu'Erdogan pourchasse en Syrie et en Irak (sans compter en Turquie même) les forces kurdes, seules forces terrestres à même de combattre Daech, Barack Obama, François Hollande et les dirigeants européens ne semblent pas décidés à mettre la Turquie au pas. Elle est pourtant à même de précipiter le monde au bord du gouffre... Le Collectif VAN vous propose la traduction de l’éditorial du journaliste arméno-américain Harut Sassounian, paru dans The California Courier le 26 novembre 2015.


Des chercheurs de l’université de Columbia confirment les liens de la Turquie avec Daech

De Harut Sassounian
The California Courier
www.TheCaliforniaCourier.com
Éditorial du 26 novembre 2015

Une équipe de chercheurs de l’université de Columbia, venant des États-Unis, d’Europe et de Turquie, a confirmé la semaine dernière que le gouvernement turc avait fourni à Daech une coopération militaire, des armes, un soutien logistique, une aide financière et des services médicaux. L’enquête détaillée a été dirigée par David L. Phillips, directeur du programme de la consolidation de la paix et des droits à l’Institut d’études des droits humains de l’université de Columbia. Il a été conseiller en chef et expert en Affaires étrangères pour le Département d’État américain.


Voici quelques extraits de cette vaste recherche documentant les liens directs entre la Turquie et Daech :


1) La Turquie a fourni de lÂ’Ă©quipement militaire Ă  Daech
• Un commandant de Daech a déclaré au journal The Washington Post le 12 août 2014 : « La plupart des combattants qui nous ont rejoints au début de la guerre sont arrivés via la Turquie, de même que notre équipement et notre approvisionnement. »
• Kemal Kiliçdaroglu, chef du Parti républicain du peuple (CHP), a indiqué le 14 octobre 2014 que des documents du bureau du procureur à Adana avaient révélé que la Turquie avait fourni des armes aux groupes terroristes. Il a également produit les retranscriptions d'interviews avec les chauffeurs de camions qui livraient les armes aux terroristes.
• Selon Bulent Tezcan, vice-président du CHP, des agents turcs ont conduit le 19 janvier 2014, trois camions remplis de rockets, d’armes et de munitions pour Daech en Syrie.
• Le journal Cumhuriyet a cité Fuat Avni disant que l’Allemagne et les États-Unis possédaient des cassettes audio confirmant que le 12 octobre 2014, la Turquie avait fourni une aide financière et militaire aux groupes terroristes associés à Al Qaïda.
• Des documents rendus publics le 27 septembre 2014, ont révélé que le prince saoudien, Bandar Bin Sultan, avait financé le transport d’armes pour Daech via la Turquie.

2) La Turquie a fourni une aide logistique aux combattants de Daech
• Selon un article paru le 13 juin 2014 dans le journal Radikal, le ministre turc de l’Intérieur, Muammar Guler, a diffusé la directive suivante : « Hatay est un endroit stratégique pour les moudjahidines qui traversent nos frontières vers la Syrie. Le soutien logistique aux groupes islamistes va augmenter, et leur entraînement, les soins médicaux et un passage sécurisé se situeront principalement à Hatay. »
• Le 25 août 2014, The Daily Mail a rapporté que de nombreux militants étrangers avaient rejoint Daech en Syrie et en Irak après être passés par la Turquie.
• Sky News Grande-Bretagne a obtenu des documents montrant que le gouvernement turc avait tamponné les passeports de militants étrangers cherchant à franchir la frontière entre la Turquie et la Syrie pour rejoindre Daech.
• Un officiel égyptien haut placé a déclaré le 9 octobre 2014 que les services de renseignement turcs transmettaient des photos satellites et d’autres données à Daech.

3) La Turquie a entraîné les combattants de Daech
• CNN Turk a rapporté le 29 juillet 2014 qu’en plein cœur d’Istanbul, des endroits tels que Duzce et Adapazari étaient devenus des lieux de rassemblement pour les terroristes.
• Des Turcs qui avaient rejoint un groupe affilié à Daech ont été vus lors d’un rassemblement public à Istanbul le 28 juillet 2014.
• Une vidéo a montré un groupe affilié à Daech rassemblé pour une prière à Omerli, un quartier d’Istanbul.
• Selon les services secrets jordaniens, la Turquie a entraîné des militants de Daech pour des opérations spéciales.

4) La Turquie a étendu son aide médicale aux combattants de Daech
• Un commandant de Daech a déclaré au journal The Washington Post le 12 août 2014 : « Nous avions des combattants – et même des membres importants de Daech – qui étaient soignés dans les hôpitaux turcs. »
• Le 12 octobre 2014, le journal turc Taraf a rapporté que Dengir Mir Mehmet Firat, un fondateur du parti au pouvoir du président Erdogan, l’AKP, a révélé que la Turquie avait soutenu des groupes terroristes, qu'elle les soutenait encore et les soignait dans ses hôpitaux.

5) La Turquie a soutenu Daech financièrement en lui achetant du pétrole
• Le 13 septembre 2014, The New York Times a dévoilé que l’Administration Obama faisait pression sur la Turquie pour qu’elle détruise le vaste réseau de vente de pétrole par Daech.
• Fehim Taştekin a Ă©crit un article dans Radikal le 13 septembre 2014 sur les pipelines illĂ©gaux acheminant le pĂ©trole de Syrie en Turquie.

6) La Turquie a aidé Daech à recruter
• Kiliçdaroğlu a annoncĂ© le 14 octobre 2014 que les bureaux de Daech Ă  Istanbul et Gaziantep recrutaient des combattants. Le 10 octobre 2014, le mufti de Konya a indiquĂ© que 100 hommes de sa ville avaient rejoint Daech quatre jours auparavant.
• OdaTV a rapporté que Takva Haber servait de média de propagande pour Daech afin de recruter en Turquie et en Allemagne des hommes parlant le turc.
• Le ministre des Sports, Suat Kilic, membre de l’AKP, a rendu visite aux djihadistes salafistes qui soutiennent Daech en Allemagne. Ces djihadistes recrutent des partisans pour distribuer des exemplaires gratuits du Coran et lever des fonds visant à sponsoriser des attaques suicides en Syrie et en Irak.
• OdaTV a publié une vidéo montrant des militants de Daech dans un bus à Istanbul.

7) Les forces turques se battent aux côtés de Daech
• Le journaliste d’investigation américain, Seymour Hersh, a affirmé dans le London Review of Books que « Le soutien du Premier ministre Recep Erdogan au Front al-Nosra, une faction djihadiste de l’opposition rebelle, ainsi qu’à d’autres groupes islamistes rebelles, est bien connu. »
• Le 20 septembre 2014, Demir Celik, un membre du Parlement représentant le Parti démocratique des peuples (HDP), a déclaré que les forces spéciales turques avaient rejoint Daech sur les champs de bataille.

8) La Turquie a aidé Daech dans la bataille de Kobané
• Anwar Muslim, le maire de Kobané, a révélé le 19 septembre 2014 que des trains remplis de forces turques et de munitions avaient été livrés à Daech. Le 30 septembre 2014, une délégation du CHP s’est rendue à Kobané, où les habitants ont déclaré que tout - des vêtements des combattants de Daech jusqu’à leurs armes - venait de Turquie.
• Le 25 septembre 2014, une vidéo de Nuhaber a montré des convois militaires turcs transportant des tanks et des munitions, se déplaçant librement sous le drapeau de Daech dans la région de Jarablus en Syrie et à Karkamis, à la frontière turco-syrienne.
• Salih Muslim, le chef des combattants kurdes du PYD, a rapporté que 120 militants en provenance de Turquie étaient passés en Syrie du 20 au 24 octobre 2014.
• Selon un éditorial écrit par le commandant kurde des YPG dans The New York Times le 29 octobre 2014, la Turquie autorise régulièrement des militants de Daech à traverser librement sa frontière avec leur équipement.
• Diken a indiqué le 1er octobre 2014: « Les militants de Daech franchissent la frontière turque vers la Syrie, au vu et au su des soldats turcs. »

9) La Turquie et Daech partagent la mĂŞme vision du monde
• RT a rapporté le 3 octobre 2014 les commentaires du vice-président Joe Biden détaillant le soutien turc à Daech.
• Le journal Hurriyet a cité un fonctionnaire turc le 26 septembre 2014 : « J’ai été choqué d’entendre de hauts fonctionnaires turcs faire les louanges de Daech. »
• Un membre du conseil de l’AKP a posté ceci sur sa page Facebook : « Heureusement que Daech existe.... Puissiez-vous ne jamais manquer de munitions… »
• Selon Sariyer Gozlem, Bilal, le fils d’Erdogan, et des responsables turcs, ont rencontré des combattants de Daech.

Il est absolument inacceptable que, pendant que Daech commet des attentats meurtriers à Paris, son « alliée » de l’OTAN, la Turquie, continue à payer et à armer les terroristes. Il est grand temps que la Turquie soit expulsée de l’OTAN et que ses dirigeants soient condamnés et traduits en justice pour leur rôle dans ces crimes odieux.

©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 26 novembre 2015 – www.collectifvan.org


Lire aussi (en anglais) :

Research Paper: ISIS-Turkey List




Retour Ă  la rubrique


 
 
  CollectifVAN.org, 2004-2006
Accueil | Tout savoir sur VAN | Salle de Presse | Actions VAN | News | Agenda | Photothčque | Contactez-nous
 Fermer la fenętre