Aujourd'hui : Lundi, 18 juin 2018
 Veille Media Contact
 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Turquie : Destruction de l'église catholique arménienne Sourp Sarkis à Diyarbakir (Photos)
Voir les photos !
Sourp Sarkis, la grande église catholique arménienne de Diyarbakir - qui ressemble à la magnifique église apostolique arménienne Sourp Guiragos de Diyarbakir (restaurée à partir de 2009 par une Fondation arménienne et inaugurée le 23 octobre 2011) - a subi de terribles dommages comme l'annonce ce 15 février 2016 le site ArmenPress. Les dégradations sont dues aux bombardements de l'armée turque contre le quartier historique de Sur, et à ses tirs de canon dirigés précisément contre l'église. Cette destruction de l'héritage culturel et religieux arménien s'inscrit dans la droite ligne de la politique génocidaire de l'État turc contre les minorités de Turquie : avec l'aval tacite de l'Europe, Ankara a repris depuis l'été 2015, sa sale guerre contre la population kurde de l'Est de la Turquie et y voit l'occasion d'éliminer les traces historiques du fantôme arménien. Le Collectif VAN vous présente les photos de l'église détruite ci-dessous.
 voir les photos
Le Collectif VAN partenaire aux 6ème Assises Nationales de la lutte contre le négationnisme
Voir les photos !
Uniques en Europe, les Assises Nationales de la Lutte contre le Négationnisme sont le grand rendez-vous annuel du combat contre un fléau qui ne concerne pas seulement la France ni un génocide en particulier, mais qui recouvre des réalités beaucoup plus larges. Organisées par Frédéric Encel, géopolitologue et professeur à PSB Paris School of Business, les Assises sont, depuis 2011, le point de ralliement de nombreux intellectuels, chercheurs et journalistes spécialisés sur la question. Les 6ème Assises Nationales se sont tenues le 24 janvier 2016 au Campus Cluster Paris Innovation (59, rue nationale, 75013 Paris, France) sous le Haut Patronage de Madame Fatou Bensouda, procureure à la Cour pénale internationale. Le Collectif VAN était présent aux 6e Assises de la Lutte contre le Négationnisme, organisées par Frédéric Encel. Notre association est partenaire de cet évènement annuel depuis l'origine, en 2011.
 voir les photos
Turquie: neuf ans après de l'assassinat de Hrant Dink
Voir les photos !
Environ 2.000 personnes ont manifesté mardi à Istanbul à la mémoire du journaliste arménien de Turquie, Hrant Dink, froidement abattu le 19 janvier 2007, devant les locaux de son hebdomadaire Agos à Istanbul par un nationaliste turc de 17 ans. Les manifestants ont défilé de la place Taksim jusqu'au siège du journal Agos, recouvert d'un immense portrait de Hrant. Les manifestants portaient pancartes et banderoles sur lesquelles on pouvait lire "nous n'oublierons pas, nous ne pardonnerons pas", "l'Etat meurtrier rendra des comptes", "main dans la main contre le fascisme", "justice pour Hrant Dink". Le Collectif VAN vous présente les photos de ce rassemblement.
 voir les photos
Le Collectif VAN à la 1ère édition parisienne d'Amnésie Internationale
Voir les photos !
Amnésie Internationale a mené à bien avec brio sa première édition parisienne le 10 novembre 2015 au Trabendo (Parc de la Villette). Merci à la jeune équipe de la JAF d'avoir pris et porté cette initiative en constituant une programmation de qualité tant du côté de la table-ronde que des choix musicaux (avec bien sûr le génial Tigran Hamasyan en clôture !). Merci aussi d'avoir convié le Collectif VAN à tenir un stand à l'occasion de cet événement aux côtés des militants tutsi d'Ibuka France. Nous avons exposé les photos et affiches de nos actions, une partie de nos banderoles avec le slogan du Collectif VAN "Le négationnisme ne connaît pas la crise", ainsi qu'une sélection de nos autocollants anti-négationnistes qui ont connu un grand succès. Nous avons été dé-va-li-sés! À ce propos, nous en profitons pour lancer un appel à tous ceux qui apprécient notre travail au quotidien et qui veulent nous soutenir financièrement (si ce n'est en militant à nos côtés!). Dons donnant droit à CERFA, chèques à envoyer à l'ordre du Collectif VAN, à : Collectif VAN - BP 20083 - 92133 Issy-les-Moulineaux - FRANCE. D'avance, merci de nous aider à continuer ce combat contre le négationnisme.
 voir les photos
Paris : Commémoration en hommage aux victimes de la Nuit de Cristal (Photos)
Voir les photos !
À l'appel de l'association Memorial 98 lancé à l’occasion de la commémoration de la « Nuit de Cristal », environ 75 personnes - dont des membres de Ibuka France, de la Communauté Rwandaise de France, de la LDH et du Collectif VAN - se sont réunies le lundi 9 novembre 2015 devant le Gymnase Japy dans le 11e arrondissement de Paris, afin de rendre hommage aux victimes du pogrom anti-juif du 9 novembre 1938. Après un discours d'Albert Herszkowicz (Memorial 98) qui est revenu de manière limpide sur l'enchaînement des faits historiques, Séta Papazian a pris la parole au nom du Collectif VAN, suivie par les interventions magistrales de Nad (Memorial 98) et de Marcel Kabanda, Président d'Ibuka France. D'autres prises de paroles spontanées ont également enrichi la rencontre, dont celle d'André Twahirwa, Vice-Président de la Communauté Rwandaise de France, et celle d'un militant kurde communiste. Le Collectif VAN vous présente les photos de ce rassemblement.
 voir les photos
Collectif VAN : Stand anti-négationniste au Forum de Rentrée 2015 d'Issy
Voir les photos !
Du vendredi 4 à 14h au samedi 5 septembre au soir, le Collectif VAN a tenu son stand au Forum de Rentrée 2015 d'Issy-les-Moulineaux. L'occasion de rencontres enrichissantes entre les militants de l'association et le public, et l'opportunité de relayer des informations sur la négation du génocide arménien. Samedi à 11h, le député-maire André Santini, accompagné de son maire-adjoint Arthur Khandjian, a visité le stand qui a retenu toute son attention. L'élu a signé le Livre d'Or du Collectif VAN. Informé des agissements anti-arméniens de Pierre Nora, André Santini s'est montré préoccupé et a demandé à recevoir un dossier sur le sujet. En octobre 2011, Pierre Nora avait déclaré sur France-Inter au sujet du génocide arménien "À chaque fois qu'on écrase trois mouches, on ne va pas parler d'un génocide". Ce dérapage insupportable ne l'a pas empêché d'être récemment nommé auprès de la ministre de l'Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, en tant qu'"expert" pour le contenu des nouveaux programmes d'Histoire au Collège... C'est à ce titre que Pierre Nora a récidivé le 24 juin au Sénat en affirmant qu'enseigner le génocide arménien était de "l'électoralisme". Le Collectif VAN vous propose les photos du forum.
 voir les photos
Album 1 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - I
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Une quarantaine de participants – le plus souvent Arméniens ou Turcs - venus pour l’essentiel de France, des Pays-Bas (tous étudiants), de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, mais aussi de Turquie, sont partis à la rencontre des traces architecturales de la présence arménienne, mais aussi de ceux que les Turcs nomment « les restes de l’Epée », ces Arméniens islamisés, cachés, que l’on découvre ces dernières années, en Anatolie. Voici, jour par jour, une sélection des photos de Séta Papazian concernant le programme suivi par la délégation de l’historien anglais Ara Sarafian.
 voir les photos
Album 1 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - II
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Une quarantaine de participants – le plus souvent Arméniens ou Turcs - venus pour l’essentiel de France, des Pays-Bas (tous étudiants), de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, mais aussi de Turquie, sont partis à la rencontre des traces architecturales de la présence arménienne, mais aussi de ceux que les Turcs nomment « les restes de l’Epée », ces Arméniens islamisés, cachés, que l’on découvre ces dernières années, en Anatolie. Voici, jour par jour, une sélection des photos de Séta Papazian concernant le programme suivi par la délégation de l’historien anglais Ara Sarafian.
 voir les photos
Album 2 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - I
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Une quarantaine de participants – le plus souvent Arméniens ou Turcs - venus pour l’essentiel de France, des Pays-Bas (tous étudiants), de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, mais aussi de Turquie, sont partis à la rencontre des traces architecturales de la présence arménienne, mais aussi de ceux que les Turcs nomment « les restes de l’Epée », ces Arméniens islamisés, cachés, que l’on découvre ces dernières années, en Anatolie. Voici, jour par jour, une sélection des photos de Séta Papazian concernant le programme suivi par la délégation de l’historien anglais Ara Sarafian. Ici, une partie de ses photos pour la journée du 19 avril 2015.
 voir les photos
Album 2 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - II
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Une quarantaine de participants – le plus souvent Arméniens ou Turcs - venus pour l’essentiel de France, des Pays-Bas (tous étudiants), de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, mais aussi de Turquie, sont partis à la rencontre des traces architecturales de la présence arménienne, mais aussi de ceux que les Turcs nomment « les restes de l’Epée », ces Arméniens islamisés, cachés, que l’on découvre ces dernières années, en Anatolie. Voici, jour par jour, une sélection des photos de Séta Papazian concernant le programme suivi par la délégation de l’historien anglais Ara Sarafian. Ici, une partie de ses photos pour la journée du 19 avril 2015.
 voir les photos
Album 3 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - I
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Une quarantaine de participants – le plus souvent Arméniens ou Turcs - venus pour l’essentiel de France, des Pays-Bas (tous étudiants), de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, mais aussi de Turquie, sont partis à la rencontre des traces architecturales de la présence arménienne, mais aussi de ceux que les Turcs nomment « les restes de l’Epée », ces Arméniens islamisés, cachés, que l’on découvre ces dernières années, en Anatolie. Voici, jour par jour, une sélection des photos de Séta Papazian concernant le programme suivi par la délégation de l’historien anglais Ara Sarafian. Ici, une partie de ses photos pour la journée du 19 avril 2015. Elles concernent l’ancien village arménien de Por, où se dressent deux khatchkars de plus de 4m de hauteur.
 voir les photos
Album 3 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - II
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Une quarantaine de participants – le plus souvent Arméniens ou Turcs - venus pour l’essentiel de France, des Pays-Bas (tous étudiants), de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, mais aussi de Turquie, sont partis à la rencontre des traces architecturales de la présence arménienne, mais aussi de ceux que les Turcs nomment « les restes de l’Epée », ces Arméniens islamisés, cachés, que l’on découvre ces dernières années, en Anatolie. Voici, jour par jour, une sélection des photos de Séta Papazian concernant le programme suivi par la délégation de l’historien anglais Ara Sarafian. Ici, une partie de ses photos pour la journée du 19 avril 2015. Elles concernent l’ancien village arménien de Por, où se dressent deux khatchkars de plus de 4m de hauteur.
 voir les photos
Album 3 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - III
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Une quarantaine de participants – le plus souvent Arméniens ou Turcs - venus pour l’essentiel de France, des Pays-Bas (tous étudiants), de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, mais aussi de Turquie, sont partis à la rencontre des traces architecturales de la présence arménienne, mais aussi de ceux que les Turcs nomment « les restes de l’Epée », ces Arméniens islamisés, cachés, que l’on découvre ces dernières années, en Anatolie. Ici, une partie de ses photos pour la journée du 19 avril 2015. Elles concernent l’ancien village arménien de Por, où se dressent deux khatchkars de plus de 4m de hauteur.
 voir les photos
Album 4 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - I
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Une quarantaine de participants – le plus souvent Arméniens ou Turcs - venus pour l’essentiel de France, des Pays-Bas (tous étudiants), de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, mais aussi de Turquie, sont partis à la rencontre des traces architecturales de la présence arménienne, mais aussi de ceux que les Turcs nomment « les restes de l’Epée », ces Arméniens islamisés, cachés, que l’on découvre ces dernières années, en Anatolie. Voici, jour par jour, une sélection des photos de Séta Papazian concernant le programme suivi par la délégation de l’historien anglais Ara Sarafian. Ici, une partie de ses photos pour la journée du 19 avril 2015. Elles concernent la ville de Bitlis, où, comme nous l’a dit Behvad Barz Serefhanoglu, l’un des interlocuteurs kurdes rencontrés, il n’y avait en 1915 que cinq familles musulmanes pour 130.000 Arméniens… « Où sont passé tous ces Arméniens ? » s’est-il exclamé d’une voix de stentor dans la salle de conférence municipale…
 voir les photos
Album 4 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - II
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Une quarantaine de participants – le plus souvent Arméniens ou Turcs - venus pour l’essentiel de France, des Pays-Bas (tous étudiants), de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, mais aussi de Turquie, sont partis à la rencontre des traces architecturales de la présence arménienne, mais aussi de ceux que les Turcs nomment « les restes de l’Epée », ces Arméniens islamisés, cachés, que l’on découvre ces dernières années, en Anatolie. Voici, jour par jour, une sélection des photos de Séta Papazian concernant le programme suivi par la délégation de l’historien anglais Ara Sarafian. Ici, une partie de ses photos pour la journée du 19 avril 2015. Elles concernent la ville de Bitlis, où, comme nous l’a dit Behvad Barz Serefhanoglu, l’un des interlocuteurs kurdes rencontrés, il n’y avait en 1915 que cinq familles musulmanes pour 130.000 Arméniens… « Où sont passé tous ces Arméniens ? » s’est-il exclamé d’une voix de stentor dans la salle de conférence municipale…
 voir les photos
Album 4 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - III
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Voici, jour par jour, une sélection des photos de Séta Papazian concernant le programme suivi par la délégation de l’historien anglais Ara Sarafian. Ici, une partie de ses photos pour la journée du 19 avril 2015. Elles concernent la ville de Bitlis, où, comme nous l’a dit Behvad Barz Serefhanoglu, l’un des interlocuteurs kurdes rencontrés, il n’y avait en 1915 que cinq familles musulmanes pour 130.000 Arméniens… « Où sont passé tous ces Arméniens ? » s’est-il exclamé d’une voix de stentor dans la salle de conférence municipale…
 voir les photos
Album 5 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - I
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Une quarantaine de participants – le plus souvent Arméniens, Turcs et Kurdes - venus pour l’essentiel de France, des Pays-Bas (tous étudiants), de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, mais aussi de Turquie, sont partis à la rencontre des traces architecturales de la présence arménienne, mais aussi de ceux que les Turcs nomment « les restes de l’Epée », ces Arméniens islamisés, cachés, que l’on découvre ces dernières années, en Anatolie. Ce voyage était également conçu comme un pont pour tisser des liens et rentrer officiellement en contact avec les responsables kurdes locaux. Ces derniers, généralement des « co-maires » du HDP, ont reçu la délégation d’Ara Sarafian dans les mairies et centres associatifs de leurs municipalités, avec un discours unanime : « Ces terres sont aussi les vôtres, revenez ». Tous reconnaissent et regrettent le rôle joué par les Kurdes en 1915 dans ce qu’ils nomment sans problème en turc « Ermeni Soykirim » (génocide arménien)... Ici, une partie de ses photos pour la journée du 20 avril 2015. Elles concernent les villes de Tatvan et de Mutki où vivent encore quelques familles arméniennes islamisées.
 voir les photos
Album 5 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - II
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Une quarantaine de participants – le plus souvent Arméniens, Turcs et Kurdes - venus pour l’essentiel de France, des Pays-Bas (tous étudiants), de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, mais aussi de Turquie, sont partis à la rencontre des traces architecturales de la présence arménienne, mais aussi de ceux que les Turcs nomment « les restes de l’Epée », ces Arméniens islamisés, cachés, que l’on découvre ces dernières années, en Anatolie. Ce voyage était également conçu comme un pont pour tisser des liens et rentrer officiellement en contact avec les responsables kurdes locaux. Ces derniers, généralement des « co-maires » du HDP, ont reçu la délégation d’Ara Sarafian dans les mairies et centres associatifs de leurs municipalités, avec un discours unanime : « Ces terres sont aussi les vôtres, revenez ». Tous reconnaissent et regrettent le rôle joué par les Kurdes en 1915 dans ce qu’ils nomment sans problème en turc « Ermeni Soykirim » (génocide arménien)... Ici, une partie de ses photos pour la journée du 20 avril 2015. Elles concernent les villes de Tatvan et de Mutki où vivent encore quelques familles arméniennes islamisées.
 voir les photos
Album 5 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - III
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Une quarantaine de participants – le plus souvent Arméniens, Turcs et Kurdes - venus pour l’essentiel de France, des Pays-Bas (tous étudiants), de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, mais aussi de Turquie, sont partis à la rencontre des traces architecturales de la présence arménienne, mais aussi de ceux que les Turcs nomment « les restes de l’Epée », ces Arméniens islamisés, cachés, que l’on découvre ces dernières années, en Anatolie. Ce voyage était également conçu comme un pont pour tisser des liens et rentrer officiellement en contact avec les responsables kurdes locaux. Ces derniers, généralement des « co-maires » du HDP, ont reçu la délégation d’Ara Sarafian dans les mairies et centres associatifs de leurs municipalités, avec un discours unanime : « Ces terres sont aussi les vôtres, revenez ». Tous reconnaissent et regrettent le rôle joué par les Kurdes en 1915 dans ce qu’ils nomment sans problème en turc « Ermeni Soykirim » (génocide arménien)... Ici, une partie de ses photos pour la journée du 20 avril 2015. Elles concernent les villes de Tatvan et de Mutki où vivent encore quelques familles arméniennes islamisées.
 voir les photos
Album 5 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - IV
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Une quarantaine de participants – le plus souvent Arméniens, Turcs et Kurdes - venus pour l’essentiel de France, des Pays-Bas (tous étudiants), de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, mais aussi de Turquie, sont partis à la rencontre des traces architecturales de la présence arménienne, mais aussi de ceux que les Turcs nomment « les restes de l’Epée », ces Arméniens islamisés, cachés, que l’on découvre ces dernières années, en Anatolie. Ce voyage était également conçu comme un pont pour tisser des liens et rentrer officiellement en contact avec les responsables kurdes locaux. Ces derniers, généralement des « co-maires » du HDP, ont reçu la délégation d’Ara Sarafian dans les mairies et centres associatifs de leurs municipalités, avec un discours unanime : « Ces terres sont aussi les vôtres, revenez ». Tous reconnaissent et regrettent le rôle joué par les Kurdes en 1915 dans ce qu’ils nomment sans problème en turc « Ermeni Soykirim » (génocide arménien)... Ici, une partie de ses photos pour la journée du 20 avril 2015. Elles concernent les villes de Tatvan et de Mutki où vivent encore quelques familles arméniennes islamisées.
 voir les photos
Album 6 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - I
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Une quarantaine de participants – le plus souvent Arméniens, Turcs et Kurdes - venus pour l’essentiel de France, des Pays-Bas (tous étudiants), de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, mais aussi de Turquie, sont partis à la rencontre des traces architecturales de la présence arménienne, mais aussi de ceux que les Turcs nomment « les restes de l’Epée », ces Arméniens islamisés, cachés, que l’on découvre ces dernières années, en Anatolie. Ce voyage était également conçu comme un pont pour tisser des liens et rentrer officiellement en contact avec les responsables kurdes locaux. Ces derniers, généralement des « co-maires » du HDP, ont reçu la délégation d’Ara Sarafian dans les mairies et centres associatifs de leurs municipalités, avec un discours unanime : « Ces terres sont aussi les vôtres, revenez »... Ici, une partie de ses photos pour la journée du 20 avril 2015. Elles concernent l’excursion dans les montagnes du Sassoun, vers le monastère d’Aghperig, perché à près de 2000 mètres d’altitude. Ce monastère très ancien, datant du IVe siècle, avait plus de 355 cellules de moines. Le co-maire HDP de Mutki et une vingtaine de Kurdes ont accompagné la délégation.
 voir les photos
Album 6 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - II
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Une quarantaine de participants – le plus souvent Arméniens, Turcs et Kurdes - venus pour l’essentiel de France, des Pays-Bas (tous étudiants), de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, mais aussi de Turquie, sont partis à la rencontre des traces architecturales de la présence arménienne, mais aussi de ceux que les Turcs nomment « les restes de l’Epée », ces Arméniens islamisés, cachés, que l’on découvre ces dernières années, en Anatolie. Ce voyage était également conçu comme un pont pour tisser des liens et rentrer officiellement en contact avec les responsables kurdes locaux. Ces derniers, généralement des « co-maires » du HDP, ont reçu la délégation d’Ara Sarafian dans les mairies et centres associatifs de leurs municipalités, avec un discours unanime : « Ces terres sont aussi les vôtres, revenez »... Ici, une partie de ses photos pour la journée du 20 avril 2015. Elles concernent l’excursion dans les montagnes du Sassoun, vers le monastère d’Aghperig, perché à près de 2000 mètres d’altitude. Ce monastère très ancien, datant du IVe siècle, avait plus de 355 cellules de moines. Le co-maire HDP de Mutki et une vingtaine de Kurdes ont accompagné la délégation.
 voir les photos
Album 6 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - III
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Une quarantaine de participants – le plus souvent Arméniens, Turcs et Kurdes - venus pour l’essentiel de France, des Pays-Bas (tous étudiants), de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, mais aussi de Turquie, sont partis à la rencontre des traces architecturales de la présence arménienne, mais aussi de ceux que les Turcs nomment « les restes de l’Epée », ces Arméniens islamisés, cachés, que l’on découvre ces dernières années, en Anatolie. Ce voyage était également conçu comme un pont pour tisser des liens et rentrer officiellement en contact avec les responsables kurdes locaux. Ces derniers, généralement des « co-maires » du HDP, ont reçu la délégation d’Ara Sarafian dans les mairies et centres associatifs de leurs municipalités, avec un discours unanime : « Ces terres sont aussi les vôtres, revenez »... Ici, une partie de ses photos pour la journée du 20 avril 2015. Elles concernent l’excursion dans les montagnes du Sassoun, vers le monastère d’Aghperig, perché à près de 2000 mètres d’altitude. Ce monastère très ancien, datant du IVe siècle, avait plus de 355 cellules de moines. Le co-maire HDP de Mutki et une vingtaine de Kurdes ont accompagné la délégation.
 voir les photos
Album 6 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - IV
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Une quarantaine de participants – le plus souvent Arméniens, Turcs et Kurdes - venus pour l’essentiel de France, des Pays-Bas (tous étudiants), de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, mais aussi de Turquie, sont partis à la rencontre des traces architecturales de la présence arménienne, mais aussi de ceux que les Turcs nomment « les restes de l’Epée », ces Arméniens islamisés, cachés, que l’on découvre ces dernières années, en Anatolie. Ce voyage était également conçu comme un pont pour tisser des liens et rentrer officiellement en contact avec les responsables kurdes locaux. Ces derniers, généralement des « co-maires » du HDP, ont reçu la délégation d’Ara Sarafian dans les mairies et centres associatifs de leurs municipalités, avec un discours unanime : « Ces terres sont aussi les vôtres, revenez »... Ici, une partie de ses photos pour la journée du 20 avril 2015. Elles concernent l’excursion dans les montagnes du Sassoun, vers le monastère d’Aghperig, perché à près de 2000 mètres d’altitude. Ce monastère très ancien, datant du IVe siècle, avait plus de 355 cellules de moines. Le co-maire HDP de Mutki et une vingtaine de Kurdes ont accompagné la délégation.
 voir les photos
Album 6 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - V
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Dans un premier temps, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, à Bitlis et sa région, à Mutki, et dans les montagnes du Sassoun. Une quarantaine de participants – le plus souvent Arméniens, Turcs et Kurdes - venus pour l’essentiel de France, des Pays-Bas (tous étudiants), de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, mais aussi de Turquie, sont partis à la rencontre des traces architecturales de la présence arménienne, mais aussi de ceux que les Turcs nomment « les restes de l’Epée », ces Arméniens islamisés, cachés, que l’on découvre ces dernières années, en Anatolie. Ce voyage était également conçu comme un pont pour tisser des liens et rentrer officiellement en contact avec les responsables kurdes locaux. Ces derniers, généralement des « co-maires » du HDP, ont reçu la délégation d’Ara Sarafian dans les mairies et centres associatifs de leurs municipalités, avec un discours unanime : « Ces terres sont aussi les vôtres, revenez »... Ici, une partie de ses photos pour la journée du 20 avril 2015. Elles concernent l’excursion dans les montagnes du Sassoun, vers le monastère d’Aghperig, perché à près de 2000 mètres d’altitude. Ce monastère très ancien, datant du IVe siècle, avait plus de 355 cellules de moines. Le co-maire HDP de Mutki et une vingtaine de Kurdes ont accompagné la délégation.
 voir les photos
Album 7 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - I
Voir les photos !
Voici une partie de mes photos pour la journée du 21 avril 2015. Elles ne concernent plus le programme de la délégation d’Ara Sarafian qui a dû quitter Tatvan un jour plus tôt que prévu pour rejoindre Diyarbakir. Mon vol pour Istanbul étant prévu le 22 au matin au départ de Mouch, je devais donc rester seule à Tatvan pendant une journée. L’occasion inespérée de faire une excursion à Aghtamar. Avant de quitter l’hôtel, Ara m’a rapidement organisé cette visite, à plus d’une heure de route de Tatvan. Et il a chargé notre guide, le journaliste et militant kurde Hişyar Barzan Şerefhanoğlu de m’y emmener. Ce que Barzan fera avec sa petite famille pour une journée riche en émotions. Merci à Ara et à Barzan pour ce rêve touché du doigt.
 voir les photos
Album 7 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - II
Voir les photos !
Voici une partie de mes photos pour la journée du 21 avril 2015. Elles ne concernent plus le programme de la délégation d’Ara Sarafian qui a dû quitter Tatvan un jour plus tôt que prévu pour rejoindre Diyarbakir. Mon vol pour Istanbul étant prévu le 22 au matin au départ de Mouch, je devais donc rester seule à Tatvan pendant une journée. L’occasion inespérée de faire une excursion à Aghtamar. Avant de quitter l’hôtel, Ara m’a rapidement organisé cette visite, à plus d’une heure de route de Tatvan. Et il a chargé notre guide, le journaliste et militant kurde Hişyar Barzan Şerefhanoğlu de m’y emmener. Ce que Barzan fera avec sa petite famille pour une journée riche en émotions. Merci à Ara et à Barzan pour ce rêve touché du doigt.
 voir les photos
Album 7 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - III
Voir les photos !
Voici une partie de mes photos pour la journée du 21 avril 2015. Elles ne concernent plus le programme de la délégation d’Ara Sarafian qui a dû quitter Tatvan un jour plus tôt que prévu pour rejoindre Diyarbakir. Mon vol pour Istanbul étant prévu le 22 au matin au départ de Mouch, je devais donc rester seule à Tatvan pendant une journée. L’occasion inespérée de faire une excursion à Aghtamar. Avant de quitter l’hôtel, Ara m’a rapidement organisé cette visite, à plus d’une heure de route de Tatvan. Et il a chargé notre guide, le journaliste et militant kurde Hişyar Barzan Şerefhanoğlu de m’y emmener. Ce que Barzan fera avec sa petite famille pour une journée riche en émotions. Merci à Ara et à Barzan pour ce rêve touché du doigt.
 voir les photos
Album 7 - Génocide arménien : Le Collectif VAN a commémoré les 100 ans sur les lieux du Crime - IV
Voir les photos !
Voici une partie de mes photos pour la journée du 21 avril 2015. Elles ne concernent plus le programme de la délégation d’Ara Sarafian qui a dû quitter Tatvan un jour plus tôt que prévu pour rejoindre Diyarbakir. Mon vol pour Istanbul étant prévu le 22 au matin au départ de Mouch, je devais donc rester seule à Tatvan pendant une journée. L’occasion inespérée de faire une excursion à Aghtamar. Avant de quitter l’hôtel, Ara m’a rapidement organisé cette visite, à plus d’une heure de route de Tatvan. Et il a chargé notre guide, le journaliste et militant kurde Hişyar Barzan Şerefhanoğlu de m’y emmener. Ce que Barzan fera avec sa petite famille pour une journée riche en émotions. Merci à Ara et à Barzan pour ce rêve touché du doigt.
 voir les photos
Album 8 – Istanbul 2015 : Le Collectif VAN dans la délégation de l’EGAM et partenaire de l’IHD - I
Voir les photos !
Du 16 au 28 avril 2015, des membres du Collectif VAN ont participé à deux délégations internationales (celle de l’Institut Gomidas, et celle de l’EGAM) qui se rendaient en Turquie à l’occasion du Centenaire du génocide arménien. Après avoir, dans un premier temps, suivi du 18 au 22 avril, une partie du programme de la délégation menée par l’historien londonien Ara Sarafian (Institut Gomidas), sur les territoires historiques arméniens, Séta Papazian, présidente du Collectif VAN, a rejoint les membres de son association qui participaient depuis le 20 avril aux rencontres et activités de la délégation de l’EGAM à Istanbul. Cette année, le Collectif VAN était par ailleurs, partenaire officiel de l’Association turque des droits de l’Homme (IHD) pour les commémorations que celle-ci organisait. Voici une partie de nos photos pour les journées du 22 avril au 24 avril 2015. Elles concernent le concert In Memoriam April 24th organisé par le mécène turc Osman Kavala (Anadolu Kultur), une table-ronde de l’EGAM, les deux commémorations de l’IHD le 24 avril, à Sultanhamet et Haydarpacha (avec la traversée vers la gare, en bateau), la commémoration au cimetière arménien de Sisli, sur la tombe du jeune Arménien d’Istanbul, Sevag Balikci, exécuté le 24 avril 2011 par son « camarade » de chambrée, durant son service militaire à Batman.
 voir les photos
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org