Aujourd'hui : Mercredi, 1 avril 2015
 Veille Media Contact
 
 
 
 

 
 
 
Site officiel du Centenaire du génocide arménien de 1915
PHDN
Adhérez au Collectif VAN
Le génocide arménien expliqué aux turcophones
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Comité international de soutien aux intellectuels de Turquie
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !
3816 resultats
Revue de presse N°1 - 02/03/15 - Collectif VAN
Lire la suite

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] vous propose une revue de presse des informations parues dans la presse francophone sur les thèmes concernant le négationnisme, le racisme, l'antisémitisme, le génocide arménien, la Shoah, le génocide des Tutsi, les crimes perpétrés au Darfour, la Turquie, l'Union européenne, l'occupation de Chypre, etc...
 suite

A la Une - Turquie : L'Article 301 mène toujours à la case prison
Lire la suite

Turquie : L'Article 301 mène toujours à la case prison
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Eren Keskin, militante et avocate turque des droits de l'homme, a été condamnée à 10 mois de prison en application de l’Article 301, un article du code pénal turc poursuivant quiconque se rendrait coupable “d'insulter la Turquie et l’identité turque”. La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a déjà condamné la Turquie pour violation de la liberté d’expression pour l’usage de l’Article 301 et les poursuites au titre de cet article semblaient appartenir au passé. Il n’en est donc rien. Eren Keskin est membre de l’IHD-Branche d’Istanbul [Association turque des droits de l’Homme], et l’avocate est connue pour ses prises de position concernant la reconnaissance du génocide arménien. Sa condamnation le 12 décembre dernier à une peine de prison ferme (à confirmer en cassation), ne semble avoir rien de fortuit à l’aube de l’année 2015. Temel Demirer, journaliste et écrivain, a également été jugé en vertu de l’Article 301 pour avoir déclaré : “Hrant Dink n’a pas été assassiné parce qu’il était Arménien, mais pour avoir reconnu le génocide [arménien]”. Le Collectif VAN vous invite à lire la traduction d'un article en anglais publié sur le site progressiste turc Bianet le 22 janvier 2015.
 suite

Pinar Selek : "Aucun nationalisme n'est bon. Aucun n'apporte de réponse"
Lire la suite

Pinar Selek a tant de plaisir à vivre, et à partager « une parole qui vient du cœur », la seule à même de « toucher le cœur de l'autre », qu'elle parvient à enchanter même la plus sombre des salles. À la Maison des Métallos, hier soir, la sociologue turque, d'origine arménienne [Nota CVAN : Pinar Selek n'est absolument pas d'origine arménienne!], venait présenter son dernier ouvrage. Marie-Christine Barrault a inauguré la rencontre avec une salle quasi comble, par une vibrante lecture. Au terme que laquelle Pinar – prononcer Pénar, « mais Pinar, ça me plaît aussi beaucoup », ajoute-t-elle – l'a embrassée. Elle est comme ça Pinar : elle aime donner. Elle aime remercier.
 suite

A la Une - Turquie : Apologie du génocide arménien dans plusieurs villes
Lire la suite

Turquie : Apologie du génocide arménien dans plusieurs villes
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - «"Bon 100e anniversaire du nettoyage des Arméniens de notre pays. Nous sommes fiers de nos glorieux ancêtres" : voici le texte des banderoles affichées le 22 février 2015 par le groupe ultranationaliste Genç Atsızlar dans plusieurs villes de Turquie. A Istanbul, dans les quartiers de Beyoglu et Kadikoy où vit encore une petite communauté arménienne, on pouvait lire sur les banderoles, « Longue vie aux Ogün Samast » [l’assassin du journaliste arménien de Turquie, Hrant Dink], « Maudits soient les Hrant Dink », « Nous saluons l’Azerbaïdjan et poursuivons la lutte ». Ce déferlement de haine raciste prend pour prétexte les commémorations des événements de Khodjali qui ont eu lieu au Haut-Karabagh le 26 février 1992, durant le conflit opposant les Arméniens aux Turcs azéris. » Le Collectif VAN vous propose ici la traduction d’extraits d’un article en turc publié sur le site du journal arménien de Turquie, Agos, le 23 février 2015.
 suite

Meurtre de Hrant Dink: un ex-chef de la police turque arrêté

Un ancien haut responsable de la police turque a été arrêté jeudi dans le cadre de l'enquête ouverte sur l'assassinat en 2007 du célèbre journaliste turc d'origine arménienne Hrant Dink, ont rapporté les médias locaux.
 suite

Revue de presse N°1 - 27/02/15 - Collectif VAN
Lire la suite

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] vous propose une revue de presse des informations parues dans la presse francophone sur les thèmes concernant le négationnisme, le racisme, l'antisémitisme, le génocide arménien, la Shoah, le génocide des Tutsi, les crimes perpétrés au Darfour, la Turquie, l'Union européenne, l'occupation de Chypre, etc...
 suite

A la Une - Turquie : provocations à la haine raciale contre les Arméniens
Lire la suite

Turquie : provocations à la haine raciale contre les Arméniens
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org – Depuis quelques années, l’Etat turc et son allié azerbaïdjanais, utilisent les événements de Khodjali qui se sont déroulés en 1992 au Haut-Karabagh durant le conflit arméno-azéri pour alimenter des manifestations terriblement violentes et racistes à l’encontre de la minorité arménienne d’Istanbul. La dernière d’entre elles s’est tenue le 22 février, et a eu pour effet d’inciter à la haine ethnique à Kadıköy, quartier d’Istanbul à forte population arménienne, dès le moment où elle a été annoncée. L’IHD, Association turque des Droits de l’Homme, Branche d’Istanbul, a saisi le gouvernorat d’Istanbul pour dénoncer ces agissements ultranationalistes et la passivité des autorités turques. Les provocations que dénonce l’IHD visent clairement – comme cela a déjà eu lieu à maintes reprises dans le passé - à intimider les Arméniens afin qu’ils vendent leurs maisons et appartements à bas prix et quittent la Turquie. Les Arméniens d’Istanbul n’ont bien évidemment aucun lien avec les événements de Khodjali pour lesquels l’Azerbaïdjan serait bien avisé d’interroger ses propres responsabilités. Le Collectif VAN vous propose la traduction du communiqué de presse en anglais de l’IHD, Association turque des Droits de l’Homme, Branche d’Istanbul, Comité contre le Racisme et la Discrimination, publié deux jours avant les manifestations racistes d’Istanbul (Turquie).
 suite

Turquie : Apologie du génocide arménien dans plusieurs villes
Lire la suite

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - «"Bon 100e anniversaire du nettoyage des Arméniens de notre pays. Nous sommes fiers de nos glorieux ancêtres" : voici le texte des banderoles affichées le 22 février 2015 par le groupe ultranationaliste Genç Atsızlar dans plusieurs villes de Turquie. A Istanbul, dans les quartiers de Beyoglu et Kadikoy où vit encore une petite communauté arménienne, on pouvait lire sur les banderoles, « Longue vie aux Ogün Samast » [l’assassin du journaliste arménien de Turquie, Hrant Dink], « Maudits soient les Hrant Dink », « Nous saluons l’Azerbaïdjan et poursuivons la lutte ». Ce déferlement de haine raciste prend pour prétexte les commémorations des événements de Khodjali qui ont eu lieu au Haut-Karabagh le 26 février 1992, durant le conflit opposant les Arméniens aux Turcs azéris. » Le Collectif VAN vous propose ici la traduction d’extraits d’un article en turc publié sur le site du journal arménien de Turquie, Agos, le 23 février 2015.
 suite

Revue de presse N°2 - 24/02/15 - Collectif VAN
Lire la suite

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] vous propose une revue de presse des informations parues dans la presse francophone sur les thèmes concernant le négationnisme, le racisme, l'antisémitisme, le génocide arménien, la Shoah, le génocide des Tutsi, les crimes perpétrés au Darfour, la Turquie, l'Union européenne, l'occupation de Chypre, etc...
 suite

La turque Pinar Selek se bat pour la reconnaissance du génocide des Arméniens
Lire la suite

Dans son nouvel essai Parce qu'ils sont arméniens, paru le 5 février 2015, Pinar Selek, la sociologue et dissidente turque, persiste et signe. Après la question kurde, elle s'attaque aujourd'hui au négationnisme du génocide arménien et à l'endoctrinement de la société par l'Etat. L'infatigable militante est venue présenter cet ouvrage polémique sur le plateau de TV5MONDE.
 suite

Liberté d’expression et incitation à la haine : Des ONG turques œuvrent contre les ultra-nationalistes de Turquie
Lire la suite

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Une coalition d’ONG arméniennes et turques (dont l’IHD, Association turque des Droits de l’Homme, partenaire du Collectif VAN) sont intervenues dans le procès en appel de Perinçek qui s’est tenu devant la Grande Chambre de la CEDH à Strasbourg le 28 janvier 2015. Dogu Perinçek, politicien turc ultra-nationaliste et membre du Comité Talaat Pacha [Nota CVAN : le ‘Hitler’ turc], avait été condamné en Suisse pour incitation à la discrimination après avoir qualifié le génocide arménien de « mensonge international ». Perinçek avait porté plainte devant la CEDH et avait gagné en première instance le 17 décembre 2013, en faisant valoir que sa liberté d’expression avait été violée par la Suisse. Cette dernière a fait appel et une coalition d’organisations arméniennes et turques est intervenue en deuxième instance. Payam Akhavan, qui représentait la coalition, note avec raison que : « Les militants turcs sont confrontés à des messages haineux et des menaces de mort pour avoir manifesté leur solidarité sur la question du génocide arménien. Ils sont courageux et justes et méritent nos éloges et notre reconnaissance ». Le Collectif VAN vous invite à lire la traduction d'un article en anglais publié sur le site CivilNet le 24 janvier 2015.
 suite

Turquie : provocations à la haine raciale contre les Arméniens
Lire la suite

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org – Depuis quelques années, l’Etat turc et son allié azerbaïdjanais, utilisent les événements de Khodjali qui se sont déroulés en 1992 au Haut-Karabagh durant le conflit arméno-azéri pour alimenter des manifestations terriblement violentes et racistes à l’encontre de la minorité arménienne d’Istanbul. La dernière d’entre elles s’est tenue le 22 février, et a eu pour effet d’inciter à la haine ethnique à Kadıköy, quartier d’Istanbul à forte population arménienne, dès le moment où elle a été annoncée. L’IHD, Association turque des Droits de l’Homme, Branche d’Istanbul, a saisi le gouvernorat d’Istanbul pour dénoncer ces agissements ultranationalistes et la passivité des autorités turques. Les provocations que dénonce l’IHD visent clairement – comme cela a déjà eu lieu à maintes reprises dans le passé - à intimider les Arméniens afin qu’ils vendent leurs maisons et appartements à bas prix et quittent la Turquie. Les Arméniens d’Istanbul n’ont bien évidemment aucun lien avec les événements de Khodjali pour lesquels l’Azerbaïdjan serait bien avisé d’interroger ses propres responsabilités. Le Collectif VAN vous propose la traduction du communiqué de presse en anglais de l’IHD, Association turque des Droits de l’Homme, Branche d’Istanbul, Comité contre le Racisme et la Discrimination, publié deux jours avant les manifestations racistes d’Istanbul (Turquie).
 suite

L’année 1915, malédiction turque
Lire la suite

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Cengiz Aktar, intellectuel turc, spécialiste des questions européennes, a publié en français dans Libération une tribune intitulée "L'année 1915, malédiction turque". Il s'interroge au sujet de la Turquie : "Sommes-nous frappés d’une malédiction couplée à un mensonge centenaire ?" L'auteur parle de "dégénérescence engendrée par le génocide". Pour mémoire, Cengiz Aktar est l'un des 4 initiateurs de la pétition turque lancée en décembre 2008 afin d'adresser des excuses aux Arméniens pour la "Grande Catastrophe" de 1915, ce terme étant destiné – de l’aveu même de l’un des quatre intellectuels turcs - à jeter aux oubliettes la qualification de « génocide arménien », adoptée par de nombreux parlements à travers le monde. Le Collectif VAN vous propose l'article de Cengiz Aktar paru le 16 février 2015 dans Libération.
 suite

Parce qu’ils sont Arméniens – Pinar Selek
Lire la suite

Pinar Selek sait ce que « injustice » veut dire. « Féministe antimilitariste », comme elle se définit elle-même, elle a connu la prison, la torture et, depuis 2009, l’exil. Depuis des années elle se bat contre le mensonge, l’idéologie, la corruption, pour que son innocence, dans une histoire de faux-attentat, soit reconnue. Dans la vie, sociologue de formation, elle se tient toujours du côté des plus faibles, que ce soient les femmes, la communauté LGBT ou les Kurdes.
 suite

Collectif VAN : l'éphéméride du 17 février
Lire la suite

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org – La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). "17 février 1944 -- Paris : début du procès des 23 du groupe de la MOI (Main d’œuvre Immigrée) dit Groupe Manouchian - Le tribunal militaire allemand du Grand-Paris juge 24 des résistants arrêtés, dont le chef, l’Arménien Missak Michel Manouchian. Le tribunal prononce 23 condamnations à mort. Le procès se déroule Place Vendôme dans l’Hôtel Continental/Aujourd’hui Hôtel Intercontinental/Cour martiale nazie. Parmi eux, 10 « terroristes » sont sélectionnés pour la composition d’une affiche qui sera placardée à 15 000 exemplaires : elle dénonce « l’armée du crime », et sera baptisée bien plus tard « L'Affiche rouge », dans un poème d’Aragon chanté par Léo Ferré. Le « procès » avait été monté pour alimenter la xénophobie et l’antisémitisme du régime de Vichy. La Résistance était ainsi le fait d’une « tourbe internationale » (Le Matin), de « terroristes judéo-communistes » (Paris-soir), « l’activité d'étrangers et de Juifs abusant de l’hospitalité française pour créer le désordre dans le pays qui les a recueillis », et dont « le but est l’avènement du bolchevisme international »."
 suite

Pinar Selek a présenté son livre « Parce qu’ils sont arméniens » dans une salle comble à la Médiathèque de Bourg-Lès-Valence
Lire la suite

Vendredi 13 février, dans une salle de la Médiathèque de Bourg-Lès-Valence (Drôme) envie par un public de près de 120 personnes, la sociologue et écrivain turque réfugiée en France, Pinar Selek a présenté son dernier livre « Parce qu’ils sont arméniens » paru récemment aux éditions Liana Lévy. Parmi le public, de nombreux élus, dont Nicolas Daragon le maire de Valence et Marlène Mourier la maire de Bourg-Lès-Valence.
 suite

Turquie: liberté de la presse étrangère sous caution
Lire la suite

Après les militaires, les juges, les policiers, les journalistes, le gouvernement conservateur turc n’en finit pas de se trouver des ennemis de l’intérieur. C’est désormais au tour des correspondants des médias internationaux d’être la cible d’attaques qui vont du lynchage par voie de presse ou sur les réseaux sociaux au procès.
 suite

Collectif VAN : l'éphéméride du 13 février
Lire la suite

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). "13 février 1915 -- Empire ottoman : une note est remise par deux députés arméniens de l'assemblée ottomane faisant état de massacres et d'exécutions de plusieurs de ces bataillons. « Il est indéniable que les relations entre le gouvernement et la nation arménienne sont devenues anormales au cours des derniers mois. Le gouvernement n'y a fait aucune attention et les efforts déployés, après les tristes événements de Gavache et de Gardjikan, en vue de les «améliorer», ont échoué… Les causes de cette situation anormale sont au nombre de quatre, découlant l'une de l'autre, et s'expliquent l'une par l'autre. 1° Le désarmement des soldats et des gendarmes arméniens, en créant une méfiance politique autour de la nation arménienne, provoqua une tension entre les relations des Arméniens et des Turcs. 2° En désarmant les Arméniens on les a réduits pour ainsi dire au rôle de bêtes de somme, et on a blessé, ainsi, gravement leur amour-propre national. 3° Les Arméniens désarmés ayant été mis sous la surveillance de musulmans armés, ou bien étant obligés de circuler parmi eux, voyaient leur vie exposée à de sérieux dangers. Ainsi, le bruit court avec persistance que des centaines de soldats arméniens ont été noyés, fusillés ou poignardés dans l'armée, surtout aux environs d'Erzeroum et de la frontière persane... »"
 suite

Témoigner du drame des « invisibles »
Lire la suite

Le 19 janvier 2007, en sortant des locaux d’Agos, le premier journal bilingue turco-arménien jamais fondé en Turquie, son directeur et fondateur Hrant Dink est assassiné de trois balles dans la tête. Un meurtre commandité par l’appareil d’Etat. Soucieux d’éliminer un opposant condamné six mois plus tôt pour « insulte à l’identité turque ». Quelques jours plus tard, ils étaient plus de 100 000 manifestants à suivre l’enterrement, scandant : « Nous sommes tous arméniens, nous sommes tous Hrant Dink ! » Arméniens ou non, unis dans la douleur et la ferveur du combat pour qu’en Turquie la pleine lumière soit faite sur le génocide de 1915 et, par-delà le crime, la refonte d’une identité nationale faussée par le mensonge originel.
 suite

Revue de presse N°2- 12/02/15 - Collectif VAN
Lire la suite

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] vous propose une revue de presse des informations parues dans la presse francophone sur les thèmes concernant le négationnisme, le racisme, l'antisémitisme, le génocide arménien, la Shoah, le génocide des Tutsi, les crimes perpétrés au Darfour, la Turquie, l'Union européenne, l'occupation de Chypre, etc...
 suite

1915, Le peuple turc doit regarder la vérité en face
Lire la suite

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - "Sans langue de bois et avec une franchise rare, Sait Çetinoglu expose les raisons pour lesquelles les compensations et indemnisations sont une nécessité morale et explique pourquoi une restitution sans condition des biens arméniens devenus propriété d’état s’impose. Rappelant que « toutes les couches de la société et tous les niveaux de l’État ont participé, d’une manière ou d’une autre, au processus génocidaire et en ont tiré profit », il explique également que les Arméniens et autres peuples victimes de génocide devraient pouvoir déterminer les compensations et indemnités pour les pertes humaines subies et souligne que le devoir de tous devrait être de les soutenir « sans condition et sans restriction »". Le Collectif VAN vous propose cet article publié sur le site Repair le 9 février 2015.
 suite

A la Une - Collectif VAN : l'éphéméride du 12 février
Lire la suite

Collectif VAN : l'éphéméride du 12 février
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). "12 février 2010 -- Le site du journal arménien de Turquie, Agos, a été piraté et sa page d'accueil a été remplacée par la photo d'Ogun Samast, meurtrier présumé du journaliste arménien Hrant Dink, rédacteur en chef d'Agos, assassiné le 19 janvier 2007 à Istanbul. En arrière-plan, apparaît le drapeau turc, accompagné d'un texte où l'on menace d'attaques futures, ceux qui "n'aiment pas la Turquie".
 suite

Collectif VAN : l'éphéméride du 12 février
Lire la suite

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). "12 février 2010 -- Le site du journal arménien de Turquie, Agos, a été piraté et sa page d'accueil a été remplacée par la photo d'Ogun Samast, meurtrier présumé du journaliste arménien Hrant Dink, rédacteur en chef d'Agos, assassiné le 19 janvier 2007 à Istanbul. En arrière-plan, apparaît le drapeau turc, accompagné d'un texte où l'on menace d'attaques futures, ceux qui "n'aiment pas la Turquie".
 suite

1915-2015 : le défi contre l’injonction à l’oubli, étape finale du processus génocidaire

Jetés sur les chemins du désert mésopotamien par la volonté exterminatrice du gouvernement jeune Turc en 1915, 1,5 millions d’hommes, de femmes et d’enfants périrent parce qu’ils étaient arméniens, en route ou dans les camps de concentration de Ras-al-Ayn ou de Der Zor. Les rescapés furent exilés à jamais des terres qui constituaient le foyer national arménien depuis trois millénaires.
 suite

La Turquie cherche à sortir indemne de 2015
Lire la suite

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org – "Interview avec Taner Akçam sur les politiques d'Ankara à l'approche d’avril 2015 ; comment la reconnaissance du génocide est comprise en Turquie ; et les modèles à suivre quant à la résolution du conflit qui gangrène les relations entre la Turquie, l’Arménie et la diaspora arménienne. Selon Taner Akçam, les questions de justice et de réparations sont volontairement évitées en Turquie." Le Collectif VAN vous invite à lire l'nterview avec Taner Akçam, historien turc, publiée sur le site Repair le 4 février 2015.
 suite

La Turquie est-elle vraiment laïque?

Instaurée au lendemain de la Première Guerre mondiale, en réaction contre le désastre de la défaite de l’empire ottoman fondé sur la religion, la laïcité turque s’est inspirée du modèle français dans sa version IIIe République. Qu’en reste-il aujourd’hui?
 suite

Pourquoi le DFAE persiste-t-il à rejeter le mémorial arménien?
Lire la suite

Le journaliste et chercheur Vicken Cheterian reproche au Département fédéral des affaires étrangères son refus de voir construire un monument à la mémoire des victimes du génocide arménien dans le parc de l’Ariana à Genève. Pourquoi Didier Burkhalter refuse-t-il d’admettre que la Turquie a exercé des pressions?
 suite

Pinar Selek : Parce qu’ils sont arméniens
Lire la suite

C’est un petit livre mais un grand texte, profondément humaniste, lucide et critique. Un livre de témoignage, écrit « avec les mots du cœur, en étant maître de sa parole », par une femme engagée qui a touché du doigt « les désastreuses séquelles présentes sur une terre mutilée par le génocide ». « Assise sur le banc des témoins », Pinar Selek ne sait pas « qui est juge ou procureur », mais elle prend la parole « devant l’obscur mécanisme de l’Histoire ».
 suite

Centenaire du génocide arménien : La tentative de la Turquie tourne court
Lire la suite

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org – « Cette année le gouvernement turc s'apprête à inviter plus de 100 chefs d’État aux commémorations du centenaire de la campagne de Gallipoli, qui a eu lieu lors de la Première Guerre mondiale. Ils auront lieu le même jour que la commémoration du centième anniversaire de ce que les Arméniens appellent « génocide arménien », et cette démarche est perçue comme une grossière tentative de détourner l’attention des commémorations arméniennes. » Le journal Today’s Zaman évite systématiquement d’employer le terme de « génocide » et reste en cela fidèle à la ligne officielle de l’État turc, malgré le fait qu’il soit affilié à Fethullah Gülen, le prédicateur islamiste désormais considéré par Erdogan comme son ennemi juré. Le quotidien ne perd pas l’occasion de décrire Erdogan sous un jour peu reluisant, mais en se cachant derrière les propos de Richard Giragossian, directeur du Centre d'études régionales (un centre de recherche indépendant basé à Erevan). Ah, ces Arméniens, ce sont toujours eux qui portent le chapeau… Le Collectif VAN vous propose ici la traduction d’un article en anglais publié sur le site du journal turc Today's Zaman, le 24 janvier 2015.
 suite

Moi, Hidayet Karaca, journaliste en prison dans la Turquie d'Erdogan

Lorsqu'un terrible attentat terroriste a frappé la France en son cœur, des dirigeants du monde entier ont accouru à Paris pour participer à la Marche républicaine. Voir Ahmet Davutoglu, le premier ministre de mon pays, afficher sa solidarité avec le peuple français était louable en même temps qu’ironique. Depuis plusieurs années, la Turquie figure en effet en haut de la liste des pays qui emprisonnent des journalistes à tour de bras.
 suite

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org